Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 05:26

 

Ma petite Maggy (notre petit chienne de la race des shitsus) que nous avons eu le plaisir d'avoir avec nous à l'âge de 8 semaines, a eu 16 ans le 3 décembre.  Elle est malheureusement maintenant aveugle à 98%.  Elle réussit à entrevoir difficilement un biscuit si je le place à quelques centimètres d’elle. Si elle décide de se déplacer un peu plus loin, et que  le biscuit n'est plus dans son champ de vision, elle ne le voit plus.  Comme si ce n'était pas suffisant d'être aveugle, notre petite puce est sourde et incontinente.  Je dois  mettre un piqué par terre pour qu’elle puisse uriner dessus. À mon grand étonnement malgré son âge avancé, elle a appris rapidement parce qu'elle fait tous ses pipis sur ses piqués.  Je fais des lavages très souvent depuis qu'elle est incontinente.  Je la laisse dormir au sous-sol la nuit, et lorsque je sais qu'elle a uriné sur ses piqués, je la monte à l'étage avec nous. 

 

Lorsqu'elle marche dans la maison sur le plancher en bois et sur la céramique dans la cuisine, elle se retrouve à chaque fois sur son petit derrière pauvre petite.  Les planchers sont trop glissants pour elle maintenant. Elle n’arrête pas pour autant de marcher, elle se relève et elle recommence à se promener, elle marche beaucoup dans une journée.  Je me demande où elle prend son énergie à son âge.  Lorsqu'elle mange, (parce qu'elle n'a jamais perdu l'appétit) ses pattes glissent, et elle se retrouve avec les deux pattes de devant dans son plat. Je dois la remettre dans la bonne position pour qu'elle  puisse terminer de manger.  Elle réussit à le faire seule aussi si je ne suis pas près d'elle.  Je place maintenant son plat sur un petit tapis, ça l'aide à moins glisser pour être en mesure de se nourrir sans trop de difficulté.

                                                                                                             

J'ai vécu beaucoup d’anxiété  dernièrement dans l'attente de mes résultats d'examens et malheureusement mon anxiété ne me quitte pas.  Avoir à prendre la décision de faire euthanasier ma petite puce c'est très difficile. Nous l'aimons tellement, nous l'avons amené partout avec nous si on décidait d'aller passer une fin de semaine en visite.  Elle était adorable, nous ne l'entendions pas en voiture, elle dormait dès le départ et elle se réveillait à notre arrivée.  Ça ne dérangeait pas les gens qu'elle soit avec nous, tous la trouvait adorable. Elle a eu une belle vie avec nous et elle nous a rendu heureux.Elle nous manquera terriblement.  Je ne cesse pas un instant de penser qu'il faut que je pose le geste pour son bien car elle est rendue au bout de sa route.  Je réfléchis depuis un bon moment déjà et je n'arrive toujours pas à me décider.  C’est de l’égoïsme de ma part, parce que vouloir la garder avec nous dans sa condition actuelle, c'est totalement égoïste, elle n'a pas une bien bonne qualité de vie.

 

Mon mari me dit qu'elle souffre et moi je ne trouve pas qu'elle souffre autant qu'il le prétend.  L'an dernier nous l'avons amenée chez le vétérinaire pour un problème avec son estomac.  Elle a eu ce problème deux fois en 1 an, pratiquement à la même date l'année précédente.  Le vétérinaire lui avait prescrit des antibiotiques et un autre médicament à prendre une fois par jour.  Le traitement a duré une semaine et elle s’est rétablie rapidement. 

 

À sa dernière visite à la clinique, la vétérinaire a fait un examen physique et elle a détecté une grosseur à une tétine.  Elle nous a demandé d’y porter attention afin de vérifier si ça grossissait.  Jusqu'à présent, ça ne semble pas avoir changé, la masse semble stable.  Cependant, je remarque depuis quelques semaines qu'elle se plaint en soirée lorsqu'elle tente de trouver une position confortable pour dormir dans son petit lit.  Cette masse est près de sa patte gauche et lorsqu'elle se couche sur le côté, le frottement de la masse sur sa patte la rend inconfortable.  J’applique une compresse humide  que j'ai préalablement mouillée à l'eau chaude sur sa tétine douloureuse, et ça semble la soulager parce qu'elle n'émet plus par la suite de petits gémissements.

 

Je suis allée à la clinique vétérinaire lui acheter un peu de nourriture sèche.  Je ne voulais pas acheter un gros sac comme je l'ai toujours fait parce qu'elle n'aurait pas le temps de tout manger si je décide  de la faire euthanasier..  Ils ont voulu m'accommoder en me vendant une plus petite quantité.  J'ai alors profité du moment que j'étais présente à la clinique pour demander à la technicienne si on ressentait le bon moment pour procéder à l'euthanasie et elle m'a répondue que nous ne sommes jamais prêts.  J'ai versé beaucoup de larmes, la technicienne est venue me rejoindre.  Elle a déposé sa main sur mon épaule pour me consoler avec sa voix douce.  Je lui ai dit que je voulais être présente lorsque la  vétérinaire procéderait.  Elle m'a dit de me respecter dans cela et si c'est trop difficile, de sortir si ça devient insupportable de la voir rendre son dernier souffle.  J'ai aussi demandé si elle souffrirait, sa réponse a été que c'est l'intraveineuse qui leur fait mal et qu'après, elle commencera à s'endormir et quelques minutes après, elle fera un arrêt cardio-respiratoire et ce sera terminé.

 

Que j'en ai versé des larmes, et imaginez, mon chien n'était pas avec moi, je prenais simplement des informations.  Elle m'a aussi dit qu'elle ressentira mon anxiété, et ça je le crois parce qu'hier je l'ai prise dans mes bras, je lui donnais des bisous sur la tête, je lui disais que je l'aimais et je pleurais comme un bébé.  Elle a sans doute ressenti mes émotions qui étaient à fleur de peau, car elle est venue appuyer sa petite tête sur ma poitrine.  Juste d'écrire ces dernières phrases et j'ai les yeux qui coulent, je pleure encore une fois de plus.  

 

Nous devons pour en revenir à ce moment pénible, prendre la décision pour au plus tard samedi si nous nous rendons pour Noël chez le frère de mon conjoint justement parce que nous ne pouvons pas l'amener.  Si c'est trop difficile pour moi de la faire euthanasier samedi, parce que je ressens de la pression qui s'ajoute de la part de mon conjoint,  je le ferai ultérieurement. 

 

En attendant, je vis des moments très difficiles.  J'anticipais ce moment depuis un an environ, parce qu'on constatait qu'elle vieillissait, qu'elle ne voyait plus aussi bien et qu'elle entendait moins.  Mon mari est prêt à procéder, mais il me respecte dans tout cela.  Il faut que je pense à elle et non à moi, parce que c'est elle qui vit ses changements drastiques, moi je n'ai qu'à nettoyer ses dégâts et à continuer à lui donner de l'amour.  Mais le plus beau cadeau que je puisse lui faire, est de la laisser partir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                             

Repost 0
Published by bfrance - dans zoothérapie
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 14:04

Mon amour pour les animaux n'a jamais cessé de croître et la nouvelle émission qui a débuté très récemment est une émission merveilleuse.  Un refuge recueille un chien maltraité et le personnel s'en occupe avec amour afin de les remettre sur pieds autant émotionnellement que physiquement avant de le rendre à la famille adoptive qui l'attend avec impatience.

 

Un petit chien est un animal qui comprend bien des choses et ma petite Maggy, m'aide beaucoup dans mon épreuve.  Ils le sentent lorsque nous ne nous sentons pas bien et ils sont plus attentifs envers nous dans ces moments.  Lorsque ma petite Maggy est étendue tout près de moi, et que je la flatte et que je lui fais des câlins, elle m'apaise énormément.  Elle me fait tout plein de bisous.Maggy

 

Un animal dans notre vie est vraiment positif.  Ne manquez pas cette émission et les amies de l'Europe peut-être  pourrez-vous l'écouter sur la Webtélé Canal Vie.

 

http://www.canalvie.com/emissions/de-batard-a-superstar/105731652-woobie/

Repost 0
Published by bfrance - dans zoothérapie
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 13:31
 

 

Des nouvelles de Louna, cette petite  chienne adorable.  Si vous vous souvenez j'ai publié un article sur ce petit chien qui a été martyrisé pendant 7 ans.  Après de multiples traitements, Louna va de mieux en mieux et la photo laisse voir un petit chien beaucoup plus calme avec un petit visage beaucoup  moins triste. Elle a été recueillie par le  refuge de l'association Aux Chats Éclopés.

 

Heureusement pour elle, ses mauvais jours sont terminés et elle reçoit beaucoup d'amour à ce refuge où elle se remet très bien de  ses graves blessures. Si Louna se trouvait au Québec, je n'hésiterais pas à l'adopter pour lui donner tout l'amour qu'elle n'a pas reçu tout au long de ses 7 premières années de vie  où elle n'a connue que le martyre.

 

Il est important de cliquer sur le lien clics animaux, cela a contribué à aider Louna à se faire soigner, n'hésitez pas, vous sauverez beaucoup de petits chatons et chiens qui n'ont pas demandé à vivre une vie si difficile de mauvais traitements.

 

 

 

 

http://www.clicanimaux.com/catalog/agendon_info.php?sites_id=1&evenement=164&asso=478

Repost 0
Published by bfrance - dans zoothérapie
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 21:25

1 SMS = 3 Repas pour les chats des refugesQuelle belle idée ce lien, je clique dessus tous les jours.  Il y a tant d'animaux abandonnés et maltraités, il ne coûte rien de faire un simple clic pour leur venir en aide.

 

Regardez ces belles frimousses qui ne demandent qu'à vivre en santé et avoir un peu de bonheur.Merci pour COWBOY

 

Voici le lien afin que vous puissiez l'ajouter à vos favoris et le transmettre à vos amis et votre famille afin de sauver ces animaux.

 

http://bfrance.over-blog.com/ext/http://www.clicanimaux.com/

Repost 0
Published by bfrance - dans zoothérapie
commenter cet article
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 19:32

Pas bête, la zoothérapie!

Nos chers compagnons du règne animal ont la faculté de soigner certains maux que nous n'arrivons pas à guérir seuls.

Il existe des hôpitaux, des centres pour personnes âgées qui reçoivent régulièrement des bénévoles avec des animaux de compagnie pour donner du bonheur à ces personnes malades ou souffrant de solitude. Remarquez le sourire de ces personnes lors de la visite de ces bénévoles, qui donnent de leur temps pour apporter l'espace d'un instant le sourire et le réconfort à ces personnes qui en ont besoin. Quelle belle initiative. On devrait permettre à cette pratique à plusieurs endroits. Imaginez-vous un instant, seul dans une chambre, aucune activité au programme, que la télévision pour vous distraire et recevoir la visite de ces petites bêtes qui ne demandent que ça être caressées et donner de l'affection. La solitude et la maladie empoisonnent  la vie alors pourquoi ne pas faire simple et donner du bonheur à des gens qui en ont un réel besoin.

La plupart des gens cohabitant avec des animaux vous diront que les bienfaits qu'ils leur procurent sont nombreux. Pas étonnant que la zoothérapie soit de plus en plus reconnue et utilisée auprès de patients atteints de maladies ou de syndromes divers, en complément aux traitements traditionnels.

Mais qu'est-ce que la zoothérapie? Une approche où l'animal agit comme partenaire du thérapeute et «facilitateur relationnel». Car en présence d'un animal, une personne ne se sent pas jugée sur son aspect physique, son passé ou son état psychologique. Elle abandonne ainsi plus facilement ses défenses. Grâce à ce détachement, le zoothérapeute peut établir plus aisément une relation avec son patient et l'aider à cheminer en analysant son rapport à l'animal.

Je me souviens lors de ma sortie de l'hôpital  suite à ma mastectomie, ma petite chienne shitzu (Maggy) était toute contente de me revoir, Sa queue allait dans tous les sens pour me témoigner sa joie de me revoir. Habituellement je la prends toujours sur moi en regardant la télévision, mais suite à la chirurgie j'étais souffrante et j'avais un drain sur le côté du corps et je ne voulais pas que mon chien l'accroche. Je lui témoignais mon affection, mais elle désirait plus: se faire prendre sur mes genoux.

Elle a boudé pendant quelques semaines jusqu'à ce que je puisse la prendre. Son regard était triste et semblait me dire, pourquoi tu m'abandonnes. Mais elle ressentait le besoin de se blottir contre moi, me léchait, me démontrait son envie de jouer. Elle ressentait que je n'étais pas en forme et me le témoignait à sa façon.

Heureusement que je l'ai, elle est tellement adorable. C'est une présence continuelle qui me fait un bien énorme. Elle a maintenant 11 1/2 ans et je ne peux m'imaginer de la perdre. J'aurai un autre chien car je ne peux pas imaginer ma vie sans un amour de petit chien.

Pour tout le monde la présence d'un animal est bénéfique, que ça soit un chien, un chat, un oiseau, ils nous rendent bien l'amour qu'on leur donne.

Remarquez les gens qui marchent avec leurs toutous, les gens s'arrêtent pour les caresser , c'est comme instinctif, nous nous sentons attirés vers ces merveilleuses bêtes.

Je me souviens lorsque je travaillais en gériatrie et que les bénévoles arrivaient avec les chiens et les chats, vous auriez dû voir le sourire de toutes ces personnes qui attendaient chaque semaine cet instant. Par la suite, lorsque les bénévoles quittaient, les gens venaient me parler de leur moment bien à eux et le sourire qui illuminait leur visage était très révélateur. Ça faisait plaisir à voir.

Un bonheur si simple à donner et qui fait tant de bien.


Sur la photo ma petite chienne Maggy

 

 

Repost 0
Published by bfrance - dans zoothérapie
commenter cet article

Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives