Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 02:51

Encore un traitement d'Arédia demain, je ne peux y échapper, tant que je serai en vie je devrai le subir. Si mes os ne se fracturent pas alors même si je subis de la fatigue suite au traitement, ce n'est que passager. Aie-je le choix, il paraît que non, l'oncologue y tient mordicus à ce traitement.

 

Certains n'attendent que ça leur traitement pour enrayer la douleur, c'est tout de même bizarre que ce traitement apporte un soulagement à certaines personnes et à d'autres de la douleur.  Comment l'expliquer, je n'en ai aucune idée.

 

Alors je me rendrai demain comme tous les mois pour le recevoir, ça fait parti maintenant de ma nouvelle vie.

Repost 0
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 01:16

Depuis l'annonce de mes métastases en mai 2009, même si j'ai tous les rapports de tous les examens que j'ai passé depuis le début de cette épreuve, je n'ai lu que 2 fois le rapport de l'IRM et du Scan.  Hier je suis allée chercher aux archives médicales les rapports écrits de mon dernier IRM, de mon dernier Scan et de la note évolutive de l'oncologue suite à la visite du 4 juillet.  Pour la première fois je lisais tout ceci sans peur, sans angoisse.

 

 

J'ai tout relu du premier au dernier document.  Le protocole opératoire de mes deux chirurgies, du pneumothorax que j'ai fait lors de la mastectomie à la salle de réveil, etc.  J'ai lu et constaté qu'ils m'ont ouvert et sectionnée de partout.  En lisant le rapport de l'exérèse des ganglions, je comprends aujourd'hui pourquoi j'ai si mal encore, ils ont sectionné et sectionné.

 

J'ai subit une réduction mammaire en 1978 et par la suite même avant d'avoir 40 ans j'ai passé plusieurs mammographies pour des douleurs aux seins.

Je me suis attardée et j'ai lu hier tous les rapports de toutes mes mammographies et elles ont toutes retenues mon attention et je sais que je pourrais poursuivre pour négligence médicale parce qu'il y a vraiment eu négligence.

 

 

Vous constaterez que lors des rapports radiologiques, on parle très souvent des cicatrices laissées par la réduction mammaire.

 

Historique de mes mammographies lues par 6 différents radiologistes au cours de ces années.

 

 

Janvier 1990:

 

Une dysplasie au niveau de la partie supérieure du sein droit, le radiologiste demande de contrôler dans 6 mois.

 

Juillet 1990:

 

Minime dysplasie bilatérale, pas de masse ni lésion suspecte.

 

Juillet 1995:

 

À l'examen des seins, on note une réduction mammaire bilatérale.  Douleur à la palpation des seins. 

À la mammographie, on note toujours une déformation post-chirurgicale principalement au niveau du sein droit où il existe une zone de fibrose au niveau du

quadrant inféro-externe.  Pas de lésion suspecte visible et pas de changement important depuis les examens antérieurs.

 

 

Décembre 1997:

 

En comparaison du dernier examen en juillet 1995, il n'y a pas eu de changement appréciable.

 



Vous pouvez lire comme moi:  Une masse à mon sein droit qui était déjà présente en 1997 selon le rapport du radiologiste en 2001 et toujours la question à savoir si c'est relié à la chirurgie (réduction mammaire).  Le sein droit est celui que j'ai perdu.

 

Avril 2001 :

 

Mammographie de dépistage.  Réduction mammaire en 1978.  Opacité de 1.0 cm en profondeur en supéro-externe.  Cette image était présente en 1997 (relié à la chirurgie???) À contrôler dans 6 mois.

Masse de 1.5 cm sein droit supérieur externe.



Mai 2002:

 

J'ai découvert la masse en mai 2002 pour la première fois et une mammographie a été demandée par mon médecin de famille qui spécifiait sur un graphique que la masse était présente au sein droit supérieur externe.

 

 

Mai 2003:

  

Les opacités résiduelles notées à la partie externe et supérieure du sein droit se sont quelque peu modifiées.  Il ne s'agit donc pas à mon avis de lésions suspectes, de lésions malignes.  Il est probable qu'il s'agisse d'images liées à la réduction mammaire fait il y a plusieurs années.  Rien d'autres à signaler.

 

 Avril 2004:

 

Mammographie et échographie demandées pour masse cadran supérieur externe sein droit, toujours la même masse.

Il n'y a eu aucune échographie pratiquée.

Seins peu denses (25 à 49% de tissus glandulaire).  Aucune lésion ou microcalcification suspecte de néoplasie.  Pas de changement depuis l'étude précédente.

Modification sujbective d'une réduction mammaire.

 

 Avril 2007:

  

Mammographie de dépistage

 

 Inchangé depuis l'examen antérieur, revoir dans 2 ans.

 

 Novembre 2008:

 

Lésion  unique sein droit.  On demande des examens plus poussés.

 

Mammographie de dépistage. J'ai insisté pour passer cette mammographie parce que ma soeur venait d'être diagnostiquée pour un cancer canalaire infiltrant et que sa masse avait la même grosseur que la mienne au toucher. Elle voulait que je la passe avant la date prévue :  Avril 2009.

 

J'ai bien fait d'insister pour la mammographie et l'échographie, on a décelé le cancer à ces examens.  La biopsie a aussi été pratiquée, ce qui aurait dû être fait bien avant. Je n'aurais même pas été obligée d'insister pour une échographie parce qu'il y avait une masse palpable. Il y a eu depuis le début de la négligence.  Si on remonte à 1997, la lésion était déjà visible et en 2001, elle mesurait 1.5 cm.  J'aurais pu éviter ce cancer si on m'avait fait par la suite des échographies et la biopsie en 2001.

 

J'éprouve de la colère en relisant tout cela.  Mais si ces informations peuvent aider des femmes qui vivent (je vous supplie d'insister pour des examens plus poussés, et surtout la biopsie) ou qui ont vécues une situation similaire, contactez-moi via le blog, parce que le désir de poursuivre en recours collectif revient au galop.  Il me reste 6 mois pour recourir à la justice, après le délai sera passé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 21:16
   

Samedi 13 février 2010

Lyse Ratelle - Spécialiste en information sur le cancer
Société canadienne du cancer


Qu'est-ce que la phase de rémission?

"J'ai été opérée pour un cancer du sein et on me dit que je suis en rémission. Pouvez-vous m'expliquer c'est quoi être en rémission? On pourrait définir la rémission comme étant la période pendant laquelle la maladie est maîtrisée et qu'aucun signe ou symptôme ne se manifeste".

On parle de rémission complète (ou de réponse complète) quand il n'y a plus de signe décelable du cancer après le traitement. Une rémission peut durer de quelques semaines à plusieurs années et il est possible que chez certaines personnes, le cancer ne réapparaisse jamais.

Cependant, le risque de récidive est toujours là. Ce risque, qui peut être plus élevé au cours des 2 à 3 années qui suivent la fin du traitement, va habituellement en s'atténuant avec les années.

On parle parfois de période de 5 ans sans cancer pour définir la guérison, mais cela peut induire en erreur puisque le cancer est imprévisible. Bien qu'il y ait des cancers dont le risque de récidive après 5 ans est très rare, de nombreux cancers courants, comme les cancers du sein, du côlon et de la prostate, peuvent réapparaître après 10 ou 15 ans ou même plus, une fois le traitement terminé. C'est pourquoi un grand nombre de spécialistes du cancer hésitent à employer le mot «guérison» lorsqu'ils parlent de l'issue de la maladie.

Évidemment, si le cancer se manifeste à nouveau, on peut encore tenter de le traiter et il est possible de parvenir à une autre rémission.

 

On sait toutes que l'on peut vivre une rémission et Lyse Ratelle, spécialiste en information sur le cancer, nous explique ce qu'est la rémission.

 

Mes marqueurs tumoraux sont normaux, mais les métastases n'ont pas disparues, elles sont identiques à la case départ.  Elles sont en état de dormance.

 

Les métastases osseuses peuvent ne pas être douloureuses tout comme le contraire peut se produire.  Personne ne vit la même situation en pareil cas. Personne ne peut comparer son cancer à un autre ainsi que les traitements prescrits, chaque cas est identique m'a t'ont toujours dit.

 

Je suis d'ailleurs demeurée très surprise  et septique lorsque l'oncologue m'a annoncée être en rémission, je ne pensais nullement en être là avec autant de métastases. Si c'est le cas j'en suis heureuse, mais une rémission se vivrait plus normalement sans douleur selon moi, car cette douleur me rappelle toujours que j'ai le cancer.

 

Ma soeur qui est infirmière a tout de suite pensé lorsque je lui ai annoncée que j'étais en rémission que je n'avais plus de métastases et elle a également été très surprise de ce diagnostic

 

Je serai plus au courant lors de ma visite avec l'orthopédiste pour diagnostiquer d'où provient cette douleur.

 

 

Repost 0
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 15:11

Je vous ai parlé dernièrement de la revue Clin d'Oeil qui publiera en octobre 2011 le Numéro Rose:  Les Guerrières. J'y ai envoyé ma photo avec un court texte sur mon cancer.  Je me suis informée si vous pouviez participer même si vous ne vivez pas au Québec, vous êtes les bienvenues m'a t'on répondu.

 

ribbon4[1]Voici quelques-unes des photos de guerrières qui font maintenant parties de l'album Numéro Rose.

 

http://www.facebook.com/magazineClindoeil?sk=wall

 

 

Alors l'invitation est lancée, veuillez faire parvenir votre photo et un court texte par email avec le lien ci-dessous si cette cause vous intéresse, il serait plaisant de vous y voir.

 

commentairescd@clindoeil.ca.

 

Repost 0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 01:40

goodies myself[1]  

Ci-dessous le texte que j'ai publié dans mon profil facebook suite à mon inscription pour la parution d'un article sur les femmes atteintes du cancer du sein dans la revue Clin d'Oeil qui sortira en octobre 2011 ou qui ont vécu un cancer du sein et/ou qui y ont survécues. Ils nous appellent les guerrières et c'est tout à fait une description qui va bien à chacune de nous.

  

J'ai envoyé ma photo et l'album grossit de jour en jour, plusieurs guerrières s'inscrivent.  C'est émouvant et triste à la fois de voir qu'il y a tant de femme qui vive cette épreuve.  Si mes amies du Québec veulent s'inscrire, je vous donne l'adresse email pour envoyer votre photo afin que vous puissiez participer.

 

L'article s'intitulera:  NUMÉRO ROSE:  LES GUERRIÈRES

  

commentairescd@clindoeil.ca

 

 

Je suis heureuse de participer au Numéro Rose de la revue clin d'oeil avec un article intitulé:  LES GUERRIÈRES.  Toutes les femmes qui ont traversé ou qui vivent un cancer du sein peuvent y envoyer leur photo et/ou envoyer la photo d'une personne qui vit cette épreuve ou a vécu un cancer du sein.  Certaines se battent encore et c'est un hommage consacré à nous toutes qui sommes des guerrières combatives, gardons espoir!

 

Tout simplement envoyer votre photo avec un commentaire sur votre parcours, quelques lignes qui résument tout cela suffit.

 

J'espère vous voir dans la revue cet automne.ruban rose

 

 

 

Repost 0
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 06:41

 

 

On donne des trucs afin de bien connaître nos seins

  

Que doit-on observer au niveau du sein;

Que doit-on observer au niveau de la peau du sein;

Que doit-on observer au niveau du mammelon;

  

C'est l'examen des seins qui doit être fait tous les mois, c'est en le faisant que j'ai découvert ma tumeur.

 

Si vous trouvez en faisant l'auto-examen une excroissance, n'hésitez pas à voir un médecin afin qu'il puisse vous prescrire les examens requis:

 

  • Mammographie
  • Échographie
  • Biopsie
  • 

Si on m'avait fait l'échographie 8 ans plus tôt, ils auraient vu la tumeur et mon cancer aurait été pris à temps et je ne serais pas où j'en suis, c'est-à-dire avec un cancer du sein métastasé aux os.  J'aurais dû insister et je vous incite vous aussi à exiger les examens, nulle autre que vous ne connaissez aussi bien vos seins.  Ne tardez pas à consulter si ça vous arrive et vous aurez la chance si c'est un cancer, de l'avoir  diagnostiqué à un stade précoce. Insistez si le médecin hésite à faire les examens, et ne vous contentez pas uniquement de la mammographie, dès qu'il y a tumeur qu'on localise très bien lors de l'auto examen, il est nécessaire de faire la biopsie.

 

Voir les trucs sur le lien ci-dessous:

 

 

http://www.rubanrose.org/sites/default/files/mce/qbc_carte_douchefinale_1.pdf

 

 

Repost 0
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 04:37
Suite à une info qui m'a été envoyée par notre amie Jacqueline, je la partage avec vous car ça en intéressera plus d'une.

 

auto-examen-des-seins.jpg

Une radiothérapie additionnelle améliore le taux de survie des femmes atteintes d'un cancer du sein au stade précoce, et réduit également le risque de récidive, selon un essai clinique réalisé par l’Institut national du cancer du Canada.

 

Cette étude a été effectuée auprès de plus de 1800 femmes ayant subi une chirurgie mammaire conservatrice (lumpectomie), suivie d'une chimiothérapie adjuvante ou d'une endocrinothérapie. Toutes les patientes avaient été traitées par radiothérapie complète du sein, et certaines d’entre elles avaient également reçu une radiothérapie additionnelle des ganglions lymphatiques avoisinants.

 

On offre cette radiothérapie additionnelle aux femmes atteintes d'un cancer du sein à un stade précoce.  J'aimerais qu'il en soit ainsi pour tous les stades de cancer du sein.  Je n'ai jamais reçu de traitement de radiothérapie suite à mon cancer. On ne me l'offrait pas parce que j'ai subit la mastectomie totale. Mon oncologue traite de cette façon, pas de radiothérapie pour les femmes qui ont subit une mastectomie.  Il aurait peut-être été préférable que je reçoive de la radiothérapie pour les ganglions:  Sur 15 prélevés, 9 étaient cancéreux.

 

Depuis le début de mon blog en mai 2009, je peux dire que j'ai été confrontée à des femmes qui ne recevaient pas le même genre de traitement  que moi et pourtant certaines avaient des métastases osseuses et avaient subit la mastectomie. Cela m'a rendue anxieuse au point de consulter un deuxième oncologue pour vérifier si je recevais les bons traitements.  Je me suis donc rendue à l'Hôpital Hôtel-Dieu de Montréal pour rencontrer Dr. Robidoux, un éminent chirurgien-oncologue. Je sais que les cancers se traitent différemment pour chacune et ma visite avec Dr. Robidoux a enrayée mes inquiétudes.

 

Ma belle-soeur a eu un cancer très agressif il y a 8 ans environ et on lui a fait une mastectomie également suite à des traitements de chimiothérapie pour aider à réduire la masse avant la chirurgie.  On lui a enlevé le sein à elle aussi et elle a fait par la suite de la radiothérapie. Son cancer n'était pas hormonaux-dépendants contrairement à mon cancer et cela doit sûrement avoir un impact pour le genre de traitement.

 

On entend parler de nouveautés en matière de traitement pour le cancer et on ne nous en parle pas. Dernièrement j'ai publié un article sur la radio fréquence, ce qui aiderait à éliminer les métastases osseuses. Je serais prête à subir ce traitement afin de voir si mes nombreuses métastases osseuses à la ceinture pelvienne pourraient diminuer.  Ce genre de traitement est sûrement au stade expérimental.  J'espère que je pourrai connaître le jour où on aura fait la découverte du traitement pour guérir des métastases osseuses. 

 

Bonne chance à chacune de vous et gardez courage.

 

 

Repost 0
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 05:50

 

 

L'infirmière au CLSC était souriante lorsque je suis allée faire enlever le biberon. Elle était en retard sur son horaire et j'ai patienté 30 minutes avant que ce soit mon tour. Elle s'est informée de ma santé, si l'Arédia m'aidait à avoir moins mal, etc.

 

Sa mauvaise humeur de ce début d'après-midi avait totalement disparue lorsque je me suis rendue à 16h pour enlever le biberon. Elle se sentait coupable d'être en retard dans son horaire et s'excusait de m'avoir fait attendre.  Tout est bien qui fini bien.

 

 

Mon traitement d'Arédia s'est bien déroulé, et le biberon s'est bien vidé dans le délai prévu. Cependant, aujourd'hui ce traitement m'a accablée de fatigue.  Je suis revenue à la maison après avoir fait débrancher le biberon très fatiguée. J'ai soupé et j'ai dormi par la suite un bon 2 heures, j'avais de grosses douleurs. Ce temps de repos m'a fait un grand bien.

 

 

 

 

Repost 0
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 06:25

 

On dit que l'Arédia est un médicament qui peut être nocif pour les reins et c'est pourquoi avant chaque traitement,  la prise de sang est essentielle pour vérifier:

  

  • Le taux de calcium
  • La créatinine
  • L'urée
  • L'albumine

Je me demande si je pourrai recevoir mon traitement lundi prochain avec mon infection urinaire.  Je devrai peut-être attendre la fin de la prise d'antibiotiques.  Je vérifierai tout cela avec l'infirmière en oncologie. Mon traitement est en retard de presque 2 semaines et l'oncologue était en accord pour qu'il soit retardé avec les nombreux rendez-vous médicaux et qu'il n'y avait aucun danger. 

 

Suite à la prise de sang mon taux de calcium était bon et j'ai reçu l'accord pour recevoir le traitement.  Je fais toujours installer le biberon en oncologie maintenant et tout va bien.  Le CLSC s'occupe de retirer le traitement lorsque le biberon est vide.  Tout va bien ainsi et je continue de la sorte car plus aucun problème à me faire piquer des dizaines de fois pour rien.

 

Je commande maintenant mon Arédia directement chez Caléa à Montréal et Puroletor vient le livrer directement à la maison, de cette façon je suis certaine d'avoir mon traitement en main propre et je pars  direction oncologie à chaque traitement. J'aime cette nouvelle façon de procéder avec le biberon, je ne suis plus obligée de demeurer brancher à l'appareil pendant le traitement et je reviens à la maison pour 2h30, un plus dans ce désagrément de la vie aux mois.

 

 

 

Repost 0
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 05:54

Une nouvelle étude démontre qu’en cas de diagnostic de cancer du sein, mieux vaut être à son poids optimal. Une obésité diminue en effet les chances de survie à la maladie au long terme.

 

 

  csp3363496

 

 

L’étude a été soutenue par l’Institut national du cancer américain et le California Breast Cancer Research Fund. Elle a été menée entre 1995 et 2006 sur près de 4.000 femmes ayant reçu un diagnostic de cancer invasif du sein.

 

Les femmes, obèses au départ de l’étude, présentaient un risque 69% plus élevé de mourir du cancer du sein que les femmes non obèses. Ce taux de mortalité était également accru, en cas de surpoids.

 

Rappelons que le surpoids et l’obésité sont définies selon l’Indice de Masse corporelle (IMC), à savoir : poids (kg) / taille (m) / taille (m). Une personne sera en surpoids si son IMC est supérieur à 25 et obèse au-delà de 30.

 

Également, plus l’IMC est important, plus le risque de décès est élevé pour les femmes atteintes d'un cancer du sein estrogéno-dépendant. A noter que ce lien n’a pas été souligné pour les femmes atteintes d’un cancer à récepteurs d’œstrogènes négatifs. Le niveau plus élevé d’œstrogènes chez les femmes en surpoids est une des explications des chercheurs concernant ce résultat.

 

En conclusion, cette étude confirme que l’obésité accentue le risque de développer un cancer du sein et diminue de surcroit les chances de survie. Une activité physique régulière et une alimentation équilibrée sont donc essentielles dans la prévention du cancer du sein.

 

Avoir un poids santé aide à éviter de nombreuses maladies. Qu'en est t-il de votre poids?  Pour ce qui est du mien, j'ai plusieurs kilos à perdre pour avoir un poids santé.

 

Également, plus l’IMC est important, plus le risque de décès est élevé pour les femmes atteintes d'un cancer du sein estrogéno-dépendant.

 

C'est le type de cancer que j'ai, et j'ai un surplus de poids, c'est inquiétant tout de même.  Surtout que mon cancer est hormonaux dépendants +++ et que c'est pour cela que je réponds si bien à l'Arimidex.

 

En général nous prenons du poids à la ménopause et c'est mon cas. Cela n'aide pas lorsque c'est un cancer hormonaux dépendants, et j'ai moins de chance de mon côté si je me base sur cette étude.

 

On conseille l'exercice et une saine alimentation, je veux bien faire de l'exercice, ne serais-ce que marcher, mais quand la maladie t'en empêche pour garder la forme, que reste t-il à faire?  Bien manger naturellement.

 

Voici un lien qui vous permettra de calculer votre indice de masse corporelle:

 

http://www.passeportsante.net/fr/VivreEnSante/Tests/Test_IMC.aspx

 

Repost 0

Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives