Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 16:14

Il fait une journée splendide aujourd'hui dans mon coin de pays et je compte en profiter en me prélassant dans ma chaise longue pour me reposer.

 

Je dors très mal ces temps-ci et je me disais justement hier soir qu'avec ce régime de vie de fou que je mène, ce n'est vraiment pas la solution pour m'accorder plus de temps pour vivre longtemps.

 

Avoir perdu 26 livres (12 kilos approximativement) jusqu'à maintenant, ne pas manger à des heures régulières et parfois ne pas manger du tout, m'endormir très tard dans la nuit parce que j'ai dormi tôt en soirée, non il faut que ça cesse.  Mais comment remédier à tout ça?   En ce qui concerne mes pauses dodo que je fais en soirée et qui peuvent durer de 2 à 3 heures, ce n'est pas l'idéal  pour avoir sommeil à des heures raisonnables afin de passer une bonne nuit.    Il m'est impossible de ne pas dormir tôt en soirée, mes yeux n'arrivent pas à demeurer ouverts, ce sommeil j'en ai besoin.  Heureusement que ça arrive moins fréquemment depuis un moment  parce que je n'aime plus du  tout mon rythme de vie. 

 

  Je vis beaucoup de stress depuis un trop long moment et j'aimerais bien que ce stress disparaisse afin que stressje puisse reprendre un rythme de vie plus normal.  Dans le précédent article où il était question des cancers du sein métastasés, oui ça fait peur qu'il y en ait autant, et je sais que mes chances de vivre longtemps sont diminuées de beaucoup comparé à toutes celles qui sont en rémission, qui ont pu reprendre leur travail et leurs activités. 

 

Toute ma vie a changé au point que ce n'est plus une vie de devoir faire abstraction de plusieurs activités que nous faisions ensemble mon mari et moi.  Il  y a remédié par amour pour moi en vendant notre motoneige et notre bateau.  Il ne voulait pas continuer à pratiquer ces activités en sachant que moi je ne pourrais plus les faire.  Ce foutu cancer métastasé a bousculé nos vies à jamais. Si nous avions aimé des activités qui étaient moins sujettes à me causer des blessures au dos, notre vie serait peut-être identique à celle d'avant ce cancer métastasé.  Les directives de l'oncologue sont très claires:   Ne plus pratiquer ces activités qui peuvent me rendre invalide parce que les métastases ont affaiblies mes os.

 

Voilà pourquoi parfois je ressens cette colère de ne plus avoir la même vie.  Que cette fatigue est en partie causée par ce stress que la maladie me fait vivre.  L'attente des résultats d'examens, la visite à l'oncologue, la douleur, le manque de sommeil qui ne me fait pas dormir plus de 5 heures par nuit, la perte de poids, enfin tout cela réunit est la cause de ce sommeil qui n'est pas réparateur et combien j'aimerais pouvoir dormir comme la personne sur cette imageenfin une bonne nuit .

 

Comme j'aimerais dire que je dors comme un bébé, ils ont l'air si bien lorsqu'ils dorment comme cette image le démontre:

gif dormir Nous avons tous vu nos enfants dormir dans cette position, ils sont si mignons, ils sont au pays des rêves et j'aimerais bien y aller plus souvent.

 

Mon médecin m'a dit un jour qu'il faudrait que je fasse la culbute comme on la fait faire aux enfants qui ont un horaire de sommeil très débalancé.  Mais lorsque je lui ai fait remarquer que je pouvais m'endormir pour plusieurs heures tôt en soirée, il me conseille de faire ces pauses dodo qui sont réparatrices pour moi et qu'on oublie de faire la culbute dans mon cas.

 

Il est possible de retrouver le sommeil à des heures "normales".  Personne ne va au lit à la même heure, il faut s'établir un horaire qu'il faut respecter.  Trop dormir ce n'est pas mieux, nous nous réveillons plus fatigués comme si nous n'avions pas dormi.  Chaque personne est différente et a besoin de dormir parfois juste 4 heures par nuit et elle sera en forme.  Il faut trouver le nombre d'heures de sommeil dont nous avons besoin pour bien fonctionner.

 

La fatigue n'apporte rien de bon que vous soyez en santé ou malade et pour ne pas être fatigué au point que votre vie s'en ressente, il est temps de réagir.

 

Lorsque je rattrape ce sommeil perdu, je me lève tard en après-midi et ma journée est foutue.  Je ne veux plus passer des journées entières à dormir, parce que je veux profiter de chaque instant.

 

Qu'on le veuille ou pas, le stress que la vie nous cause pour différentes raisons est normal, mais il ne doit pas nous pourrir la vie. 

 

En cliquant sur le lien ci-dessous, des conseils sont donnés afin de mieux se préparer à bien dormir.

 

http://www.enneaconcept.com/sommeil.html

Repost 0
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 21:39

Déjà 2 jours que je n'ai pas publiés d'article.  Me revoilà aujourd'hui après 2 nuits d'insomnie totale.  Dans la nuit de jeudi à vendredi je me suis couchée à 6 heures du matin et de vendredi à samedi je n'ai dormi que 2 heures sur le divan.  Je ne sais pas trop ce qui se passe pour  que je dorme si peu.  Voilà la raison pour laquelle aucun article n'a été publié, j'étais très fatiguée.

 

Ces derniers temps, avant ces nuits d'insomnie je suis beaucoup moins fatiguée et je ressens moins de douleur.  La douleur que je ressens est celle que j'aurai toujours malgré les patchs de Fentanyl.  Elle est tout de même vivable et je dois faire avec.

 

Comme je vous l'ai toujours dit, j'aime la nuit, cette période où tout est calme dans la maison,  où je peux écrire ou regarder la télévision.  Je me sens si bien la nuit et c'est une punition de me coucher.

 

Je sais par contre que ce rythme de vie aura raison de ma santé et je dois tout faire pour  y remédier, comme je l'ai fait hier.  Je me suis endormie tôt sur le divan et j'ai dormi plusieurs heures pour me réveiller à   3h du matin et décider de rejoindre mon lit.  J'ai dormi et je me suis levée à 13h30 assez en forme.

 

Ce n'est pas une vie ce rythme que j'ai adopté et je dois tout faire pour y remédier.  La nuit mes amies européennes sont debout et j'ai toujours le goût de communiquer avec elles via les commentaires.  Probablement que c'est une raison parmi tant d'autres pour ne pas avoir le goût de dormir.  Il faut dire que j'ai toujours été ainsi.  Me coucher tard et me lever tard.  Je me rends compte que je perds pratiquement toutes mes journées, et elles sont si courtes.

 

En ce moment même, je m'endors énormément, mais il me faut penser à préparer le souper.   Je dois me motiver à retrouver de bonnes habitudes de vie et me coucher à une heure raisonnable.garder le lit

Repost 0
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 06:19

braucl0113s[1]-copie-1Plusieurs femmes connaissent les bouffées de chaleur si inconfortables.  Avant de décider si nous en sommes rendues aux solutions qui s'offrent à nous, tels les produits naturels et les hormones, que pouvons-nous faire pour les diminuer?

 

À ne pas faire: 

Non non non

  • Il ne faut pas manger du chocolat ;   
  •  

Non non nonIl ne faut pas consommer d'alcool ;







Non non nonIl ne faut pas fumer ;

 

 

Non non non

 Il ne faut pas manger épicé ; 

 

 

 

 

Non non nonIl ne faut pas boire de café ;

 

 


 

Vous pourrez voir le reportage sur les bouffées de chaleur, à l'écran 1/6 en première partie d'émission tout de suite après le reportage:  Les standards de Barbie.    Le reportage sur les bouffées de chaleur débute à 4:08 minutes après le début de l'émission sur le lien suivant (émission du  17 janvier 2012).  Vous pouvez voir tout le contenu de l'émission à cette adresse.

 

 



http://www.radio-canada.ca/emissions/les_docteurs/2011-2012/document.asp?idDoc=196232

 

Repost 0
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 22:32

Rare sont les personnes qui n'aiment pas boire leur tasse de café tout chaud au réveil.  Quelles sont vos habitudes avec la caféine?  4 tasses de café par jour réduiraient le risque de cancer de l’endomètre

 

On a toujours entendu parler antérieurement que le  café était nocif pour la santé et pourtant les études changent et nous apprenons maintenant  que le café est bon pour prévenir plusieurs types de cancer et de maladies.

 

J'ai débuté ma consommation de café dans le début des années 90 dans le  bureau  où je travaillais.  Je ne  buvais pas de café auparavant.  Ce goût m'est venu après que ma compagne de travail  et moi avons travaillé dans un bureau.  Certains patrons arrivaient le matin avec du café vendu dans des distributrices de café et ils nous ont fait  une demande subtile:

 

"Vous faites le café le matin et on ne vous fera pas  payer votre café".  Comme je n'en buvais pas à cette époque je me suis dit:   "Après tout pourquoi pas"?  Ils ont acheté la cafetière, le sucre, les  bâtons pour mélanger le café, les verres de styromousse et voilà que le bureau sentait si bon le matin que je me suis décidée de goûter et me voilà à prendre mon café le matin à raison de 2 tasses et parfois au dessert à raison d'une tasse.

 

J'ai remarqué que le café était propice à soulager la migraine et avant de gober une aspirine,  un comprimé de  tylénol ou  d'ibuprofène,  je me préparais du café avant tout et cela s'est avéré très  efficace dans plusieurs crises de migraine.

 

Dans cet article nous constatons que le café est très bon pour d'autres types de maladie et le cancer de la peau et de l'endomètre,  alors pourquoi ne pas mettre les chances de notre côté et de  boire notre café à raison de 4  tasses par jour pour bénéficier de ses bons effets autant pour bien se réveiller le matin, d'apprécier son odeur et sa saveur et/ou tout simplement pour prévenir la maladie?  Nous n'avons qu'une vie à vivre et si on aime en particulier le café, prenons nos 4 tasses tous les jours. Il faut  tout simplement pas en abuser comme dans tout autre chose.

 

A long terme, la consommation de café serait associée à une diminution du risque de cancer de l’endomètre, selon une étude publiée dans une revue de l'American Association for Cancer Research. Ainsi, 4 tasses par jour réduiraient le risque de 25% de cancer de l’endomètre.

 

 

En suivant un peu plus de 67 000 femmes sur 26 ans, les chercheurs ont étudié la relation entre consommation de café et cancer de l’endomètre. Parmi ces femmes, qui participaient à la Nurses’Health Study, 672 ont développé un cancer de l’endomètre.

 

Quelles sont les conclusions ? Boire plus de 4 tasses de café par jour s‘avère lié à un risque réduit de 25% de développement de cancer de l'endomètre. Boire entre 2 et trois tasses par jour conduirait à un risque réduit de 7%. Un lien similaire a été observé avec le café décaféiné et  boire plus de 2 tasses par jour de café décaféiné est également lié à un risque réduit de 22% de cancer de l'endomètre.

 

Antidépresseur, prévention des cancers de la peau, contre les AVC ou la maladie d’Alzheimer…et maintenant prévention des cancers de l’endomètre. Le café présente bein des bénéfices pour la santé ! A condition, bien sûr, de na pas associer café et cigarette…

 

Repost 0
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 05:23

Il y a des jours, des semaines qui sont meilleurs que d'autres et ces dernières semaines je dois dire que ce ne sont pas la meilleures de toutes.

 

Depuis ma visite chez le médecin mardi dernier, il a augmenté mon Neurontin et je suis passée de 1200 mg à 1800 mg par jour.  Ça paraît énorme comme cela, mais la dose maximale peut être de 7000 mg / jour, donc je suis encore bien loin de tout ça. 

 

Comme j'ai un rythme de vie assez particulier, dormir plus tard le jour et me coucher très tard le soir, j'ai de la difficulté à prendre le rythme pour prendre le médicament tôt le matin, ensuite le midi, au souper et le soir.  Ce qui fait que je ne prends pas toutes les doses requises dans la journée et la douleur est revenue au galop.

 

Il est important d'augmenter le médicament progressivement.  Chaque comprimé est de 300 mg.  Je prenais auparavant 4 fois par jour un comprimé de 300 mg.  Maintenant je devrai prendre pour une semaine:

 

  • 1 comprimé   :  de 300 mg le matin, 
  • 1 comprimé   :  de 300 mg au dîner
  • 2 comprimés :  de 300 mg au souper = 600 mg
  • 1 comprimé   :  de 300 mg  au coucher

 

Un total de 1500 mg pour une semaine et passer la semaine suivante à la totalité de 1800 mg par jour 3 fois par jour.  Ce sera plus facile ainsi aux 8 heures.

 

Mon moral n'est pas au top ces derniers jours, et la douleur qui revient n'aide pas. Malgré l'ajout d'un patch de 12 mg + celui de  50 mg, je trouve déprimant que ça recommence parce que ça allait tellement mieux.

 

Je me sens dépassée ces temps-ci, autant par la douleur, la fatigue morale et physique et la diminution de mon appétit.  Je n'ai plus envie de manger et je n'aime plus faire à manger, (préparer le repas du soir) parce que je dîne tard et le soir l'envie de manger n'est pas présente.

 

Quand je dis que je dîne, je mange légèrement et parfois je ne dîne même plus et malgré que mon estomac soit vide toute la journée, même le repas du soir je peux m'en passer.  Et ça m'énerve que mon mari râle afin que l'on puisse manger à une heure "normale", parce que pour moi manger c'est secondaire.  J'ai remarqué depuis déjà plusieurs semaines que mon dédain pour la viande a augmenté,  j'en ai même parlé au médecin.  Il a pris le temps de le noter à mon dossier.

 

Samedi soir nous mangions une fondue chinoise, repas que j'ai toujours aimé manger. La viande me roulait dans la bouche, je n'ai pas pu continuer le repas. Ça a coupé mon  appétit et pour moi le repas était terminé.  C'est pour cela que préparer le repas du soir m'exaspère parce que c'est une perte de temps pour moi.  Mais j'ai un mari, et malgré qu'il soit en mesure de très bien se débrouiller pour faire les repas, il est normal que je prenne le temps de m'asseoir à table avec lui, chose que je fais très rarement depuis un certain temps.

 

Je remarque que je suis plus irritable, moins patiente, parce que pour l'instant, rien ne va comme je le voudrais.  Et mon mari subit cela.  Il est temps  que je reprenne ma vie en main du côté discipline.  Me lever plus tôt afin de pouvoir peut-être avoir le goût de prendre mes repas à des heures "normales" pour accompagner mon mari.  Nous leur en faisons subir à nos hommes des angoisses et du stress avec la maladie et parfois, il est normal que le ton lève, parce que nous sommes à  bout.

 

Ça me plait de paresser le matin au lit, mais pour ce qui est du reste, je trouve que ce n'est plus adéquat de vivre ainsi.  Mon mari ne m'empêche pas de dormir le matin, et il fait tout son possible pour ne pas faire de bruit afin de ne pas me réveiller et pourtant je lui dis de ne pas s'empêcher de faire  quoi que ce soit parce que rien ne me réveille, je dors profondément parce que je suis épuisée. 

 

Tout de suite  après le souper, même si je ne mange pas, je m'endors sur le divan tous les soirs.  Ce besoin de dormir est pour moi capital et je ne peux rien n'y faire, mes yeux ne sont plus en mesure de demeurer ouverts. Et cette sieste est tellement bénéfique.  Il est vrai qu'avec tous les ajouts de médication, la somnolence est très présente, et je dois écouter mon corps jusqu'à ce qu'il s'habitue aux nouvelles augmentations des doses.

 

Mon goût de vivre est très présent, et je suis toujours aussi combattante, je suis juste épuisée et je crois que tout ce que j'ai subis depuis le printemps avec mon médecin se fait ressentir.  J'ai accumulé beaucoup de colère et de stress et tout ça était accumulé depuis trop longtemps.

 

 

 

 

Repost 0
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 17:23

Surveillez vos portions

C’est une évidence : en mangeant moins, on perd du poids. On sait de source sûre qu’au cours des 50 dernières années, les portions des restaurants sont devenues de plus en plus grosses et que notre tour de taille s’est élargi en conséquence. Ainsi, au fil des ans, nous nous sommes habitués à manger plus au détriment de notre état de santé.

 

Pour vaincre cette mauvaise habitude, utilisez une assiette plus petite pour vos repas. En effet, quand il y a moins d’espace dans l’assiette, le contrôle des portions est automatique. Lorsque vous commandez ou achetez de la nourriture, optez également pour le plus petit format des aliments hypercaloriques. Le choix de l'assiette plus petite est une excellente idée pour l'avoir aussi essayé.  L'assiette est pleine mais contient moins d'aliment qu'une plus grosse assiette.

Mangez des aliments épicés

Le piment stimule notre métabolisme. Toutefois, le principal avantage de la nourriture épicée qui a un peu de mordant est de nous forcer à manger plus lentement. En règle générale, les nord-américains mangent trop vite. Lorsque le sentiment de satiété nous parvient, nous avons déjà trop mangé. Pour perdre du poids, nous devons donc manger plus lentement et un bon moyen d’y parvenir est de faire de la cuisine plus épicée. Il est important de manger lentement, et la satiété se fait ressentir avant d'avoir trop mangé.

 

Mettez les collations en lieu sûr

Cachez les collations sur l’étagère la plus haute des placards et ôtez les aliments de la table pour éviter de vous resservir. Lorsqu’un effort de volonté s’impose, il peut être utile de se demander : «est-ce que je veux vraiment manger cela?»

Comblez la faim par des aliments chauds - 10 façons simples de perdre du poids 

Comblez la faim par des aliments chauds

Pour dompter les grosses faims, prenez les grands moyens, comme pour les occasions spéciales. Si vous vous rendez  l’estomac vide dans un restaurant qui offre du pain délicieux, vous courrez le risque de trop manger. En cas de faim de loup, optez pour des boissons et des aliments chauds qui comblent mieux la faim que les aliments froids. La soupe est un des meilleurs choix qui soit et nous vous conseillons d’avoir sous la main un assortiment de soupes de type consommé à faible teneur en sel. Pour obtenir un goût délicieux et un avantage sur le plan de la santé, ajoutez‑y une grande quantité de légumes.

 

Le goût crémeux sans la crème

Le Fettuccini à la sauce Alfredo est un plat d’inspiration italienne tout à fait délicieux. Toutefois, il est tellement gras et riche en cholestérol qu’il est loin de faire partie du régime méditerranéen idéal. Mélangez de la ricotta ou du fromage cottage faible en gras à du lait écrémé pour remplacer une tasse (250 ml) de crème à fouetter. En cuisinant ainsi, votre recette procure 632 calories et 85 grammes de gras en moins. Quelle belle idée de manger un fettuccini moins gras et tout aussi délicieux.

 

Il est facile de perdre du poids en ne se privant pas trop mais en diminuant la quantité d'aliment dans notre assiette et en y ajoutant beaucoup de légumes et seulement 3 onces de viande. Les régimes drastiques nous rendent agressives de se priver, tandis qu'en proportionnant bien nos assiettes avec des aliments moins riches en gras il est plus simple de maigrir. J'ai perdu 17 livres depuis décembre en faisant attention à mes quantités et en éliminant le sucré le plus possible.

 

 

Repost 0
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 09:08

Je suis découragée de ne pas avoir plus sommeil que cela encore ce soir et les soirs précédents.  Il est 04h09 du matin au Québec et je ne dors pas encore, c'est à en devenir gaga de ne pas dormir la nuit.Cartoon of a Woman with InsomniaQue dois-je faire, passer la nuit debout et dormir le jour. Mon pauvre mari trouverait les journées longues.  Il faut que je trouve un truc pour dormir, je bouge beaucoup le jour, toujours une tâche à faire ou autre chose.  J'ai expérimenté la semaine dernière de me lever à 9h après m'être endormie à 5h du matin, et le soir je n'avais pas sommeil plus qu'auparavant, c'est vraiment décourageant. Je dois être un oiseau de nuit. Même si je n'ai pas sommeil, je vais tenter de me coucher je verrai bien.

 

Que j'aimerais dormir comme ce petit trésor, il semble si bien!

 

 

 

 

 


~ Il y a actuellement personnes connectées à Over-Blog dont sur ce blog ~


Repost 0
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 14:06

 POUVOIR DORMIR COMME UN BÉBÉ, LE RÊVE POUR PLUSIEURS !

 

 

Selon une étude du « National Cancer Institute » (Etats-Unis), pratiquer régulièrement une activité physique diminuerait le risque de cancer chez les femmes, mais uniquement si elles dorment suffisamment. Un manque de sommeil annulerait donc les bienfaits d’une activité physique régulière. 

 

 

 

Commentaire de la Fondation contre le Cancer

La Fondation a déjà souligné à plusieurs reprises que la pratique d’une activité physique modérée (une demi-heure par jour, en obtenant une augmentation des pulsations cardiaques sans essoufflement) pouvait contribuer à la prévention de certains cancers (ceci a été montré pour le cancer du côlon, et semble être possible vis-vis des cancers du sein, de la prostate et du col de l’utérus).

 

Cette étude américaine a été menée auprès de 5 968 femmes âgées de plus de 18 ans (en absence de cancer au début de l’étude) qui ont été suivies pendant 10 ans. 604 d’entre elles ont été atteintes d’un cancer (dont 186 d’un cancer du sein). Les femmes qui pratiquaient le plus d’activés physiques présentaient nettement moins de risques de développer tout type de cancer (y inclus un cancer du sein). Les données indiquent cependant que les femmes de moins de 65 ans, pratiquant régulièrement une activité physique mais dormant moins de 7 heures par nuit, présentent plus de risque de développer un cancer. Il n’est toutefois pas encore possible d’expliquer clairement ce phénomène.

 

Nous ne pouvons bien sûr pas tirer de conclusion générale et définitive sur ce sujet puisque ces données ne sont basées que sur une seule étude. D’autres recherches devront être réalisées pour confirmer ou infirmer ceci. On peut toutefois déjà souligner que vivre sainement ne se résume pas à opter pour une seule facette de la prévention. Ainsi par exemple, le fait de fumer ne peut pas être contrebalancé par la pratique d’un sport. Il en va certainement de même pour le manque de sommeil.

 

Le manque de sommeil est néfaste, et je me demande encore comment je fais pour fonctionner en me couchant si tard.  Une bonne nuit de sommeil est réparatrice avant minuit, mythe ou réalité?

 

 

 

Le sommeil avant minuit est plus reposant

Dix mythes revisités sur le sommeilIl semble qu’il s’agisse d’une tenace légende urbaine... peut-être inventée par des parents exaspérés. L’important serait de dormir un nombre suffisant d’heures en accord avec sa propre horloge biologique, d’oiseau de nuit qui se couche tard ou de matinal qui se couche tôt. Ce sont des conditions du sommeil dont il faudrait se préoccuper, puisqu’elles sont plus déterminantes que l’heure du coucher : chambre calme, noirceur, température fraîche, état de détente, etc.2

 Alors l'oiseau de nuit que je suis dort suffisamment d'heures pour bien se porter, ce n'est pas si mal si je constate que je fonctionne très bien et que je sois en mesure de faire mes journées sans trop de difficultés. Mais je dois essayer de me coucher plus tôt, ma vie serait plus ''normale'' en pouvant me lever plus tôt.

 

La nuit dernière je n'ai pas beaucoup dormi et ce matin la douleur m'a levée du lit très tôt. Je serai peut-être en mesure ce soir de me coucher plus tôt et d'adopter si je le fais chaque jour peu importe l'heure à laquelle je me suis endormie de me lever toujours à la même heure pour faire en sorte comme on dit souvent (faire la culbute) et retrouver un horaire de sommeil régulier.

Repost 0

Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives