Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 18:19

Après les beaux jours d'été que nous avons connu, voilà que la grisaille est de retour avec le temps frais.  Je préfère demeurer à l'intérieur et venir vous écrire plutôt que de sortir et d'avoir froid.

 

J'ai reçu des nouvelles de Biquette hier, notre amie n'est pas en grande forme avec son traitement qui lui fait vivre beaucoup d'effets secondaires.  Ses globules blancs et rouges ainsi que ses plaquettes sont très bas.  On l'a transfusée en plaquettes et en hématies.  Sa tension est basse.  Elle vomit, a des diarrhées et fait de la fièvre.

 

Elle en a marre d'être en isolement et je la comprends.  Comme elle le dit, elle ne peut pas profiter du printemps, des fleurs,  du chant des oiseaux et des odeurs que nous procurent le printemps. 

 

Elle souffre d'une leucémie assez rare, environ 600 personnes en souffrent en France chaque année.  C'est déjà trop comme Biquette le dit et oui c'est déjà trop, le cancer ne devrait pas exister.

 

Elle tient à remercier toutes celles qui ont eu des pensées pour elle, elle m'a chargée de vous le transmettre, ce que je fais avec plaisir.  Ça fait un bien immense lorsque nous recevons des paroles encourageantes, nous nous sentons beaucoup moins seul, et des pensées pour elle, j'en ai tous les jours.

 

Biquette a peur, et j'espère que nos pensées positives l'aideront à continuer  à se battre.  Après son traitement en isolation, je crois bien qu'elle se sentira beaucoup mieux et elle débutera un traitement de chimio orale pour 2 ans, qui je suis certaine fera en sorte qu'elle guérisse, je suis confiante. 

 

Alors je termine en souhaitant à Biquette de meilleurs jours et surtout de retrouver le moral.  Lorsqu'elle pourra sortir à l'extérieur, elle se sentira beaucoup mieux moralement et physiquement.  Gros bisous Biquette, nous pensons à toi et nous ne t'oublions pas.

 

 

 

 

 

L'autoroute de l'amitié se rend partout où on veut qu'elle se rende, elle n'a aucune frontière ma belle Biquette.une-carte-2--1-.jpg

Repost 0
Published by bfrance - dans Amitié et cancer
commenter cet article
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 03:47

Je vous ai annoncé le 13 avril dernier l'hospitalisation de notre amie Biquette.  On lui avait diagnostiqué lors de cette hospitalisation une sigmoïdite (abcès dans l'intestin).  Elle est ressortie de l'hôpital  une semaine plus tard pour y retourner par la suite.

  

Malheureusement les nouvelles ne sont pas réjouissantes et je suis triste de vous annoncer (avec sa permission bien sûr), que notre amie est présentement hospitalisée à nouveau dans un autre hôpital. On lui a diagnostiqué une leucémie aiguë myéloblastique.  Elle est anéantie, tout allait si bien pour elle.  Elle était loin de se douter d'un tel diagnostic.  Elle est entourée heureusement de son mari et de ses enfants ce qui la réconforte bien sûr.  Elle a débuté une chimio orale le 22 avril, on lui posera une voie centrale le 24 et elle entrera en zone protégée pour une grosse chimio.  Elle en a pour  un mois à être dans cette prison aseptisée.   

  

Tous ses visiteurs doivent être masqués et revêtus de l'habillement nécessaire pour ne pas que Biquette soit en contact avec les microbes de l'extérieur. 

  

Je lui souhaite de pouvoir passer au travers ce mois (dans sa prison) comme elle l'appelle, sans trop de malaises importants dus à la chimio. Je lui souhaite  du courage et de garder le moral. Je demeure convaincue qu'entourée des siens cela l'aidera beaucoup.  Elle a vaincu son cancer du sein, elle vaincra celui-ci également. Biquette, est une femme qui déguste la vie à chaque instant et elle se battra et vaincra j'en suis convaincue.  Nous sommes avec toi Biquette en pensées.

 

Je vous donnerai des nouvelles lorsqu'il y en aura.  Pour l'instant, elle doit se concentrer sur sa guérison et le repos et nous, nous t'enverrons des ondes positives.

Plein de bisous pour toi mon amie, nous t'aimons! 

 

 

gifs de bon retablissement

Repost 0
Published by bfrance - dans Amitié et cancer
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 21:48

Après mon rendez-vous avec le radio-oncologue, je suis allée visiter la résidence où les patients sont logés pendant leurs traitements.  La résidence est tout près de la clinique, ça se fait à pied.  Ce n'est même pas 5 minutes de marche.

 

Encore une fois nous avons été bien accueillis.  J'ai demandé à la Directrice si je pouvais visiter une chambre parce que je vais devoir y loger si je dois recevoir des traitements.  Elle était d'accord et elle a demandé à une bénévole de nous faire visiter la résidence en entier.  Nous avons au départ visité l'étage où est la cafétéria, le salon avec un très beau foyer, aucune télévision dans ce salon, c'est un endroit tranquille pour discuter et écouter de la musique, lire, relaxer.  Nous avons pris l'ascenseur pour visiter l'étage des chambres et des salons avec télévision.  Je n'ai pas pu visiter de chambres malheureusement, elles étaient toutes occupées.  Par contre, elle m'a remis un livret avec photos des chambres et c'est très coquet.

 

Ils sont très bien organisés, il y a un salon avec télévision pour les personnes qui écoutent des téléromans à une station de télé, et un autre salon pour être en mesure d'écouter l'autre station qui permet aussi d'écouter les téléromans hebdomadaires, ainsi qu'un autre salon pour les personnes qui aiment écouter le hockey.  Il y a aussi une salle avec 4 ordinateurs, nous pouvons y aller même la nuit pour les insomniaques.  Ça m'a rassurée lorsqu'elle m'a dit qu'il y a beaucoup d'insomniaques à la résidence.

 

Nous pouvons en tout temps nous rendre à la cafétéria pour prendre une collation, se faire du café, des rôties.  Souvent en soirée me disait la directrice de la résidence, les femmes aiment descendre à la  cafétéria pour discuter et prendre une collation, jouer aux cartes, etc...

 

J'espère qu'il fera plus chaud pour pouvoir sortir le soir à l'extérieur. Comme les journées sont plus longues, (nous sommes passés à l'heure avancée le 10 mars) j'aimerais aller avec d'autres femmes marcher dans le parc.  À Montréal, le printemps est toujours en avance comparativement à chez moi.  J'adore Montréal et je serai heureuse pendant ma semaine, j'en suis certaine.

 

Il  y a des  sorties organisées le soir, un chauffeur attitré nous reconduit à l'endroit où l'acitivité a lieu, comme par exemple, aller voir une exposition, un spectacle, se rendre au casino, au jardin botanique, etc...ou autre activité, ce ne sont pas les activités qui manquent à Montréal.  Juste en face de la résidence il y a le magnifique Parc Maisonneuve.  Ce parc est très grand et à la St-Jean Baptiste il y a des spectacles avec nos artistes que nous apprécions.

 

C'est un joli quartier, et ma copine demeure tout près, je pourrai sortir un soir pour aller souper au restaurant avec elle, et nous pourrons nous voir pendant la semaine.  Je crois que je vais bien aimer cette semaine, je pourrai dormir si j'en ai envie sans me sentir coupable de dormir dans le jour ou tôt en soirée et de laisser mon mari seul. 

 

C'est dommage que je n'aie pas de portable, je pourrais m'en servir dans ma chambre.  Il y a 8 chambres privées seulement, toutes les autres logent 2 personnes et je lui ai exprimé ma crainte de me retrouver dans la même chambre avec une femme avec laquelle il  n'y aurait pas d'atome crochu.  Comme je suis une couche-tard, j'aurais peur aussi de la déranger.  Elle ronflera peut-être et comme je sais qu'il m'arrive aussi de ronfler, ce ne serait pas de tout repos ni pour l'une ou l'autre.  Comme on ne peut pas avoir de télévision dans notre chambre, peut-être que j'apprécierais d'être avec une compagne de chambre.

   

Chose certaine, je devrai y réfléchir rapidement parce que je recevrai le téléphone du radio-oncologue au plus tard mercredi et qu'il faudra que je réserve ma chambre tout de suite après la confirmation de mes traitements.  On m'a dit à la clinique de radio-oncologie que je débuterai rapidement mes traitements aussitôt que j'aurai reçu l'appel.  Pas plus de deux semaines d'attente. 

 

Par contre, l'infirmière qui sera présente tous les jours lors des traitements m'a informée lorsqu'elle est venue me rencontrer dans le bureau, que je devrai me rendre pour une journée "qu'on appelle la journée de simulation".  Cette séance en est une de planification avant le premier traitement.  Elle a pour but de s'assurer que la radiation sera chaque fois dirigée exactement vers le même endroit du corps.  Cette séance comporte plusieurs étapes et dure entre 15 minutes et une heure et parfois plus:

 

L'appareil de simulation (simulateur) prend d'abord des images de la tumeur;

 

L'équipe soignante décide ensuite de la meilleure position à adopter pour le traitement;

 

On tracera des marques sur ma peau  à l'encre et l'infirmière m'a conseillée de me vêtir en noir pour que l'encre ne tâche pas mes vêtements;

 

Je lui ai posé la question afin de m'informer si je devrai me rendre pour une journée seulement et retourner par la suite pour mes traitements. J'aurais préféré qu'on fasse la simulation et le premier traitement la même journée pour m'éviter un aller-retour à Montréal.  Elle ne  pouvait me répondre et elle m'a conseillée de poser la question à la coordonnatrice qui cédulera la simulation et de lui expliquer que je demeure à 2 heures de route.

 

Hier, une dame arrivait pour se réserver une chambre, elle pensait me connaître, mon visage lui disait quelque chose.  J'ai tout de suite pressentie qu'entre elle et moi, des liens d'amitié pourraient se créer.  J'espère la revoir pendant la semaine que je serai là, si bien sûr, j'ai à recevoir des traitements.

 

Voilà ce qui m'attend si j'ai à recevoir des traitements.  Je pense bien que ma semaine de traitements passera rapidement et peut-être trop, surtout si des liens d'amitiés se créent.

 

Le  coût d'une chambre privée = 40.00$

Le coût d'une chambre semi-privée =  20.00$

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by bfrance - dans Amitié et cancer
commenter cet article
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 20:37

Hier, j'ai reçu une bien triste nouvelle.  Le conjoint de notre amie Manon m'a informée qu'elle est décédée samedi le 8 décembre.  Manon m'avait écrit le  18 novembre afin de me prévenir qu'elle était hospitalisée depuis le 14 novembre.  Elle avait obtenu un congé pour la fin de semaine afin d'être avec les siens à la maison.  Elle regagnait l'hôpital le dimanche soir (18 novembre) après le souper.

 

Elle m'a informée qu'elle était hospitalisée pour ses douleurs insupportables et qu'ils voulaient trouver la cause de ses souffrances.  On lui a fait une batterie d'examen comme:    Des analyses sanguines, transfusion, radiographie de l'abdomen, changement de médicaments, etc...Tout ce qu'elle souhaitait c'était de ne plus avoir autant de douleur et d'en trouver la cause afin d'être bien soulagée.

 

Je ne vous ai pas parlé de son hospitalisation parce que je n'ai pas eu le temps de lui demander la permission de publier un article à ce sujet et je ne l'aurais jamais fait sans son autorisation.

 

Les jours ont passés, je ne recevais pas de nouvelles et j'étais très inquiète.  Je me suis alors dit:   Soit qu'elle est encore hospitalisée ou bien qu'elle est de retour à la maison et qu'elle n'est pas assez en forme pour s'installer devant son ordinateur pour venir m'écrire un petit mot.  C'est alors que je me  suis décidée à lui écrire pour prendre de ses nouvelles et c'est hier soir que j'ai appris son décès avec beaucoup de tristesse.

 

Manon et son conjoint étaient venus nous voir l'été dernier et nous les avons tout de suite aimés.  Manon était une bonne et gentille amie qui s'est battue pendant de longues années dans la souffrance avec un grand courage.    Elle m'appelait sa petite soeur, et je l'appelais ainsi parce que nous nous battions pour la même maladie:    Un cancer du sein métastasé sur les os.  Elle me  manquera énormément ma petite soeur.  Manon ne souffre plus, elle laissera un grand vide autour d'elle.  Je souhaite bon courage à son conjoint et à ses enfants ainsi qu'à tous ceux qui l'ont aimé et côtoyée.  Jamais je n'aurais pensé avoir à écrire un article annonçant son décès.

 

C'est le deuxième décès qui survient parmi des amies du blog.  Notre amie Lucie est décédée en juillet 2010 et je l'ai également appris par son conjoint.   Elle est dans mes pensées et la seule consolation que j'éprouve pour Lucie et Manon est qu'elles ne souffrent plus. C'est très difficile pour moi la perte de ces deux amies, mais il est important de le partager avec vous parce que nous sommes toutes des combattantes.  Nous ne pouvons pas gagner toutes les batailles, mais rendons-leur hommage d'avoir voulu vaincre cette saleté avec un courage exceptionnel.

 

Manon était une grande adepte d'ornithologie et je joints à cet article une vidéo d'un colibri qui ronfle, il est tout mignon et je suis certaine qu'elle aurait aimé le visionner.

 

Au revoir Manon, je ne t'oublierai jamais, nous ne t'oublierons pas!

 

http://www.laboiteverte.fr/un-colibri-qui-ronfle/

Repost 0
Published by bfrance - dans Amitié et cancer
commenter cet article
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 18:56

Il y a très longtemps que je n'ai pas reçu de nouvelles de Chahinda qui apprenait qu'elle avait un cancer du sein métastasé aux os.  Elle n'est pas venue commenter depuis un long mois.  Je sais qu'elle devait débuter la chimiothérapie et je n'ai plus reçu de nouvelle depuis.

 

J'espère que tu vas bien Chahinda et que tu seras en mesure de venir commenter pour nous donner de tes nouvelles très bientôt

 

Surtout prends bien soin de toi j'ai hâte de recevoir de tes nouvelles. 

Repost 0
Published by bfrance - dans Amitié et cancer
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 15:28

Comme vous l'avez probablement constaté dans l'article précédent, le format d'écriture a changé lorsque je me suis aperçu que le premier paragraphe était absent.  Les deux premiers paragraphes ne sont pas au même format que la suite de l'article.  J'ai des problèmes avec le blog lorsque j'ajoute une image, un curseur, mettre en italique, en gras, rien à faire, c'est impossible de le faire pour moi à moins que je le fasse dans le traitement de texte tout d'abord et que je copie par la suite et même à cela, le texte se déforme.  La plate-forme OverBlog travaille depuis plusieurs mois afin d'améliorer le site et cela me cause des ennuis.  Veuillez m'excuser de ces inconvénients hors de mon contrôle.

  

Le sujet de cet article est sur l'amitié.  Je ne sais pas si vous réagissez comme moi.  Lorsque je suis angoissée comme c'est le cas présentement et ce depuis le bloc facettaire et la résonnance magnétique des dernières semaines, je ne suis pas en mesure d'être une amie qui a de l'écoute afin de donner des conseils.

 

Je ne peux pas donner de bons conseils à une amie qui en a besoin ou de l'écouter si elle éprouve le besoin de se confier, de se défouler, quand je suis actuellement moi-même très anxieuse.

 

Une amie qui vit dans le même village que moi désire me rejoindre afin de parler car elle en éprouve le besoin.  Elle a vécu des moments difficiles dernièrement et je ne peux pas lui donner l'écoute à laquelle elle s'attend.  Je suis peinée car je sais que ça lui ferait plaisir, et je lui ai écrit pour lui expliquer que pour le moment je n'ai pas vraiment le goût de parler.  Elle a compris car c'est une personne avec un grand coeur et elle sait que lorsque ça ira mieux de mon côté, que je serai là pour l'écouter.  Heureusement qu'elle est bien entourée, elle n'est pas seule et ça me console.  Je lui ai tout de même écrit à chaque semaine afin de prendre de ses nouvelles et pour l'assurer de mon amitié.

 

Lorsque je suis angoissée pour des raisons concernant ma santé c'est pire encore, je ne peux écouter une personne qui vit des moments difficiles au sujet de la maladie.  Je me sens déjà impuissante face à ma santé, et je me vois mal transmettre de l'espoir.  Certaines pourront me trouver égoïste et pourtant ce n'est tellement pas cela.  Certaines d'entre vous qui êtes avec moi depuis le début de mon blog, vous savez par quoi je suis passée et vous ne cessez de me dire que je suis une combattante courageuse.  Je le suis dans un certain sens pour être rendue où je suis, mais cela ne m'empêche pas d'avoir peur.

Je ne suis pas une mauvaise amie pour cela, il faut d'abord se refaire une santé afin d'être en mesure d'être forte par la suite pour épauler nos amis(es). Il suffit d'être franc pour expliquer les raisons qui font que nous ne sommes pas en mesure d'être présent, de vrais(es) amis(es) sont supposés comprendre.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by bfrance - dans Amitié et cancer
commenter cet article
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 22:22

Il   y a  une semaine, Chahinda donnait de ses nouvelles depuis qu'elle a appris qu'elle avait un cancer du sein hormonaux-dépendants, cancer qui malheureusement a métastasé sur ses os pour elle aussi.

 

Comme j'en ai  parlé dans un récent article, les cancers du sein métastasé, il y en a de plus en plus.

 

Avec toutes les techniques pour découvrir précocement un cancer du sein, c'est déplorable de constater qu'il y ait autant de cancer métastasé.  Je suis la personne désignée pour vous en parler de par ma mauvaise expérience malgré les mammographies qui ne se comptent plus sur les dix doigts de mes mains et qui n'ont pu détecter mon cancer à ses débuts,  qui aurait connu un meilleur dénouement.

 

Chahinda devait faire son premier traitement de chimiothérapie le  13 août dernier.  Ce traitement l'angoissait et je la comprends très bien.  Elle reviendra sûrement nous donner de ses nouvelles très bientôt, son traitement l'a peut-être énormément fatiguée et elle en profite bien pour se remettre des effets secondaires qui ont sûrement été difficiles pour elle. 

 

Je serai là pour toi tout comme les autres amies du  blog le seront et l'ont été pour moi.  Nous formons un petit groupe très unis qui s'entraide.

 

Vous souvenez-vous de notre amie Jacqueline qui commentait régulièrement et que nous n'avons pas vu sur le blog depuis plusieurs mois, je dirais même un an.  J'espère qu'elle va bien malgré sa longue absence et que nous aurons des nouvelles bientôt.  Jacqueline est une femme très occupée, elle a possiblement moins de temps à consacrer à visiter le blog.  Je pense souvent à elle, et mon désir le plus cher est qu’elle se porte bien et que nous la reverrons sur le blog pour nous parler d'elle et nous donner de ses nouvelles.

 

C'est toujours difficile de ne pas recevoir de nouvelles de nos fidèles lectrices et amies, je ne peux m'empêcher de penser que ça va moins bien et que c'est pour cette raison que j'aime tant recevoir de vos nouvelles.

 

Repost 0
Published by bfrance - dans Amitié et cancer
commenter cet article
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 05:08

Voilà que  Juillet est terminé et au Québec nous avons eu un très beau mois de juillet sans pluie.  C’était la sécheresse et plusieurs feux de forêt ont fait des dommages.  Des feux occasionnés par des pêcheurs et des campeurs qui ont mal éteint leur feu.  C’est tellement dommage et irréparable ces feux qui détruisent de nombreuses forêts, notre richesse au Québec.

 

Pour ce qui est du blog, je n’ai pas été très productive avec seulement 21 articles publiés.  Il est vrai que je n’ai pas été en très grande forme et que la chaleur et la belle température m’ont plutôt fait choisir d’être à l’extérieur qu’à l’intérieur.

 

Malgré les vacances, vous avez été nombreuse à commenter les articles et de nouvelles venues sont arrivées sur le blog.  Je suis très heureuse de voir que le blog attire de plus en plus de lectrices et pour moi c'est significatif.  Mon histoire a permis à des femmes de peut-être mieux accepter la maladie, ou du moins de l'envisager avec du positif.  Le blog m'a aussi permis de me défouler lorsque j'ai débuté en mai 2009, je me sentais incomprise de mon entourage immédiat et plusieurs m'ont fermée leur porte et ici j'ai trouvé la compréhension dont j'avais tant besoin.

 

Tout cela pour vous dire que ça fait déjà 3 ans et 2 mois que je partage avec vous mes joies, mes peines, ma maladie, mes souffrances, mes inquiétudes, mes coups de coeur, mon passe-temps préféré, l'amour des plantes, et j'en passe.

 

Août est déjà entamé, déjà la treizième journée. Les vacances tirent à leur fin, les journées raccourcissent rapidement et nous dirons au revoir à l'été 2012 pour débuter un automne que je souhaite ensoleillé et pas trop frisquet.

 

À tous les hommes qui ont eu le courage d’écrire un commentaire, je vous remercie et j’espère vous voir en plus grand nombre dans les mois à venir.

 

Je ne peux que souhaiter à tous ceux et celles qui passeront sur le blog, et aux fidèles lectrices, la santé, la guérison pour ceux et celles qui sont en rémission, le courage aux autres qui se battent et de jamais oublier qu'il faut toujours garder espoir malgré les craintes et les angoisses de la maladie!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by bfrance - dans Amitié et cancer
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 17:04

Lorsque nous avons rendu visite au frère aîné de mon mari dimanche nous avons aimé notre journée comme je vous l'ai raconté. 

 

Plusieurs d'entre vous êtes au courant de ce qui est arrivé dans ma belle famille suite à des agissements fâcheux survenus avec certains d'entre eux. 

 

Je ne raconterai pas tout ce qui est survenu, tout ça a été dit dans le blog, dans la catégorie (Amitié et cancer). Trois d'entre eux nous avaient tourné le dos suite à un événement triste qui  était survenu lorsque j'avais voulu discuter avec l'une des soeurs de mon mari afin de lui demander pourquoi elle nous avait refusé de dormir chez elle une nuit pour que je puisse être déjà à Montréal pour passer des examens tôt le matin dans un hôpital de Montréal. 

 

Comme elle n'avait pas voulu en discuter sincèrement, je lui ai écrit une lettre pour lui demander des explications de ses agir et je lui ai fait part de notre tristesse suite à ce refus. Tout cela a fait boule de neige et ils nous ont tournés le dos suite à cela.  (Seul mon beau-frère que nous avons visité dimanche ne s'en est pas mêlé).  Cette belle-soeur ne nous fréquente pas,  elle nous parle seulement  lorsque nous sommes en sa présence comme à Noël pour nous souhaiter un Joyeux Noël sans plus et l'autre soeur de mon mari m'a totalement sortie de sa vie et nous ne lui adressons plus la parole.

 

Le frère aîné de mon mari  en a discuté avec nous dimanche et sa crainte est que depuis le décès de mon beau-père qui est survenu en février dernier la famille se disperse suite à ces événements.  Il nous a demandé s'il faisait le réveillon de Noël chez lui ou toute autre réunion familiale si nous serions présents et je lui ai répondu catégoriquement NON.  Mon explication est toute simple ainsi que celle de mon mari, nous ne voulons pas être en leur présence, cela créerait un grand malaise et entacherait la fête familiale.

 

Ce que nous a fait son autre soeur, la cadette de la famille est impardonnable et plus jamais nous ne pourrons lui faire confiance ainsi qu'à son conjoint.  Des personnes qui laissent croire être prêtes à être présentes dans nos vies pour nous aider à passer au travers de l'épreuve de mon cancer en nous offrant leur aide et des services et que par la suite nous ne recevons que des reproches d'avoir accepté leur aide est impardonnable.  Offrir de l'aide en s'attendant en retour d'être payé je trouve que c'est mesquin et impardonnable.  On n'offre pas son aide en s'attendant à recevoir quelque chose en retour.  Des services mon mari leur en a rendu et on ne compte plus les fois.  Et c'est pour cette raison que suite à tout cela, nous ne leur adresserons plus jamais la  parole car on ne peut pas se fier à ce genre de personnes mesquines.

 

Mon beau-frère est attristé mais c'est notre décision.  Lui ne s'en est jamais mêlé et nous lui en sommes reconnaissants.  Nous avons conservé des liens avec lui ainsi qu'avec l'autre frère de mon mari.  Nous n'avons plus besoin des deux soeurs de mon mari dans nos vies qui nous ont fait trop de mal.  L'important est que les deux frères de mon mari soient encore présents dans nos vies.

 

Repost 0
Published by bfrance - dans Amitié et cancer
commenter cet article
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 03:22

Nous sommes revenus à la maison à  18h45, le retour s'est bien déroulé.  Je n'ai pas ressenti de fatigue jusqu'au moment de revenir à la maison.  Nous nous sommes servi un verre pour décompresser de la journée et je crois que c'est ma coupe de vin qui a causé par la suite la fatigue et le sommeil.  J'écris cet article et je me plonge dans un bain tout de suite après avoir terminé.  J'ai quelques petites choses à faire par la suite et je devrai aller au lit tôt parce que nous nous lèverons à 7h demain matin.  Rendez-vous chez l'oncologue et nous ne revenons pas à la maison. En quittant l'hôpital, direction St-Jérôme immédiatement.  Nous passerons au salon funéraire si nous arrivons assez tôt avant la fermeture du salon et direction église pour les funérailles.

 

J'avoue que pour ce qui est de moi, la journée s'est bien passée en général.  J'ai rencontré beaucoup de gens, c'est ce qui est sympathique  pendant ces épreuves.  Tous ces gens venus pour rendre un dernier hommage prennent le temps de venir discuter et j'ai  aussi fait la rencontre de personnes que je ne connaissais pas et de d'autres que je n'avais pas vu depuis fort longtemps.  Les discussions sont joyeuses et ça aide énormément de voir toutes ces personnes.  Mon mari a pleuré quelquefois et à  certains moments je n'étais pas près de lui lorsque c'est arrivé.  Il trouvait difficile de voir son père dans le cercueil. 

 

Je ne suis pas allée près de la tombe à mon arrivée, j'y suis allée un peu avant de quitter à 17h ce soir et je me suis surprise à le regarder de très près et chose que je n'aurais jamais pensé faire, je lui ai touché la main. Il était tellement froid, sa main était glacée.  J'ai aujourd'hui apprivoisé pour la première fois la mort, et surtout de toucher à une personne décédée.  J'ai toujours eu peur des morts, je n'ai même pas touché à mon papa lors de son décès, ne me demandez pas pourquoi je l'ai fait aujourd'hui, je ne saurais quoi  vous répondre.

 

Il avait tellement l'air paisible, il avait presqu'un sourire au visage.  Il est heureux maintenant parce que malgré la grande présence de ses enfants dans sa vie,  il ne cessait de nous répéter qu'il attendait la mort, il s'ennuyait énormément dans sa petite chambre. C'est malheureux qu'il ait tellement souffert de solitude et c'est dommage parce qu'il venait de faire la connaissance d'une gentille dame ces dernières semaines. Il aimait bien sa présence et ils avaient de belles discussions, il semblait plus heureux.  J'ai même appris que la veille de son décès, il avait dansé, alors je peux dire qu'il a eu de belles journées à la fin de sa vie et je suis heureuse pour lui.  Ça aurait été préférable que tout  cela arrive bien avant.

 

Si ça n'avait été de mes deux belles-soeurs, dont une et son conjoint qui m'ont rayée de leur vie et de l'autre et son conjoint qui ont eu peine à nous regarder à notre arrivée, ma journée aurait été correcte. Celle qui m'a rayée de sa vie a dit bonjour à mon mari qui est son frère et elle a passé la tête haute près de moi sans un regard, son regard était de glace et son conjoint, nous a ignoré.  Ce n'est pas une grosse perte, mais dans des endroits tel un salon funéraire où toute la famille est présente et vit un énorme chagrin, ça laisse un grand froid planer et un garnd malaise pour les autres qui sont présents.  

 

L'autre soeur de mon mari, si ce n'avait pas été de moi qui me suis approchée d'elle pour lui faire un câlin, car j'ai initié cette accolade, elle ne m'aurait pas embrassée et son conjoint lui, m'a saluée tout simplement d'un signe de la tête, sans plus et il ont agit de la même façon avec mon mari.  C'est à eux que j'avais écrit la lettre qui exprimait notre chagrin de nous être vu refusé de dormir chez eux une nuit.  J'ai agit comme il se devait aujourd'hui, j'ai ignoré ceux  qui ne veulent plus me côtoyer et j'ai tenté une approche avec les deux autres.  Ils devraient plutôt se remettre en question et réfléchir au mal qu'ils nous ont fait.  Ils agissent en adultes immatures.

 

Comme on en discutait mon mari et moi au retour, nous n'avons rien à nous reprocher, nous avons agit de façon civilisée et un jour, ils s'en mordront les doigts d'avoir si mal agit. 

 

Demain, ce sera difficile à l'église, ma fille ira réciter des paroles en mémoire de son grand-père, elle le fera avec mon neveu et si l'un devient trop émotif, l'autre prendra la relève.  Deux autres iront à leur tour parler en mémoire de leur grand-père.  Ce sera émouvant, et ce sera encore plus pénible si notre fille fond en larmes. 

 

Après les funérailles, une limousine amènera les 5 enfants au cimetière et nous, les brus et les gendres et nos enfants, nous les rejoindrons en voiture au cimetière.  Un buffet sera servi par la suite dans une salle.  Et enfin tout sera terminé et nous  pourrons reprendre le cours normal de notre vie en pansant notre chagrin au fil des semaines.

 

 

Repost 0
Published by bfrance - dans Amitié et cancer
commenter cet article

Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives