Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 23:21

.

J'ai passé d'agréables journées à faire des choses depuis Noël, j'ai fait quelques desserts, des pâtés au poulet, des coquilles St-Jacques et un peu de ménage et j'avais l'énergie pour le faire.  Si je dis d'agréables choses, c'est que ça faisait très longtemps que je ne pouvais plus les faire, l'énergie n'était pas à son meilleur pour moi.  Même le ménage était agréable à faire, je ne le faisais plus depuis longtemps, mon mari s'en charge toutes les semaines, mais juste de l'avoir aidé, m'a aidée à me sentir mieux dans mon estime de moi.

 

 

Mais voilà que depuis 3 jours, les douleurs me réveillent au petit matin, ça fait tellement mal, mon mari se réveille et il me dit:   Encore tes douleurs, veux tu que je fasse quelque chose pour toi?  Et je réponds oui, fais chauffer mon sac magique aux micro-ondes stp.  Il est tellement attentionné.  Je dois me lever parce que demeurer au lit est trop inconfortable et douloureux et je l'empêche de dormir en restant au lit à tenter de trouver la bonne position pour dormir à nouveau.  Je vais au salon, j'allume la télé et je regarde des émissions avec mon sac magique bien placé à la région où j'ai le plus mal.  Souvent je m'endors sur le divan et je me réveille quelques heures plus tard.

 

C'est pour cette raison que la fatigue revient au galop, mes réveils précoces coupent ma nuit en deux et je dois récupérer le jour, parce que je dors littéralement debout. 

 

Parfois je résiste et je me dis que si je ne m'étends pas, je pourrai rester éveillée et ne pas dormir.  Je résiste souvent parce que je ne veux pas que mon mari soit seul.  J'ai tellement dormi les semaines précédentes, je me dis que ça ne doit pas être joyeux pour lui.  Il me dit toujours de me coucher si j'en ai besoin, il comprend ce que je vis et il le vit avec moi en se sentant très impuissant.

 

Je recommence à manger beaucoup plus, j'ai pris  3 livres, c'est bien que je m'alimente mieux, mais je ne veux pas reprendre le poids perdu (35 livres), parce que je me sens bien  mieux avec ce surplus de poids en moins.  Je vais devoir être très vigilante, ne pas grignoter le soir venu, et surtout ne pas manger le dessert que je fais depuis ces dernières semaines.  J'avais perdu le goût du sucré, et voilà qu'avec ces délicieux desserts, je recommence à manger et c'est la raison des 3 livres de trop que j'ai pris.

 

C'est également pour cette raison que j'ai plus d'énergie parce qu'auparavant je ne mangeais plus.  C'est heureux pour moi de retrouver l'appétit, j'ai moins dégoût de la nourriture, tout me donnait la nausée et je ne peux expliquer pourquoi ça m'arrivait et ça m'inquiétait parce que je continuais à maigrir en mangeant mieux.

 

Ce qui est bien dans tout ça, est que je me sente plus énergique.  Je serai attentive dorénavant sur la quantité de dessert que je prends pour ne pas continuer à prendre du poids.  C'est une bonne nouvelle pour moi de me sentir plus vivante malgré mes douleurs très matinales.

 

L'attitude de ne pas manger est nocive pour moi, il faut bien prendre soin de soi pendant toute notre vie et surtout lorsque nous avons le cancer.  Si je continue à bien m'alimenter, et surtout à mieux dormir (ce que je souhaite pour très bientôt), je continuerai d'aller de mieux en mieux.

 

 

Repost 0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 07:12

Comme je parlais de l'obésité il y a quelques jours, voici une vidéo de mon émission

 Les docteurs qui expliquent en quoi consiste les régimes alimentaires aux protéines et plus. 

 

Comme je l'ai toujours pensé, les régimes ne sont pas miraculeux et il faut plutôt changer nos habitudes alimentaires.  Nous ne perdons pas de poids aussi rapidement qu'en suivant un régime, mais nous le  perdons lentement et sûrement.

 

Voici le lien corrigé pour visualiser la vidéo sur la question du régime alimentaire.  Mes excuses et merci à notre amie Manon pour avoir rectifier la situation. 

 

 

 

http://www.radio-canada.ca/emissions/les_docteurs/2011-2012/document.asp?idDoc=200115

 
2/6 vers 4:54min   Rendez-vous à la vidéo  2 sur 6 afin de pouvoir la consulter.

Repost 0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 16:35

Le départ de Lucie m'a vidée moralement, et je ne suis pas un jour, pas une heure sans penser à elle. Mais la vie continue et ensemble nous ferons en sorte de continuer à s'encourager et à poursuivre cette belle route ensemble.

 

Faisons ce qui est le mieux pour nous, cessons de nous demander si ceci ou cela est bon pour nous.  Mangeons ce que nous voulons sans toujours se soucier si cela est bon pour notre santé. Dans la vie il faut se permettre des extras et comme Manon le disait, le chocolat remonte le moral alors pourquoi ne pas se délecter de temps à autre si cela apaise nos peines.

 

Lucie ne savait plus ce qui était bon pour elle,  et elle avait aussi décidé de ne plus tenir compte de toutes les recommandations qui parfois se contredisent et elle avait bien raison.

 

Écoutons notre corps, et faisons en sorte de lui donner ce  qui  lui convient en le nourrissant de bons légumes frais cuits ou crus avec une trempette  pourquoi pas.  J'adore les légumes crus en trempette et j'en mange régulièrement comme collation.

Les légumes et les fruits nous attirent par leur belle couleur et ils sont délicieux apprêtés à toutes les sauces. Notre amie Manon qui adore le chocolat, peut se permettre avec des fruits une trempette, miam que c'est délicieux comme dessert une fondue au chocolat. Il y a longtemps que j'en ai mangé.

 

 

Nous avons toutes tentés de faire aimer les légumes et les fruits à nos bébés. Rappelez-vous les belles grimaces qu'ils nous faisaient en mangeant du brocoli en purée, c'était trop mignon. Cet apprentissage est important dès le début de la vie de nos poupons et nous débutons  les aliments vers l'âge de 6 mois environ, tout dépend du bébé et de son appétit.  Que de bons souvenirs.

 

Tout ceci pour vous dire que bien manger n'empêchera pas d'avoir le cancer, mais il faut  donner des chances à notre corps et si on aime manger les fruits et les légumes, c'est un délice pour le palais.

 

Bon appétit!

 

 

Repost 0
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 05:39

Mes réponses au sondage:

 

1.   Je mets une cuillère de sucre à mon café

2.   Pour ce qui est du dessert, je ne mets pas la quantité de sucre indiquée, je coupe de moitié et plus

3.   Je suis plus salée et quelquefois sucrée à mes heures

4.   Je ne remplace pas le sucre par les produits splenda ou la sucaryl

5.   Je ne mange pratiquement plus de dessert

6.   Les fruits comblent mes envies de sucrées, mais parfois j'ai besoin de plus

7.   J'adore le chocolat et je n'en achète pas trop souvent sinon je ne peux y résister

8.   On dit que le sucre redonne de l'énergie lorsqu'on sent une baisse, mais c'est de courte durée et ce n'est pas recommandé.

9.   Les aliments sucrés excitent et empêchent de dormir, il faut éviter les aliments sucrés avant de dormir

10.    J'en aurais deux:  les gras et le sucre

Voilà j'ai répondu sincèrement au sondage que je vous ai soumis hier dans mon article.  Le sucre, tel le chocolat j'aime bien, mais comme c'est néfaste pour la santé, je m'en prive le plus souvent possible.

 

Merci d'avoir répondu.

 

 

Repost 0
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 04:09

Si chacun et chacune de nous faisait le bilan de son alimentation, je suis certaine que nous  

aurions des choses à changer afin de se nourrir plus sainement.  Vous êtes-vous déjà attardé à ce que vous pourriez changer afin de mieux vous nourrir?  

 

Petit sondage sur vos habitudes sucrées

 

1.   Si vous prenez un café, combien de sucre y ajoutez-vous?

2.   Lorsque vous faites un dessert, suivez-vous la recette à la lettre et y ajoutez-vous le sucre requis?

3.   Êtes-vous plus sucré que salé?

4.   Remplacez-vous le sucre par les produits sur le marché tels:  le splenda, le sucaryl?

5.   Mangez-vous beaucoup de dessert?

6.   Est-ce que les fruits suffisent à combler votre petit côté sucré?

7.   Aimez-vous le chocolat et à quelle fréquence en mangez-vous?

8.   Est-ce vrai que le sucre nous aide à retrouver notre énergie?

9.   Les aliments sucrés excitent qu'en pensez-vous?

10. Si vous aviez à changer l'aliment le plus nocif pour votre santé, lequel changeriez-vous?

 

 

Le sucre est l'ennemi juré pour notre santé, il est la cause de l'obésité et du diabète entre autre. J'étais une adepte des desserts et du chocolat. Je le suis encore parfois et il est préférable que je n'achète pas de chocolat, sinon la tentation est trop forte. Je fais de moins en moins de dessert, au grand malheur de mon mari qui a développé un petit goût sucré depuis plusieurs années, mauvaise habitude que je lui inculqué au début de notre vie à deux et qui a fait son chemin au fil des années.

 

J'ai donc changé ma façon de combler mes envies de sucre et je dois dire que ça fonctionne assez bien.  Je dérape parfois mais c'est beaucoup mieux qu'auparavant.  Je préconise les fruits et les yagourts afin de combler mes envies sucrées. Je constate également que si je mange un dessert sucré et gras, je ne me sens pas bien après le repas et j'ai la nausée.  Mon système digestif s'est habitué à ne plus tolérer le sucre.

 

Les mauvaises habitudes alimentaires ne se changent pas du jour au lendemain, il faut le vouloir et avoir de la volonté pour y arriver. Des accidents de parcours sont assurés, par contre si nous sommes déterminés, nous réussirons.

 

Voici un exemple suite à une expérience qui démontre que le sucre est aussi responsable des cancers.

 

Une expérimentation menée chez des souris confirme qu’en modifiant notre alimentation en mangeant moins de sucre, on prévient à la fois les cancers et la progression des tumeurs. Autrement dit, nous disposons de quelques armes simples pour contrer les cancers, première cause de mortalité dans notre pays, juste devant les maladies cardiovasculaires.

  

L’expérience a consisté à soumettre deux groupes de souris génétiquement modifiées pour développer des tumeurs mammaires à deux sortes de régimes. Un régime classique de type occidental (55% de sucres, 23% de protéines, 22% de graisses) ou un régime pauvre en sucres et riche en protéines (15% de sucres, 55% de protéines, 26% de graisses).

 

Un an plus tard, les souris du premier groupe ont pris du poids et sont décédées d’un cancer mammaire dans 70% des cas, avant d’avoir atteint l’âge de deux ans, durée de vie normale pour une souris. En revanche, seules 30% des souris soumises au régime pauvre en sucre ont développé une tumeur mammaire et plus de 50% d’entre elles ont atteint l’âge de 2 ans, voire plus.

 

En quoi l’excès de sucre est-il néfaste ?

Les cellules tumorales se « nourrissent » de sucre. Les apports en sucre augmentent la glycémie et la sécrétion d’insuline, une hormone connue pour favoriser la croissance des cellules tumorales. Trop de sucre a aussi pour effet d’augmenter la prise de poids et l’inflammation, laquelle fait le lit des cancers. Enfin en mangeant moins de sucre, on améliore les performances du système immunitaire à lutter contre la progression des cellules cancéreuses.

 

Assez convaincant cette expérience qui porte à réfléchir et de bannir les mauvais sucres de notre alimentation. Prenons soin de notre santé!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 03:35

J'ai posé la question à la pharmacienne ce soir concernant la prise de capsules de yagourt pour améliorer la flore intestinale et diminuer les problèmes d'estomac. Est-ce qu'il est contre-indiqué de prendre des capsules de yagourt dans un cas de cancer ou toute autre maladie?

 

Réponse:

 

Ce n'est pas prouvé encore si cela peut avoir un effet négatif sur notre santé.  En principe ce n'est pas dangereux d'en prendre mais il est conseillé  de ne pas les prendre au même moment qu'un autre médicament car la capsule de yagourt diminuerait l'effet du médicament ingéré.  Le meilleur moment de la journée pour les prendre est à jeun le matin.

 

Et il n'est pas nécessaire de prendre ces capsules pour améliorer les problèmes de notre système digestif, un yagourt probiotique fait l'affaire amplement selon la pharmacienne et c'est moins dispendieux.

 

Bonne lecture, des liens très intéressants à consulter.

 

 

http://www.masantenaturelle.com/chroniques/conseil/conseil_prebiotiques.php

 

Le yagourt yoptimal mon préféré: voir le lien ci-dessous

 

 

http://www.yoplait.ca/yoptimal/fr/questions.aspx?cat=52

 

 

http://www.fleurancenature.fr/t_dossier_probiotiques.asp

 

http://www.guerir.org/Members/ericmenat/blog/topics/Probiotiques

 


~ Il y a actuellement personnes connectées à Over-Blog dont sur ce blog ~


Repost 0
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 04:30

 

 

 

 

Ne dit t'on pas que pour avoir des os en santé qu'il faut prendre des produits laitiers régulièrement?   Je n'ai jamais aimé le lait depuis l'âge de 4 ans. Ma mère a bien essayé de vouloir m'en faire boire  mais je n'aimais pas cela.  Les années ont passées depuis et maintenant on dit qu'il ne faut pas boire trop de lait, que ça peut être nocif pour la santé. Qui croire?

 

Comme je ne prends pas de lait depuis ma tendre enfance, j'ai remplacé celui-ci par le yaourt, le fromage et les légumes qui en contiennent beaucoup. Je prends aussi depuis mon cancer des suppléments de calcium prescrits par mon médecin à raison de 2 comprimés par jour et de la vitamine D également.

 

J'ai consulté une diététicienne l'an dernier afin de me faire guider pour avoir une bonne alimentation et perdre un peu de poids.  Nous parlions des capsules de yaourt pour les problèmes d'estomac, d'intestin et je lui demandais si je pouvais en prendre pour enrayer mes problèmes de reflux oesophagiens.  Il n'est pas question m'a t'elle dit de prendre ces capsules de yaourt avec un cancer du sein.

 

Lors de ma consultation hier avec l'homéopathe, elle me prescrit des capsules de yaourt et je m'empresse de lui souligner que c'est interdit dans les cas de cancer du sein.  Elle me répond que oui mais que ce n'est pas interdit lorsqu'on ne les prend pas au même moment que l'Arimidex. J'ai acheté les capsules, mais je n'en ai pas pris encore, j'éprouve une crainte. Pourtant je m'efforce de manger du yaourt afin de recevoir un apport de calcium supplémentaire. Au pire si je ne les prends pas ces capsules de yaourt,  je les refilerai à mon mari qui en prend déjà avec des problèmes d'intestin (colon irritable).

 

L'homéopathe m'assure que ça aiderait beaucoup à mon estomac, que la médication que je prends tous les jours n'aide pas et que cette solution est une solution gagnante. J'en parlerai à mon oncologue à ma prochaine visite en juillet.


  Lait, Fromage et Beurre augmentent le Risque du Cancer du sein :

L'alimentation à base de produits laitiers peut être le facteur le plus important dans le développement du cancer du sein. Les résultats d’une étude portant sur 250 femmes ayant le cancer du sein dans la province nord-ouest de Vercelli, située en Italie, ont montrés qu'ils ont eu tendance à consommer considérablement plus de lait, de fromage gras et de beurre que 499 femmes saines du même âge en Italie et en France.
Le risque de cancer du sein a triplé parmi les femmes qui ont consommé environ la moitié de leurs calories sous forme de lipides, 13 à 23 pour cent de leurs calories en graisse saturée et 8 à 20 pour cent de leurs calories en protéine animale.


"Ces données suggèrent que pendant la vie adulte, une réduction de la consommation des corps gras et des protéines d'origine animale, contribuerait à une réduction importante de l'incidence du cancer du sein dans des sous-groupes de population ayant une consommation de produits animaux élevée. Un régime riche en graisse, saturée, ou les protéines animales peuvent doubler ou tripler le risque pour une femme d’avoir un cancer du sein.

 

 

Le Fromage Augmente le Risque du Cancer du sein
Dans une étude contrôlée sur certain cas en Suisse, les chercheurs ont constaté que l'incidence du cancer du sein a été associée une consommation plus élevée de fromage, de viande et d’alcool ; avec le fromage le risque s’élève au plus plus haut (2.7 fois la normale). Au contraire, avec une consommation de végétaux (les légumes feuillu très vert), il y a une protection significative (40 à 60 pour cent en moyenne).  Heureusement je mange énormément de légumes feuillus et vert.

 

Les produits Laitier et le Risque d'Augmentations du Cancer des ovaires
D’après les chercheurs d’Harvard l’utilisation des produits laitiers dans l’alimentation est liée avec le cancer ovarien. Les scientifiques ont noté que les femmes ayant le cancer des ovaires avaient des niveaux bas de transférase dans le sang, une enzyme impliquée dans le métabolisme des produits laitiers. Les chercheurs ont émis la théorie que les femmes avec les bas niveaux de transférase et qui consomment des produits laitiers, particulièrement le yaourt et le fromage blanc, pourraient augmenter et multiplier par 3 leur risque du cancer des ovaires. (je mange le fromage blanc ainsi que le yaourt, pas très rassurant)


Les chercheurs ont évalué que les femmes qui consomment des grandes quantités de yaourt et de fromage blanc ont multiplier par 3 le risque de développer le cancer des ovaires.


les chercheurs ont déclaré :"Le Yaourt a été consommé au minimum 1 fois par mois dans 49 pour cent de cas et 36 pour cent de ont été sous contrôle,". "Dans le monde entier, le risque de cancer des ovaires est en forte relation avec la persistance du lactase et la consommation de lait par personne, et plus loin l'évidence épidémiologique que le lactose plutôt que la graisse est la variable diététique clef du cancer des ovaires ...  Eviter l’alimentation riche en lactose peut être une première voie de la prévention du cancer des ovaires pour les adultes... "

 


Dans de nouveaux essais, la prise de suppléments de calcium a montré l’inefficacité dans l'augmentation de la masse osseuse des femmes en âge d'avoir des enfants.


Consommation de Calcium Sans rapport avec la consommation des produits laitiers
La consommation de calcium ou l’absorption de produits laitiers n'est pas en relation avec des os forts, selon des chercheurs britanniques. Dans une étude portant sur des mères anglaises et Gambiennes, les scientifiques ont constaté que les Africaines, qui ont consommé un régime à faible teneur en calcium et avaient chacune dix bébés qu’elle ont allaité, avait des masses d'os comparables comme les mères anglaises qui ont mangé un régime à teneur élevé de calcium et avaient eu en moyenne deux enfants qu’elle ont nourri peu ou pas du tout au sein. Les chercheurs ont plus loin constaté que les femmes anglaises sur un régime élevé en calcium, issu principalement de produits alimentaires à base de lait, allaient probablement développer plus tard l'ostéoporose en comparaison des Gambiens.



 Les produits laitiers Augmente Risque de Cancer du poumon
Dans une étude de contrôle de cas de 308 hommes avec le cancer du poumon et 504 contrôles, les chercheurs suédois ont annoncé que la consommation élevée de lait a augmenté le risque de la maladie autant chez les fumeurs que chez les non-fumeurs. La faible consommation de végétaux à augmenté le risque. Il n'y avait aucun risque significatif de la maladie parmi les fumeurs qui fumaient peu ou modérément.

 

 


~ Il y a actuellement personnes connectées à Over-Blog dont sur ce blog ~


Repost 0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 21:01

Saviez vous que l'huile de colza est huile-de-colza.jpgnotre huile de canola au Québec.  J'avoue que je viens de l'apprendre, je n'étais pas au courant. J'utilise toujours cette huile maintenant pour cuisiner. Depuis que j'ai rencontré une diététicienne en 2007, j'ai apporté beaucoup de changement dans mon alimentation.

 

Pourquoi ne pas mettre toutes les chances de notre côté et cuisiner santé?  Mon choix est fait, je sélectionne les produits et vous?

 

Ce n'est pas un choix que j'ai fait depuis que j'ai le cancer, j'ai fait ce choix bien avant, soit 2 ans.  On ne peut pas déterminer si s'alimenter sainement peux éviter le cancer, mais chose certaine, on peut changer notre taux de cholestérol entre autre.

 

 Je crois que tous ces changements apportés à nos habitudes de vie, ne peuvent être efficace sur le champ, tout comme la cigarette prend 10 ans pour avoir des poumons sans trace de tout ce que laissent la nicotine et les composantes.  Je connais des personnes qui ont cessé de fumer et 11 ans plus tard ils décédaient, ça pose des questionnements.

Voici trois excellentes raisons d’abandonner votre huile de tournesol ou d’arachide pour de l’huile de colza. La première et la principale vient de sa richesse en oméga-3.

 

L’huile de colza est une des huiles les plus riches en oméga-3. Or les oméga-3 sont des acides polyinsaturés qui exercent une activité anti-inflammatoire très intéressante dans la prévention des cancers. Pour les connaisseurs : les oméga-3 inhibent une enzyme, la cyclooxygénase, et réduisent la synthèse d’acide arachidonique, tous deux impliqués dans l’inflammatoire.

Et voici une nouvelle preuve des propriétés anti-cancer des oméga-3 avec cette expérience menée chez des souris dont le régime alimentaire a été enrichi avec de l’huile de colza. Non seulement chez les animaux bénéficiant de l’huile de colza, le risque de cancer est diminué de 30%, mais en plus la taille des tumeurs était réduite de 90% par rapport à celle des témoins.

Cette conclusion confirme bien l’effet anti-cancer des oméga-3, lesquels doivent tenir une place privilégiée dans notre alimentation, contrairement à ce qu’avance l’auteur du « vrai régime anti-cancer ».

 


~ Il y a actuellement personnes connectées à Over-Blog dont sur ce blog ~


Repost 0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 03:28

Je me souviens avoir vu une émission où l'on parlait d'un hôpital à Montréal où les patients peuvent commander leurs repas à toutes heure du jour. Après une recherche sur internet j'ai finalement trouvé.

 

 

Soigner les maladies et blessures d’une personne hospitalisée, c’est bien. Prendre soin du bien-être physique et émotionnel du malade en plus, c’est encore mieux. C’est ce que la compagnie Sodexo, un leader mondial dans la restauration et dans la gestion d’établissements institutionnels, tente de faire avec son programme personnalisé de service aux chambres, Menu à La Carte.

 

Cette idée m'est venue de publier cet article parce que j'ai dû dîner à l'hôpital hier lors de mon traitement.  Je n'ai aucunement été capable de manger ce qu'on me présentait.  La nourriture était identique à celle que l'on m'offrait lors de mon hospitalisation pour ma mastectomie il y a 2 ans.

 

Ça a bien changé depuis quelques années, nous ne pouvons plus choisir notre menu, il n'y a plus de collation et de jus. On prend ce qu'on nous offre ou on ne mange pas.

 

Nous sommes déjà affectés par l'hospitalisation et nous devons en plus y manger lors de notre séjour.  C'est vraiment une bonne raison pour perdre du poids de devoir se nourrir à l'hôpital. Il y a sûrement des personnes qui sont moins difficiles, mais dans mon cas, juste l'odeur du plateau hier me levait le coeur.

 

Lors de mon hospitalisation j'ai eu la chance d'avoir ma soeur qui m'apportait des repas maison et mon mari qui allait me chercher des repas au restaurant. En plus d'être malade, l'appétit est parfois touché par la maladie et de présenter des repas semblables à celui que j'ai eu hier, ne donne vraiment pas le goût de s'alimenter.

 

Cette merveilleuse idée de repas à la carte devrait exister dans tous les hôpitaux. Il suffit de penser à ces personnes qui doivent demeurer longtemps à l'hôpital, quelle horreur et quelle tristesse. L'alimentation est un point majeur dans le rétablissement, alors pourquoi offrir de la nourriture si médiocre.

 

 

 

http://www.hrimag.com/spip.php?article4256

Repost 0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 03:25

Moins de viande rouge protège des cancers du côlon, de l’œsophage et de l’estomacviande rouge

 

Nous savons tous que la viande rouge doit être consommée modérément. Ce qui n'est pas le cas de tout le monde. Je mangeais depuis mon jeune âge plus d'une fois par semaine de la viande rouge apprêtée de plusieurs façons.

 

Depuis mon cancer, je ne sais si cela peut-être relié, j'ai de moins en moins le goût de manger de la viande, peu importe si elle est blanche ou rouge. Je priorise par choix, les légumes, les fruits, les oeufs, le fromage, le yagourt.  J'ai mangé de la viande rouge depuis ma tendre enfance. Mes souvenirs d'enfance remontent à l'été il y a 50 ans.

 

On mangeait déjà notre viande cuite sur le barbecue. Qui n'aime pas un bon steak ou un hamburger cuit sur le charbon de bois. Si on nous avait inculqués dès notre jeune âge à manger modérément de la viande et ne pas nous obliger à terminer notre assiette pour avoir droit à un dessert qui soit dit en passant n'était pas un dessert santé, nous n'en serions pas là aujourd'hui et il y aurait possiblement j'espère moins de cancer, de maladie cardio-vasculaire. Un fruit était une collation et malheureusement pas un dessert à l'époque. Toutes ces mauvaises habitudes alimentaires ont fait des ravages sur la santé des gens

 

Si mon mari le voulait, tenter de diminuer sa ration de viande chaque semaine et se préparer des repas végétariens, je crois que nous nous porterions mieux. J'ai eu le plaisir de me régaler lors d'un repas végétariens en voyage à Cuba, et je vous confirme que c'était délicieux et que j'étais rassasiée à souhait.

 

http://objectiffitness.com/la-viande-rouge-nocive/

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Viande

 

 

Moins de viande rouge protège des cancers du côlon, de l’œsophage et de l’estomac. Une consommation élevée de viande rouge est associée à un risque accru de cancer du côlon et du rectum. Cette relation est aujourd’hui bien démontrée, mais la viande rouge augmente aussi le risque d’autres types de cancers.

  

Cette étude ayant porté sur 500.000 personnes a consisté à recueillir par questionnaires les habitudes alimentaires des sujets, particulièrement concernant la quantité et la fréquence de consommation en viandes. Ils ont ensuite été répartis en 5 groupes selon l’importance des aliments carnés consommés. Après renseignement sur le devenir des participants, on constate que les plus grands consommateurs de viandes rouges présentent un risque accru de 79% de développer un cancer de l’œsophage (type épidermoïde), par rapport aux plus petits consommateurs de viande rouge. Un risque accru de cancer de l’estomac a également été observé chez les grands amateurs de viandes.

 

 

Comment expliquer cette relation ? L’hypothèse la plus avancée implique les amines hétérocycliques, les nitrosamines et les carbones aromatiques polycycliques. Ces substances mutagènes, dont certaines sont créées lorsque les viandes sont cuites à très haute température (gril) contribuent à augmenter les risques de cancers.

 

 

En revanche, l’association bien connue entre charcuteries et cancer colorectal n’est pas ici retrouvée avec les cancers de l’œsophage et de l’estomac. Rappelons que les charcuteries contiennent des substances comme le benzopyrène, les nitrites et les nitrates, impliquées dans les cancers du côlon, mais ici visiblement pas dans les cancers de l’œsophage ni de l’estomac.

 

 

Bonne nouvelle donc pour ceux qui modèrent leur consommation de viande rouge, non seulement cette limitation contribue à prévenir le cancer colorectal, mais également les cancers de l’estomac et de l’œsophage. Enfin, il s’agit là d’une excellente raison pour motiver les grands amateurs de viande à plus de modération.. 

 

Repost 0

Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives