Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 05:54

Une nouvelle étude démontre qu’en cas de diagnostic de cancer du sein, mieux vaut être à son poids optimal. Une obésité diminue en effet les chances de survie à la maladie au long terme.

 

 

  csp3363496

 

 

L’étude a été soutenue par l’Institut national du cancer américain et le California Breast Cancer Research Fund. Elle a été menée entre 1995 et 2006 sur près de 4.000 femmes ayant reçu un diagnostic de cancer invasif du sein.

 

Les femmes, obèses au départ de l’étude, présentaient un risque 69% plus élevé de mourir du cancer du sein que les femmes non obèses. Ce taux de mortalité était également accru, en cas de surpoids.

 

Rappelons que le surpoids et l’obésité sont définies selon l’Indice de Masse corporelle (IMC), à savoir : poids (kg) / taille (m) / taille (m). Une personne sera en surpoids si son IMC est supérieur à 25 et obèse au-delà de 30.

 

Également, plus l’IMC est important, plus le risque de décès est élevé pour les femmes atteintes d'un cancer du sein estrogéno-dépendant. A noter que ce lien n’a pas été souligné pour les femmes atteintes d’un cancer à récepteurs d’œstrogènes négatifs. Le niveau plus élevé d’œstrogènes chez les femmes en surpoids est une des explications des chercheurs concernant ce résultat.

 

En conclusion, cette étude confirme que l’obésité accentue le risque de développer un cancer du sein et diminue de surcroit les chances de survie. Une activité physique régulière et une alimentation équilibrée sont donc essentielles dans la prévention du cancer du sein.

 

Avoir un poids santé aide à éviter de nombreuses maladies. Qu'en est t-il de votre poids?  Pour ce qui est du mien, j'ai plusieurs kilos à perdre pour avoir un poids santé.

 

Également, plus l’IMC est important, plus le risque de décès est élevé pour les femmes atteintes d'un cancer du sein estrogéno-dépendant.

 

C'est le type de cancer que j'ai, et j'ai un surplus de poids, c'est inquiétant tout de même.  Surtout que mon cancer est hormonaux dépendants +++ et que c'est pour cela que je réponds si bien à l'Arimidex.

 

En général nous prenons du poids à la ménopause et c'est mon cas. Cela n'aide pas lorsque c'est un cancer hormonaux dépendants, et j'ai moins de chance de mon côté si je me base sur cette étude.

 

On conseille l'exercice et une saine alimentation, je veux bien faire de l'exercice, ne serais-ce que marcher, mais quand la maladie t'en empêche pour garder la forme, que reste t-il à faire?  Bien manger naturellement.

 

Voici un lien qui vous permettra de calculer votre indice de masse corporelle:

 

http://www.passeportsante.net/fr/VivreEnSante/Tests/Test_IMC.aspx

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Kelly 17/06/2011 21:29



Coucou France, j'avais commencé à grossir à la quarantaine, arrivée à cinquante, je me suis mise à faire plus attention et donc maigrir. Sachant qu'avec la ménopause ça serait plus dur à perdre.
Depuis la découverte du diabète en plus du cancer, doubelment attention, j'ai retrouvé un IMC dans les normes, malgré tout il reste un petit ventre qui m'énerve  Je vais p'etre y arriver ?


C'est vrai  qu'avec les differentes études, qui contre-dit tjr la précédente, on ne sait plus trop quoi croire.


Gros bisous



bfrance 18/06/2011 06:43



Coucou Kelly, tu as bien fait de débuter tôt, moins difficile de perdre notre surplus de poids avant la ménopause. Bien sûr que tu y arriveras, il suffit juste que tu veuilles.  Le
petit ventre, je crois qu'en dehors de bien s'alimenter il faut faire des abdominaux.  J'en faisais avant mon cancer et ça rafermissait bien, hélas je ne peux plus en faire.  Autre
truc:  rentrer notre ventre plusieurs fois par jour et contracter nos muscles, il paraît que ça aide à raffermir. En effet les études se contredisent souvent et on ne sait plus du tout à
quoi se fier.  Gros bisous ma belle et prends soin de toi.



Manon 17/06/2011 16:34



Bonjour France, moi aussi j'ai pris du poids avec la chimio mais je sais que j,ai peut-être 10 lbs en trop. C'est pas énorme mais je fais attention , pas de régime. L'été est une bonne saison
pour les salades fruits et légumes donc ça va aider. Bonne journée avec ce soleil radieux.Bisous



bfrance 17/06/2011 17:33



Allô Manon, ma prise de poids n'est pa reliée à la chimio car je n'en ai jamais fait.  Le temps a fait en sorte de me faire engraisser et je maintenait un poids depuis quelques
années.  L'annonce du cancer m'a fait perdre 20 livres (10 kilos) et j'ai repris lors de la prise d'Arimidex + un surplus de poids de 14 lbs (7 kilos). Pas de régime pour moi non plus
j'essaie de faire attention.  Ici le soleil est présent, il fait chaud mais il y a une couvreture nuageuse et les mouches noires s'en donnent à coeur joie.  Bisous



Lucie 17/06/2011 15:49



Avant que je commence ma chimio, on m'a dit que la chimio faisait prendre environ 10 livres de plus.  J'en ai pris 4.  Je trouve qu'on entend toutes sortes de choses, des études
nouvelles qui disent ceci ou cela.  Et plus tard on nous dit qu'une nouvelle étude vient défaire la première.  Je ne sais plus quoi croire.  Maintenant j'écoute mon instinct. 
Si on se sent mal le ventre vide, je pense qu'il faut manger.  D'autant plus qu'on ne réagit pas toutes de la même manière aux différents traitements.  Je pense qu'il faut être
attentive à soi-même et se faire confiance.



bfrance 17/06/2011 17:36



Oui c'est vrai que la chimio fait prendre du poids, mais je crois plutôt que c'est de l'enflure plutôt que de la graisse.  Je me souviens de ma belle-soeur, elle avait le visage rond
comme la lune. Il est vrai que depuis des lustres, tout change dans les recommandations médicales.  Te souviens-tu que lorsque nous étions enfants on disait d'immerger les enfants qui
faisaient de la fièvre dans l'eau très froide et maintenant c'est de l'eau tiède.  Et je ne parle pas de toutes les recherches sur la santé qui changent sans arrêt, tout comme toi je ne sais
plus qui croire. Il faut juste faire ce que notre corps nous dicte pour mieux se porter. Bonne journée.



margareth 17/06/2011 14:51



Au cours des deux années qui ont précédé la découverte de mon cancer, je suis passée de 72 kg (poids jamais dépassé jusqu'alors) à 86 kg ! Aussitôt que je mangeais moins je me sentais mal. Et
pendant la chimiothérapie, malgré nausées et vomissements, dégoût de la nourriture, j'ai atteint 91 kg ! Alors que la plupart des femmes soignées avec moi maigrissaient plutôt. Depuis j'ai perdu
une dizaine de kg, mais sans régime parce que le problème est toujours le même, je fais des malaises. Il est vrai que la graisse augmente la production d'hormones et, comme toi, je voudrais bien
reprendre mon poids d'origine. En même temps trop maigrir sans raison réelle peut être un signe alarmant de reprise du cancer.



bfrance 17/06/2011 17:44



Probablement que ton corps réagissait à la chimio en te faisant gonfler.  C'était plutôt selon moi de la rétention d'eau
qu'en penses-tu? Est-ce que ton cancer était hormonaux dépendants? Ce n'est pas facile reprendre notre poids santé, l'âge fait en sorte que l'on perds moins rapidement, que la graisse acquise se
loge à des endroits différents avec la ménopause.  Maigrir sans raison est une alarme, mais en prenant soin de manger raisonnablement et moins gras on perd du poids en
sécurité.



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives