Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 21:53

J'ai contacté une clinique au privé afin de vérifier le prix pour une résonnance magnétique du sein.  Je suis  estomaquée  de constater le prix:    995$ pour un examen de 45 minutes alors que je pourrais le faire gratuitement à l'Hôpital Hôtel-Dieu de Montréal.

 

Une attente de 6 mois est inadmissible et davantage dans le cas d'une femme qui a déjà perdu un sein suite à un cancer qui a été malheureusement diagnostiqué trop tard.  L'urgence de faire cet IRM est selon moi vital et je ne devrais pas avoir à attendre tout ce temps.

 

Je ne cesserai de le répéter, le système de santé va vraiment mal et qu'on ne se questionne plus trop sur le fait que des cancers sont diagnostiqués trop tard.

 

Je me croise les doigts pour que ce ne soit pas un nouveau cancer dans mon autre sein.  Je vais attendre de voir l'oncologue lundi prochain et voir s'il fera en sorte d'activer cet examen, si non je devrai contacter d'autres cliniques privées pour faire ce foutu  IRM à moindre prix.

 

 

Repost 0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 18:34

Je n'ai pas encore pris de rendez-vous au privé pour ma résonnance magnétique car il y a du nouveau à ce sujet.  J'ai contacté l'Hôpital ou doit avoir lieu l'IRM afin de leur communiquer que je dois subir une diminution mammaire et qu'il serait préférable que je sache à quoi m'en tenir avant de procéder à la chirurgie.

 

On m'a conseillée de faire part à mon oncologue qui a fait la requête pour cette résonnance magnétique de communiquer avec la radiologiste qui a pris la décision de me la faire qu'en septembre et de lui expliquer qu'il serait préférable que l'examen soit fait bien avant septembre.

 

L'infirmière pivot avec qui j'ai parlé et à qui je demandais de faire le message à mon oncologue m'a conseillée de prendre un rendez-vous lundi prochain afin que je lui explique tout cela en personne.   J'ai donc un rendez-vous lundi prochain en avant-midi.

 

Si la radiologiste décide de ne pas me la faire avant septembre, je prendrai à ce moment mon rendez-vous au privé et je trouve déplorable que je doive en arriver là lorsque l'Hôpital où je dois faire la résonnance a jugé de me faire attendre 6 mois.  Tout le stress occasionné lorsque nous sommes en attente de savoir si nous n'avons pas un cancer ne devrait pas exister.  Lorsque des examens sont prescrits en urgence, ils se doivent d'être fait dans des délais très courts surtout si c'est l'oncologue qui en fait la demande.  Ce n'est pas tout le monde qui peut se payer un examen si coûteux au privé, ce qui veut donc dire que si nous n'avons pas les moyens, nous risquons d'avoir un cancer parce qu'eux, ils ont décidé que votre cas n'était pas considéré urgent.  C'est vraiment inadmissible ces façons de faire.

 

Comme je l'ai déjà expliqué, nous devons toujours se battre pour obtenir gain de cause et je ne trouve pas normal que ce soit à nous de faire toutes les démarches pour obtenir ce à quoi nous avons droit.

 

Il aurait été préférable que mon oncologue insiste sur l'urgence de faire cette résonnance magnétique étant donné que mon cancer a été difficile à détecter et détecté trop tard.  Je lui avais fait savoir que je n'étais pas rassurée d'attendre 6 mois avant de faire l'examen et que je voulais être fixée rapidement afin que si un autre cancer est en train de se développer dans mon sein qu'il soit pris à temps.  Sa réponse a été :   Vous avez déjà le cancer, ça ne changera rien.   Je l'ai trouvé tellement peu diplomate de me lancer ça à la figure.  J'ai répondu du tac au tac que c'est urgent de le trouver avant qu'il fasse d'autres dommages et qu'il fera peut-être en sorte de réveiller mes métastases qui sont stables en ce moment.

 

J'en ai vu de toutes les couleurs depuis le début de ce cancer il y a maintenant 3 ans et je tiens à ce que des erreurs semblables ne se répètent plus.  S'ils avaient fait leur travail consciencieusement dès que j'ai trouvé cette masse en 2002 et que j'ai finalement du gueuler pour obtenir une échographie en 2008, je n'aurais pas un cancer de stade IV qui veut dire incurable dans mon cas parce que les métastases osseuses ne se guérissent pas.

 

Soyez vigilantes et exigez les examens requis,  car personne ne connait mieux son corps que nous.

Repost 0
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 20:48

J'ai de la difficulté à comprendre les médecins parfois.  Par exemple, depuis que mon oncologue a palpé la bosse dans mon sein, (en février dernier)  il me voit aux mois car cette bosse l'inquiète et il veut suivre son évolution.  La mammographie et l'échographie n'ayant rien identifié, il demeurait réticent à laisser cela ainsi et c'est pour cette raison qu'il a prescrit la résonnance magnétique du sein. 

 

Lorsque j'ai appris qu'on ne me la ferait pas avant septembre, je dois dire que cela m'a sérieusement inquiétée.  J'en ai discuté avec mon oncologue et comme réponse il m'a dit qu'il ne contrôlait pas les rendez-vous.  Pourtant il avait inscrit "URGENT" sur cette requête. 

 

Tous les examens qu'il m'a prescrit depuis le début de mon cancer ont été rapidement cédulés et je n'ai pas compris pourquoi il en est autrement pour la résonnance de mon sein.  Je lui ai posé la question hier à savoir pourquoi on ne me la faisait pas rapidement avec mes antécédents de cancer du sein métastatique.  Sa réponse a été que pour eux ce n'est pas urgent malgré que mon oncologue ait inscrit que j'avais déjà un cancer du sein métastatique.  Je n'en reviens pas qu'on ne considère pas que cette bosse pourrait s'avérer cancéreuse et qu'on me fasse attendre si longtemps.  Je lui ai demandé si cette bosse s'avérait cancéreuse si cela ne pourrait pas réveiller les métastases osseuses déjà existantes ou qu'il s'en développe ailleurs (poumons, cerveau, foie, etc) et sa réponse m'a totalement abasourdie:  "Ça ne changerait rien vous avez déjà le cancer qui est métastasé".

 

Je ne peux concevoir de me faire répondre ceci par mon oncologue si compétent jusqu'à présent.  Voyons donc, si ce cancer était diagnostiqué seulement dans 6 mois, cela ferait peut-être en sorte qu'il soit métastasé ailleurs et cela impliquerait qu'il évoluerait plus rapidement et que j'en mourrais peut-être bien avant.  Est-ce que tout ça veut dire que si notre premier cancer s'avère métastatique qu'on ne prenne pas en considération que l'autre sein peut subir exactement le même sort et qu'on ne s'inquiète pas plus qu'il ne le faut?   Je lui ai même rappelé qu'il m'avait avouée être inquiet lorsqu'il a découvert cette bosse et encore une fois je me serais bien abstenue de sa réponse.  "Je ne vous dirai plus rien à l'avenir si cela vous cause du stress".  

 

Depuis le début de mon cancer, je lui ai toujours demandé d'être franc avec moi et il l'a toujours été.   Je lui ai même dit qu'il me trouvait très optimiste et il a encore répondu que je m'étais améliorée sur ce point. Il m'appelle sa championne, ce n'est pas pour rien.   Mais pourquoi n'est t'il pas permit d'avouer que ça nous rend inquiète une nouvelle masse dans un sein, ce que je considère très normal mais pour eux ça signifie que nous nous inquiétons pour  rien.  Où est leur côté humain dans tout cela?

 

 

Je n'attendrai pas 6 mois et je désire me rendre en clinique privée.  Lorsque je lui ai demandé de me référer à une clinique privée, il n'en connaît pas qui font la résonnance magnétique des seins, et je dois me débrouiller seule pour en trouver une avec l'aide de l'infirmière pivot qui n'en connaît pas également.  Mon médecin de famille a faxé une demande à une clinique privée le 11 avril dernier et ils m'ont contactée pour m'aviser qu'il ne faisait pas d'IRM des seins.  Depuis aucune nouvelle de mon médecin de famille après avoir avisé sa secrétaire qu'elle lui fasse le message d'en trouver une autre.

 

Je ne me sens pas en sécurité avec ce nouveau problème et je voudrais  qu'il en soit autrement.  Mon cancer n'évolue pas sur mes os et je voudrais qu'il en soit ainsi pour très longtemps, mais leur attitude me prouve qu'ils ne sont pas à la hauteur de ce problème et que leur professionnalisme laisse dangereusement à désirer.

 

J'ai vécu il  y a 3 ans ce problème car on m'a refusée pendant 6 ans de faire l'échographie du sein parce que ma mammographie était normale.  Cette masse était palpable et je la voyais bomber à l'extérieur de mon sein.   Il a fallu que j'exige après tout ce temps qu'on me fasse l'échographie et malheureusement il était trop tard, le cancer avait fait des ravages.  Tout ce que j'ai fait pendant ces six années a été de leur faire confiance et j'en paie le prix.  Je ne veux pas que cela se répète avec mon autre sein et je suis persuadée que si je fais tout ce qu'il y a à faire, si cette bosse s'avère cancéreuse, le cancer aura été pris à temps et probablement que j'éviterai qu'il métastase ailleurs ou qu'il réveille les métastases déjà existantes.  IIl est fort possible que ce ne soit pas cancéreux également et en faisant tout ce que j'ai à faire, je saurai que j'aurai pris la bonne décision en insistant pour passer la résonnance magnétique dans une clinique privée le plus rapidement possible. 

 

 

 

 

 

Repost 0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 02:52

Il y a quelques jours une lectrice m'a fait parvenir un courriel via Contacts afin de me demander de l'aide.  Elle aimerait m'envoyer l'image de sa mammographie afin que je puisse la montrer à un médecin ici chez nous. 

 

Je ne crois pas que cela soit possible, et malgré que j'aimerais tant l'aider, je ne peux que lui conseiller d'aller voir un autre médecin et d'apporter le résultat et la photo de sa mammographie afin qu'il puisse la faire par un radiologue.  Selon ce que j'ai lu, la mammographie et l'échographie ont diagnostiqué une masse et par contre la cytoponction qui a été faite démontre  que c'est négatif.   Ce qui à mon avis est une excellente nouvelle.

 

Chère lectrice, je vis au Québec dans un village et il n'y a pas de spécialiste.  Je dois me déplacer à 2 heures de la maison afin d'en rencontrer un,  (à Montréal).  Vous avez sûrement dans votre région d'excellents spécialistes qui pourraient vous aider mieux que moi.  Tout ce que je peux faire pour vous aider est de vous encouragez à frapper à d'autres portes afin que vous puissiez trouver un médecin en qui vous aurez confiance.  Deux avis ne sont jamais de trop dans le dépistage du cancer du sein et je vous conseille fortement de le faire.

 

  

À vous chère lectrice qui êtes désemparée, si je peux vous rassurer, j'ai une masse qui est apparue dans mon  autre sein dernièrement et ma mammographie et mon échographie n'ont rien identifiée.  Mon oncologue par contre est en mesure de palper cette masse tout comme moi et comme il n'est pas  rassuré, il m'envoie passer une résonnance magnétique.  Vous pouvez demander à votre médecin de vous faire passer une résonnance, cela vous rassurera et si vous n'êtes pas satisfaite par la suite du résultat, demandez à faire une autre cytoponction.  Ma biopsie (cytoponction) s'est avérée  positive la première fois et j'ai été tout de suite référée à la chirurgienne.

 

 

Vous citez mon courage et ma combativité et je suis certaine que vous êtes tout aussi courageuse que moi ainsi que toutes les femmes qui sont devenues des amies sur le blog.  Il est normal au début d'avoir peur et de ne pas trop savoir ce qui nous attends.  Au fil des semaines avec l'appui de votre famille et de votre médecin  vous réussirez  à vous faire rassurer et à être très courageuse.  Il ne faut pas paniquer  c'est le secret et prenez ça un jour à la fois.  Tout comme vous, je suis en attente de savoir si la masse dans mon sein est bénigne ou maligne.  Je dois faire une résonnance magnétique, mais la liste d'attente est de 6 mois. Alors croyez-moi que je vais tout faire pour être en mesure de la faire avant 6 mois.  Il ne faut pas demeurer à ne rien faire lorsque nous ne sommes pas satisfaites, et j'ai frappé à d'autres portes au début de mon cancer afin d'être rassurée et vous pouvez le faire aussi.

 

Les amies sur le blog pourront peut-être vous conseiller à leur tour avec ce qu'elles ont vécue.

 

Je vous souhaite bon courage et bonne chance et n'hésitez pas à revenir sur le blog et venir poser vos questions et nous donner de vos nouvelles.

 

http://infothyro.pagesperso-orange.fr/nodulescytoponction.html

Repost 0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 02:47

J'ai finalement parlé à mon oncologue cet après-midi.  Pour ce qui est de la résonnanceauto-examen-des-seins.jpg magnétique lorsque je lui ai dit qu'on m'avait mise sur la liste pour un rendez-vous en septembre, il ne semblait pas trop surpris.  Lorsque je lui ai parlé que ça n'a aucun sens d'attendre 6 mois afin de savoir si ce nodule est cancéreux ou pas,  il m'a répondue que ce n'est pas lui  qui gère la liste de rendez-vous pour les IRM du sein.

 

Je lui ai alors demandé pourquoi il voulait me voir le 30 avril, (je pensais que c'était pour me transmettre le résultat de l'IRM) et sa réponse a été qu'il voulait vérifier par un examen  physique le nodule dans mon sein.  S'il s'avérait que ce soit cancéreux, le cancer aura eu le temps de progresser, c'est complètement inadmissible.  Il aurait été préférable à mon avis qu'il inscrive que j'étais une patiente qui a subi un cancer au sein droit, cela les aurait peut-être incité à accélérer le rendez-vous.

 

Je lui ai parlé de faire une biopsie et sa réponse a été qu'on en discuterait le 30 avril lors de mon rendez-vous.  Après y avoir songé, faire une biopsie sans qu'on sache où est le nodule, l'échographie ne l'ayant pas identifié, ce serait compliqué de la faire à mon avis.

 

Il est fort possible que je le vois une semaine plus tard si je pars en voyage, car je reviendrais dans la nuit du 29 avril et je serais trop fatiguée après 4 heures d'avion et 2 heures de route.  De toute façon, une semaine ne changera rien pour le nodule, il aura peut-être disparu d'ici là. 

 

C'est bizarre, contrairement à tous les examens que j'ai passés dernièrement, le nodule dans mon sein ne me rend pas angoissée car je suis certaine que ce n'est rien et qu'il n'y aura pas de cancer.   En mai 2009, après que je lui ai montré une bosse au niveau de ma cicatrice de mastectomie, il m'a fait subir une petite chirurgie afin qu'on le retire et tout s'est avéré bénin.  Mes CA 15-3 sont en bas de la normale ce qui est très bon signe et qu'il n'y a pas de cancer à l'horizon.

 

Aujourd'hui je discutais avec mon mari de passer ma résonnance magnétique dans une clinique privée.  J'ai tenté de rejoindre mes assurances afin de voir avec eux si cet examen pourrait être remboursé car c'est assez onéreux.  Si je ne me trompe pas, le prix se situe aux alentours de 1000$.  Je les contacterai demain afin de savoir si je peux être remboursée car il m'a été impossible de les rejoindre aujourd'hui.  Il faudra sûrement que mon oncologue me réfère dans une clinique privée si mon choix est d'y aller afin de faire cette IRM rapidement.  Je garde un très bon moral ne vous en faites pas et je demeure confiante.

 

Une histoire à suivre!

 

 

Repost 0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 19:05

Le téléphone sonne, c'est ma soeur qui me dit:   Si tu as toujours le goût de partir je suis partante mais il faut que tu trouves un très bon prix.  Je lui dis  qu'il faut que je m'informe pour savoir quand je passerai ma résonnance magnétique avant de réserver un voyage. 

 

Je téléphone donc à l'hôpital en question et on me répond qu'on m'a placée en septembre.  En septembre, mais ça n'a aucun sens  mon oncologue a inscrit urgent et c'est peut-être un cancer.  La dame me répond que si le radiologiste a décidé de me placer en septembre c'est qu'il n'a pas trouvé la requête urgente et que ça peut attendre.  En général, lorsque c'est un oncologue qui fait cette demande, le rendez-vous est toujours cédulé rapidement.

 

Je devais parler à mon oncologue aujourd'hui comme me l'a recommandée la secrétaire après lui avoir dit que l'hôpital où je dois avoir le bloc facettaire n'a pas reçu la requête de mon oncologue.  Et aujourd'hui une raison de plus pour lui parler parce que la résonnance magnétique pour mon sein  n'est que pour dans 6 mois. 

 

Je suis outrée et je ne me questionne plus trop sur le nombre de cancer du sein si tous les hôpitaux agissent de cette façon.  C'est inconcevable.

 

Mon oncologue est supposé retourner mon appel et je l'attends, et j'ai bien hâte de voir ce qu'il dira de ce rendez-vous si éloigné.

 

Un dossier à suivre....!

 

 

 

Repost 0
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 18:54

braucl0113s[1]-copie-1Il a fait si beau ces derniers jours, je ne suis pas venue sur le blog écrire d'article.  J'ai profité des belles journées pour prendre du soleil et me voilà déja avec un joli hâle.

 

Aujourd'hui, je désire vous parler des chaleurs causées par la ménopause.  J'en ai de plus en plus et je ne sais que faire pour y remédier.   On sait toutes qu'avec un cancer du sein on ne peut rien prendre pour amoindrir ces chaleurs.  Je trouve désolant qu'on ne puisse plus rien prendre pour les soulager.  Je transpire plusieurs fois par jour, au point d'avoir le visage en sueur, le cou et le dos.  Cela se répète plus d'une dizaine de fois par jour.  Mes vêtements sont détrempés, la sueur qui  perle sur mon nez coule, mes cheveux deviennent mouillés, c'est intimidant lorsque je suis en public.

 

Avant le cancer je prenais des produits naturels pour y remédier, et je sais qu'avec un cancer du sein nous n'y avons même plus droit.  D'autant plus que je prends Arimidex, ce qui n'aide pas pour les chaleurs.

 

Vous risqueriez-vous à prendre un traitement même si on dit qu'il n'est d'aucun danger pour les femmes ayant eu un cancer du sein?  Ma réponse est catégorique et c'est NON dans mon cas. 

 

Par contre, certaines femmes ont des inconforts lors des relations sexuelles.  Les parois du vagin s'assèchent et la relation est très douloureuse.  Sur le lien ci-dessous on parle d'hormones que l'on peut appliquer dans le vagin et qui ne sont d'aucun danger pour le cancer du sein.  Je vais m'informer à mon médecin lorsque je le reverrai parce que j'éprouve ce problème. 

 

N.B. :  On spécifie bien que ces hormones vaginales ne sont aucunement bénéfiques pour les chaleurs, l'insomnie et tous les problèmes reliés à la ménopause. 

 

http://www.europadonna.be/fr/art_2006-10-01_meno.html

Repost 0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 22:38

J'ai vu mon oncologue cet après-midi.  J'ai passé beaucoup de temps à l'hôpital.  Il m'a appelée dans la salle d'attente tout souriant.   Il a regardé les résultats des examens que j'ai passés dans les dernières semaines.

 

Ma scintigraphie osseuse est très bien, je suis en rémission, mais une rémission qui ne prévoit pas de guérison, c'est un cancer de stade 1V.  On dit  rémission car pour l'instant les métastases sont toujours présentes  mais n'évoluent pas.  C'est bon à entendre.  Pour ce qui est de la mammographie et de l'échographie (résultats qui sont normaux), il ne comprend pas que ces deux examens ne voient pas le  nodule d'un centimètre qu'il a encore palpé aujourd'hui en examinant mon sein.

 

Ce nodule l'inquiète et il m'envoie passer une IRM (résonnance magnétique).  Je lui ai suggéré plutôt une biopsie et après y avoir réfléchi quelques minutes, il maintient l'IRM.  J'aurai à me déplacer à Montréal à l'Hôpital où j'étais allée rencontrer un autre oncologue qui m'avait fait passer des tests par la même occasion.  C'est compliqué de s'y rendre en voiture et nous préférons prendre le métro et l'autobus c'est beaucoup plus simple.

 

Je lui ai parlé du bloc facettaire que j'étais sensée recevoir, et maintenant que la scintigraphie est belle et qu'elle ne voit  aucune autre métastase se développer, il donne le feu vert pour le bloc facettaire. 

 

Je lui ai  demandé s'il pouvait envoyer un mot à l'orthopédiste que j'ai vu afin qu'il ne soit pas obligé de me rencontrer à nouveau et qu'il prescrive le bloc facettaire pour que puisse le recevoir dans les mois à venir.  J'espère que ça fonctionnera car si je dois le revoir, ce sera une visite encore une fois de plus à Montréal et il connaît déjà ma condition.  Cela m'évitera de me déplacer 2 fois à cet hôpital.   Habituellement c'est une attente d'environ 3 mois pour le bloc facettaire.  Je suis certaine que ça me soulagera beaucoup si je me fie à mon infiltration que j'ai reçu au pied il y a 3 semaines.  C'est le jour et la nuit depuis et mon orteil me fait beaucoup moins mal.

 

Je revois l'oncologue dans 6 semaines.  J'ai dû m'arrêter à la radiologie pour demander les CD de la mammographie et l'échographie afin de les apporter avec moi lors de mon IRM.

 

Je vous avoue sincèrement que j'étais  certaine de sortir du bureau de l'oncologue la tête légère et ce n'est pas le cas,  une autre angoisse jusqu'au résultat de l'IRM.  J'espère que ce n'est pas un nouveau cancer, je le souhaite de tout mon coeur.

 

http://www.europadonna.be/fr/art_2006-10-01_radiology.html

Repost 0
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 02:06

  

Mammographie

mammographieDépister le cancer du sein n'est pas chose facile en tout temps.  Prenons par exemple ce qui m'est arrivée et sûrement aussi à d'autres femmes.

  

L'auto-examen des seins:   Il est important de faire notre auto-examen mensuellement, je ne le répèterai jamais assez.  Ne négligez pas votre mammographie de dépistage également.  L'auto-examen et la mammographie sont les deux premières choses à faire avant tout.

  

Alors voilà, une femme qui découvre une grosseur dans son sein et qui en parle à son médecin le plus rapidement possible.  En principe un bon médecin fera à son tour l'examen clinique des seins.  Tout bon médecin prescrira une mammographie et une échographie, c'est la suite logique.

 

En mai 2002, c'est ce qui m'est arrivée, et mon médecin de famille à cette époque était un médecin consciencieux qui n'a pas perdu de temps et qui m'a fait passer la mammographie en urgence.  Sur la requête, l'image d'un sein est présente et sur laquelle mon médecin a fait un gros point en bleu sur le sein droit, côté externe du sein à l'endroit où se situait la masse.  Et il a de plus noté:   Masse palpable. 

 

En radiologie, on me fait la mammographie et on ne me parle pas de faire une échographie, POURQUOI selon vous?

 

  • Parce que le médecin n'a pas demandé l'échographie? 
  • Parce qu'ils n'ont pas vu la masse à la mammographie? 
  • Ils n'ont pas tenu compte que le médecin avait noté et dessiné la masse?
  • 
  1. Ma réponse est que l'échographie n'était pas prescrite. 
  2. Ma réponse est que la mammographie n'a pas détecté la masse et que pour eux tout était normal.
  3. Ma réponse est qu'ils n'ont pas tenu compte que le médecin avait bien précisé qu'il y avait une masse palpable du côté droit externe de mon sein droit.
  4. 

La logique:

 

  1. Que le médecin n'aie pas demandé l'échographie c'est une chose, mais les demandes écrites du médecin de famille devraient être prises au sérieux et on devrait pousser plus loin l'examen en pratiquant l'échographie en complément.
  2. Même si la mammographie ne détecte rien,  une masse palpable indique bien que c'est anormal et qu'il faut investiguer davantage.
  3. L'échographie était nécessaire et je me questionne à savoir pourquoi on ne tient pas compte de la demande détaillée du médecin qui prescrit l'examen.  Prends t-ont le temps de bien lire chaque demande?  Et le questionnaire que nous complétons à chaque nouvelle mammographie, est-ce vraiment nécessaire de le compléter si on s'abstient de le lire? 
  4. 

 Auto-examen des seins

 auto-examen-des-seins.jpg

Ceci se passait en 2002.  En 2004, j'avais changé de médecin de famille et le nouveau a prescrit l'échographie après avoir détecté à nouveau la même masse qui selon moi n'avait pas grossit depuis 2002.  Je suis retournée passer une mammographie et on ne m'a pas fait l'échographie parce que m'a t'on dit:   Ma mammographie était normale.

 

J'ai fait confiance sans être rassurée et j'ai contacté le département de la radiologie par téléphone la semaine suivante pour leur demander pourquoi on ne m'avait pas fait l'échographie.  La réponse a été que ma mammographie était normale et qu'on ne faisait pas l'échographie dans ces circonstances.  Même si mon médecin l'avait prescrite, ils n'en n'ont pas tenu compte.  J'ai reçu dans les semaines suivantes un téléphone de la chef de service de la radiologie qui m'appelait pour me dire qu'elle avait discuté avec le radiologiste et qu'il pouvait me faire l'échographie si je le désirais afin de me rassurer même si ma mammographie était normale.

 

J'avais pris une demi-journée de congé à mes frais pour passer ma mammographie et je lui ai répondu que si le radiologiste était certain que tout était normal, je ne voyais pas l'utilité de faire l'échographie.  Ce n'était pas pour une question de sous, j'ai fait confiance à 100%.  GROSSE ERREUR IMPARDONNABLE me direz-vous et c'est tout à fait vrai.  Par contre, si on se met à douter à chaque fois, cela ne finira plus et ce dans tous les domaines.  Si j'apporte ma voiture au garage, je ne douterai pas de ce que le mécanicien a fait car je ne suis pas mécanicien et je lui fais confiance.  J'ai cru bien faire et aujourd'hui j'en paie le prix.

 

Depuis que mon cancer a été diagnostiqué, lorsque j'ai eu à passer par la suite une mammographie et une échographie de contrôle, j'en ai  discuté avec le médecin radiologiste  de ce qui c'était passé avec moi à ce sujet.    Il m'a dit qu'il n'avait pas le droit de ne pas faire l'échographie si le médecin traitant la demandait. Et si le médecin ne la demandait pas et que lui soupçonnait quelque chose, il la faisait. 

 

Lors d'une autre échographie, la technicienne présente et la radiologiste étaient toutes les deux nouvelles dans cet hôpital et elles n'ont pas eu connaissance de ce qui a pu se passer auparavant concernant les refus de faire l'échographie.  Je leur ai alors dit que lorsque je prenais mon rendez-vous pour la mammographie et l'échographie, la secrétaire refusait de me céduler un rendez-vous pour l'échographie et ce même si mon médecin la demandait.  Il fallait attendre la décision du médecin radiologiste à savoir si lui la demanderait suite à la mammographie.  Je peux vous affirmer qu'elles étaient abasourdies.

 

Alors je vous conseille de demeurer toujours vigilantes, d'écouter votre instinct et votre corps, peu importe qu'il s'agisse d'une masse sur un sein ou ailleurs.  N'hésitez pas et surtout insistez lorsqu'on s'acharne à vous contredire ou vous faire pratiquement passer pour des hypocondriaques.  Maintenez qu'il ne s'agit pas du tout d'être hypocondriaque, mais que cette excroissance (tumeur) existe et qu'elle vous inquiète et que vous ne serez pas tranquilles tant que l'investigation complète ne sera pas faite.

 

J'aurais dû faire moins confiance et insister.  Cette masse qui s'était logée dans mon sein et que j'ai pu palper pour la première fois en 2002 lors de mon auto-examen des seins est demeurée de la même grosseur lorsque je la palpais et ce jusqu'en novembre 2008, moment où cette fois j'ai insisté pour l'échographie et heureusement.  Si je l'avais fait bien avant, cette masse aurait peut-être été bénigne ou prise et  été traité à temps.  Je serais en rémission plutôt que d'avoir un cancer du sein métastasé sur mes os.

 

Il existe plusieurs types de cancer du sein, certains plus difficiles à dépister que d'autres.  Le type de cancer du sein que j'ai eu est un de ceux  qui est difficile à détecter à la mammographie.  C'était un cancer lobulaire infiltrant et ce type de cancer on le surnomme l'hypocrite parce qu'il se cache.  La masse de 4.5 centimètres que j'avais dans mon sein, la mammographie ne l'a pas vue et c'est pour cette raison qu'il est surnommé hypocrite.

 

En sachant très bien que ce type de cancer existe, que la patiente a une masse qui est palpable, que la mammographie ne la détecte pas, pourquoi n'exige t'on pas immédiatement de faire l'échographie et la biopsie?  J'ai posé cette question à la radiologiste lundi dernier lorsque j'ai fait mon échographie, échographie que j'ai du exiger encore une fois.  J'ai supplié la technicienne pendant ma mammographie pour qu'on me la fasse cette échographie qui est maintenant pour moi essentielle pour me rassurer qu'un autre cancer hypocrite n'est pas en train de naître dans mon autre sein.  Et heureusement qu'elle a cru à ma détresse, je pleurais et je lui disais que je ne serais pas tranquille si la mammographie ne détectait rien et qu'un doute planerait.  Je la remercie tellement ainsi que la radiologiste qui a accepté de la faire.

 

Je suis marquée à vie de ce qui m'est arrivée.  Mon oncologue ne l'avait pas demandée connaissant la forme de mon cancer.  Je ne comprenais pas pourquoi il ne la demandait pas.

 

Lorsque les radiologistes font les mammographies de routine, ils ne peuvent pas tout de suite poser un diagnostic sans avoir au préalable comparé toutes les mammographies de la patiente faites dans le passé.  Lors de cette étape, si les mammographies demeurent inchangées depuis toutes ces années, pour eux, la logique est que tout est pratiquement normal.  Lors du diagnostic de mon cancer, le radiologiste a comparé toutes les mammographies que j'ai faites auparavant et aucune n'indiquait un changement.  Par contre, l'échographie avait identifiée une masse.  Il a procédé à la biopsie et il était temps que cela se fasse.

 

Faites vous confiance, vous connaissez votre corps plus que personne, EXIGEZ ET MONTEZ le ton si c'est nécessaire, il faut se faire entendre lorsque nous croyons fermement qu'il y a quelque chose d'anormal.  Il est IMPORTANT de le faire, de ne pas DEMEURER DANS L'IGNORANCE plutôt que de ne rien faire.  Vous en ressortirez  gagnantes et vous vous féliciterez d'avoir pris cette décision qui peut vous sauver la vie. 

 

 

 

                                                                                           Échographie

appareil--chographique.jpg

         

 

                                                                   

                                                                           

Repost 0
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 19:02

Me revoilà après quelques jours sans vous donner de mes nouvelles.  J'étais très fatiguée suite aux nombreux déplacements que j'ai du faire pour mes examens et le stress causé également.  Je dors beaucoup et je ne me connecte pratiquement plus.  J'ai remarqué les nombreux commentaires et je suis venue vous rassurer sur mon état de santé.

 

Mon échographie a eu lieu lundi et tout est normal, aucun nodule ou tumeur visible.  Je suis vraiment contente de cette merveilleuse nouvelle.  Il ne reste qu'à attendre les résultats de la scintigraphie osseuse qui je l'espère sera aussi une bonne nouvelle.

 

La radiologiste me demandait quel sorte de cancer j'ai eu et lorsque je lui ai dit que mon cancer était lobulaire infiltrant elle a ajouté que c'est un cancer très difficile à détecter à la mammographie, exactement ce que la généticienne m'a dit lorsque je l'ai rencontré en 2010.

 

Je lui alors demandé pourquoi on ne fait pas systématiquement la mammo et l'écho dans ce cas étant donné que ce cancer existe.  En radiologie lorsque nous voulons établir un diagnostic, ils font en sorte de sortir toutes les dernières mammographies passées (environ les 10 dernières années dans mon cas) et comme aucun changement n'était survenu et que tout semblait normal, on a cru bon de ne pas faire l'échographie.  Le résultat est que je me suis retrouvée avec un cancer métastasé aux os alors qu'il aurait été si simple pour eux de tenir compte de la masse qui  était présente depuis 6 ans. 

 

Je suis vraiment outrée de tout cela mais je ne peux plus rien faire, le mal est fait et pour de bon.

 

 

 

 

Repost 0

Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives