Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 03:25

Moins de viande rouge protège des cancers du côlon, de l’œsophage et de l’estomacviande rouge

 

Nous savons tous que la viande rouge doit être consommée modérément. Ce qui n'est pas le cas de tout le monde. Je mangeais depuis mon jeune âge plus d'une fois par semaine de la viande rouge apprêtée de plusieurs façons.

 

Depuis mon cancer, je ne sais si cela peut-être relié, j'ai de moins en moins le goût de manger de la viande, peu importe si elle est blanche ou rouge. Je priorise par choix, les légumes, les fruits, les oeufs, le fromage, le yagourt.  J'ai mangé de la viande rouge depuis ma tendre enfance. Mes souvenirs d'enfance remontent à l'été il y a 50 ans.

 

On mangeait déjà notre viande cuite sur le barbecue. Qui n'aime pas un bon steak ou un hamburger cuit sur le charbon de bois. Si on nous avait inculqués dès notre jeune âge à manger modérément de la viande et ne pas nous obliger à terminer notre assiette pour avoir droit à un dessert qui soit dit en passant n'était pas un dessert santé, nous n'en serions pas là aujourd'hui et il y aurait possiblement j'espère moins de cancer, de maladie cardio-vasculaire. Un fruit était une collation et malheureusement pas un dessert à l'époque. Toutes ces mauvaises habitudes alimentaires ont fait des ravages sur la santé des gens

 

Si mon mari le voulait, tenter de diminuer sa ration de viande chaque semaine et se préparer des repas végétariens, je crois que nous nous porterions mieux. J'ai eu le plaisir de me régaler lors d'un repas végétariens en voyage à Cuba, et je vous confirme que c'était délicieux et que j'étais rassasiée à souhait.

 

http://objectiffitness.com/la-viande-rouge-nocive/

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Viande

 

 

Moins de viande rouge protège des cancers du côlon, de l’œsophage et de l’estomac. Une consommation élevée de viande rouge est associée à un risque accru de cancer du côlon et du rectum. Cette relation est aujourd’hui bien démontrée, mais la viande rouge augmente aussi le risque d’autres types de cancers.

  

Cette étude ayant porté sur 500.000 personnes a consisté à recueillir par questionnaires les habitudes alimentaires des sujets, particulièrement concernant la quantité et la fréquence de consommation en viandes. Ils ont ensuite été répartis en 5 groupes selon l’importance des aliments carnés consommés. Après renseignement sur le devenir des participants, on constate que les plus grands consommateurs de viandes rouges présentent un risque accru de 79% de développer un cancer de l’œsophage (type épidermoïde), par rapport aux plus petits consommateurs de viande rouge. Un risque accru de cancer de l’estomac a également été observé chez les grands amateurs de viandes.

 

 

Comment expliquer cette relation ? L’hypothèse la plus avancée implique les amines hétérocycliques, les nitrosamines et les carbones aromatiques polycycliques. Ces substances mutagènes, dont certaines sont créées lorsque les viandes sont cuites à très haute température (gril) contribuent à augmenter les risques de cancers.

 

 

En revanche, l’association bien connue entre charcuteries et cancer colorectal n’est pas ici retrouvée avec les cancers de l’œsophage et de l’estomac. Rappelons que les charcuteries contiennent des substances comme le benzopyrène, les nitrites et les nitrates, impliquées dans les cancers du côlon, mais ici visiblement pas dans les cancers de l’œsophage ni de l’estomac.

 

 

Bonne nouvelle donc pour ceux qui modèrent leur consommation de viande rouge, non seulement cette limitation contribue à prévenir le cancer colorectal, mais également les cancers de l’estomac et de l’œsophage. Enfin, il s’agit là d’une excellente raison pour motiver les grands amateurs de viande à plus de modération.. 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

margareth 04/04/2011 08:01



Mes parents étaient végétariens. Nous ne mangions de la viande que pendant nos vacances chez notre grand-mère. Curieusement, si je n'aime guère la viande rouge, mon plus jeune frère qui a
pourtant été élevé comme moi se nourrit presque exclusivement de viande et de charcuterie.



bfrance 04/04/2011 08:27



Ça arrive souvent, que certains membres d'une même famille ne mangent pas de la même façon. Comment l'expliquer je ne saurais dire. Il n'aimait peut-être pas le végérarisme.



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives