Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 05:36

J'ai reçu aujourd'hui un téléphone de l'Hôpital Hôtel-Dieu de Montréal, hôpital spécialisé entre autre dans les cancers du sein où je suis allée passer des tests en août dernier.

Le téléphone aujourd'hui était un téléphone attendu car mon oncologue voulait me faire voir en génétique étant donné les nombreux cas de cancer du sein dans ma famille côté paternel et maternel. La demande a été faite en juin 2009 et on m'appelle le 17 février 2010, très long me direz-vous. En effet j'ai trouvé cela long aussi, mais il y a une raison et je vais vous l'expliquer.

Mon oncologue m'a posée la question il n'y a pas très longtemps à savoir si j'avais été appelée pour aller en génétique et comme je n'avais pas encore été appelée il m'a dit: ce n'est plus nécessaire… me voilà surprise
 et je lui demande carrément si ce n'est plus nécessaire à cause de mes métastases. Je lui dis que je tiens à ce test car si on dépiste que c'est génétique je tiens à le passer pour moi et pour ma fille. Je lui explique que si ma génétique est défavorable pour moi je préfère me faire enlever l'autre sein et rallonger ma vie pour plus longtemps. Il approuve et me dit que oui c'est très logique. Mais je n'ai jamais su le pourquoi du pourquoi il ne tenait plus à ce que je le passe.

Par contre aujourd'hui, la personne qui m'a contactée m'a expliquée clairement comment on procédait. Comme ma soeur a eu son diagnostic de cancer en octobre 2008, et qu'elle n'avait pas 50 ans, il était obligatoire qu'elle le passe pour les raisons de taux élevés de cancer du sein dans la famille. Elle m'explique que pour moi étant donné que j'ai appris mon cancer à 52 ans, et que ma soeur est négative on ne fait pas le test. Au dessus de 50 ans, il paraîtrait que ce n'est pas nécessaire de le passer ce test, plusieurs médecins s'étaient penchés sur mon dossier et elle m'appelait pour me dire cela. Que ces tests sont très très dispendieux et qu'on ne les passe pas sans raison valable. On en revient toujours aux tests et traitements onéreux, le système de santé en est rendu là.

Lorsque nous complétons un questionnaire sur la génétique il faut répondre à plusieurs questions auxquelles je n'étais pas au courant, comme le type de cancer qu'ont eu mes 2 cousines qui n'avaient pas 50 ans. Il faut donc que je contacte mes cousines pour leur demander si elles sont intéressées de passer le test et si oui, elles ont juste à rejoindre la clinique et prendre rendez-vous. J'aurai fait ce que j'aurai à faire en incitant mes cousines à le passer. 

Et en conclusion  je devrai le passer car j'ai découvert ma bosse en 2002 et que le cancer s'est petit à petit installé, et à ce moment j'avais 46 ans, donc propice à passer le test de génétique. Nous pouvons dans une même famille avoir une personne négative et une autre positive et comme en janvier ils ont détecté à  mon sein gauche, à la mammographie et l'échographie quelque chose, eh bien voilà rendez-vous en avril pour ce fameux test. Si mon résultat s'avère positif, je fais enlever mon autre sein et les ovaires par dessus le marché car tout cela va ensemble. En principe mon test aura lieu en avril. Je vous donnerai des nouvelles après le rendez-vous.

http://mo08.endcancer.ca/site/PageServer?pagename=mo08_FR_askadoctor_QandAs
 
https://papyrus.bib.umontreal.ca/jspui/handle/1866/2857



 


~ Il y a actuellement personnes connectées à Over-Blog dont sur ce blog ~


Repost 0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 04:30


Comme dans ma famille il y a une histoire familiale de cancer du sein, notre oncologue à ma sœur et moi nous a référées en génétique. Ma sœur a reçu son résultat et le test est négatif, ce qui lui évite la mastectomie totale des deux seins et l’ablation des ovaires. Je n’ai pas été contactée encore pour passer les tests, j’en reparle à mon oncologue la semaine prochaine.

 

Est-il nécessaire de passer le test de génétique? Néanmoins la décision d’être testée reste difficile à prendre. Mais je n’ai pas hésité à être en accord avec l’oncologue car je veux savoir, et si je dois subir une mastectomie pour le sein gauche, (car j’ai déjà le sein droit en moins) et l’ablation de mes 2 ovaires, je le ferai sans hésitation. Je veux le faire aussi pour ma fille qui a un risque plus élevé d’avoir un cancer du sein étant donné l’histoire familiale.

 

Quand nous venons au monde nous avons 50% des gènes du père et 50% des gènes de la mère. On ne peut affirmer si on aura un cancer ou pas. 5 à 10% des cancers du sein sont à prédispositions génétiques. La décision reste à chacune d’entre nous de faire les tests ou pas. Si ces tests peuvent éviter une récidive de cancer dans l’autre sein alors il ne faut pas hésiter selon moi. Ma sœur attendait son résultat impatiemment car elle terminait sa chimiothérapie en juin et elle voulait savoir avant de débuter la radiothérapie si son test était négatif ou positif pour ne pas faire la radiothérapie et procéder à la chirurgie pour la mastectomie des 2 seins et l’ablation des 2 ovaires.

 

Lors de ma première visite chez l’oncologue ma fille nous a accompagné mon mari et moi et posait toutes les questions pertinentes à savoir si elle devait cesser les contraceptifs oraux entre autre, quel était le type de cancer que j’avais, elle était curieuse et anxieuse et je la comprends très bien. Elle est sortie du cabinet moins anxieuse.

 

Ma fille a déjà débuté ses examens à la clinique du sein à Montréal car mon cancer l’a énormément angoissée. Elle a bien fait car à la mammographie et l’échographie, on a vu qu’elle avait un sein dense et qu’il est difficile de détecter une masse. Elle sera suivie régulièrement. Et c’est une bonne initiative de sa part. Elle sera surveillée de près et ça lui évitera sûrement un cancer du sein, ou un cancer qui sera dépisté à ses tout débuts et elle sera facilement soignable. Elle n’a que 29 ans.

 

Si ceux qui passent sur le blog et lisent cet article, venez commenter sur ce que vous penser au sujet des tests de génétique, si vous êtes en accord et si vous en avez passé et quels ont été les résultats?

 

Ne reculons pas devant le progrès, car il finira par trouver ce qui cause le cancer du sein et éviter à plusieurs femmes un diagnostic de cancer dans les prochaines années.

 

 

Repost 0

Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives