Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 17:16

Pour les nouveaux venus sur le blog ou pour ceux qui n'ont pas encore pris connaissance de l'article précédent (Mon-rendez-vous trimestriel avec mon médecin traitant), je vous conseille de le lire pour mieux être en mesure de faire le lien avec cet article.

 

J'ai rencontré mon médecin traitant le 13 janvier dernier.  C'était ma rencontre trimestrielle pour l'ajustement de ma médication entre autre et discuter de d'autres problèmes de santé s'il y a lieu.  Après avoir discuté avec lui de mes douleurs lombaires qui augmentaient au fil des semaines, je voulais son opinion sur la pertinence de prendre à nouveau de la cortisone pour soulager mes douleurs.   Le traitement que j'ai reçu au mois d'août 2013 a été très concluant.   Mes douleurs étaient bien contrôlées avec le (Dexaméthasone).  Enfin je voyais la lueur au bout de ce tunnel  où j'ai vécu l'enfer de la douleur beaucoup trop longtemps.  Le (Dexaméthasone) combiné à (l'Oxycodone) et à plusieurs autres médicaments ont réussit à me faire entrevoir à nouveau un monde teinté de couleur avec beaucoup moins de douleur.  

 

Il n'était pas contre  un traitement à la cortisone. Il m'a prescrit du (Prednisone) 25mg 1 fois/jour pendant 8 jours.  Je n'ai pas porté attention à son nom lorsque je suis allée faire préparer ma prescription.   Il était clair dans ma tête qu'il me prescrirait le même médicament qu’au mois d’août, le (Dexaméthasone). 

 

Mes douleurs n'ont pas été soulagées aussi efficacement avec le Prednisone malheureusement.  J'allais mieux oui, mais j'aurais aimé que ce soit plus efficace.   Je ne louangerai pas ce médicament qui m'a occasionné un sérieux problème d'insomnie.  femme-insomniaque.jpg Lorsqu'on m'a administré le Dexamethasone j'étais dans un état lamentable.  La souffrance  sur une échelle de 1 à 10 était à 11.  Je ne pouvais plus me lever du lit, ni m'asseoir et marcher, c'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai été conduite à l'hôpital en ambulance.

 

J'ai quitté le bureau de mon médecin avec ma prescription que je me suis empressée d'aller faire préparer à la pharmacie.  J'ai posé quelques questions au pharmacien sur les effets secondaires du médicament.  En général le Prednisone peut occasionner de l'hyperactivité.   Je tenais à savoir si le Prednisone pouvait occasionner une prise de poids.  En général les traitements à la cortisone font prendre du poids mais attention, ce sera le cas si le traitement est pris sur une longue durée.  Ce n'était pas mon cas, il me l'avait prescrit pour seulement 8 jours.  Je me suis empressée de remercier le pharmacien et je suis repartie confiante, destination à la maison avec l'espoir que dans quelques jours je me sentirais beaucoup mieux.

 

Je prends régulièrement ma cortisone au déjeuner, je remarque que j'ai beaucoup plus d'énergie, je ne peux m'empêcher de bouger.  Je n'ai plus sommeil, je passe mes nuits éveillée.  Je ne me sens pas bien, je suis extrêmement fatiguée.  Je connais la raison de cette fatigue extrême qui est causée par le manque de sommeil.  Je ne dors plus, et c'est pour cette raison que je contacte le pharmacien pour lui demander si c'est normal dans mon cas d'être aussi hyperactive au point de ne plus dormir.  Comme je prends des doses d'Oxycodone de 30 mg trois par jour, il m'apparaît anormal d'être si agitée au point d'en perdre le sommeil. 

 

Après avoir vérifié les effets secondaires du Prednisone, le pharmacien m'indique que l'insomnie n'est pas le principal symptôme des effets secondaires associés à ce médicament.  Je fais parti du léger pourcentage des gens qui réagissent fortement à ce médicament. Il ajoute une note dans mon dossier pour indiquer qu'il est préférable de ne plus me prescrire le Prednisone.

 

Déçue que le traitement ne m'apporte pas les bienfaits auquel je m'attendais, je lui demande si c'est le même médicament qui m'avait été prescrit au mois d'août 2013.   Il me revient après avoir vérifié dans mon dossier pour me dire qu'au mois d'août on m'avait prescrit du Dexaméthasone.  Je ne comprends pas pourquoi mon médecin ne m'a pas prescrit à nouveau le Dexaméthasone qui m'avait beaucoup aidée pour atténuer la douleur. Je n'avais pas eu  d'effets secondaires dérangeants comme ce fut le cas avec le Prednisone.  Une augmentation de l'appétit était prévisible avec le Dexaméthasone et c'était bien parce que je ne m'alimentais pas beaucoup depuis plusieurs mois.  Je retrouvais les plaisirs de la table, je me sentais de mieux en mieux, le traitement avait bien fonctionné et je retrouvais le plaisir de vivre sans ces douleurs atroces.

 

Pourquoi on ne m'avait pas prescrit un traitement à la cortisone depuis tous ces mois à souffrir inutilement.  Je dirais que la  cortisone aurait du m'être prescrite bien avant cette année, bien avant de changer de médecin au mois d'août 2011.  Je n'aurais probablement pas connu ces épisodes de souffrance.

 

La cortisone est un médicament que je ne prendrais pas à long terme pour ses nombreux effets secondaires.  Mais je suis entièrement en accord que sur une courte période, ce médicament peut accomplir des miracles.

 

 Je peux confirmer que la cortisone m'a aidée pour diminuer de grandes douleurs et pour traiter une forte réaction allergique.

 

Je me souviens avoir fait une importante réaction allergique lorsque je faisais un voyage dans les Antilles en 1992.   C'était intolérable les démangeaisons que j'ai subit pendant toute ma semaine de vacances.  Je devais me mettre à l'ombre parce que je n'étais pas en mesure de supporter la chaleur du soleil sur ma peau.   Je n'avais pourtant aucune insolation parce que je protégeais ma peau avec un écran solaire suffisamment élevé (FPS 30).  Dans les années 90, lorsque nous appliquions de l'écran solaire 30,  la protection était optimale.  Je n'avais pas abusé du soleil, je me protégeais à l'ombre sous les palmiers.   Je n'avais pas apporté d'antihistaminiques malheureusement, ça m'aurait aidé à calmer les démangeaisons.  Depuis cet incident, les antihistaminiques m'accompagnent en voyage.

 

Je vous avoue que ça gâche un voyage une telle allergie.  J'allais après tout en voyage pour le soleil et la mer. 

 

À mon retour au Québec, ma peau était si déshydratée, à un point tel, qu'une couche sèche et légèrement croûtée s'était formée en surface.  La ressemblance et la texture de ma peau étaient similaires à du papier sablé qu'on utilise pour poncer le bois.   Je n'ai pas eu d'autres choix que de me présenter aux urgences. 

 

Le médecin a fait faire un bilan sanguin afin de vérifier si je n'avais pas attrapé quelque chose  pendant le voyage.  Les analyses étaient toutes négatives.  Il m'a alors prescrit de la cortisone en comprimé à prendre pendant plusieurs jours, ainsi qu'un onguent à la cortisone à appliquer sur toutes les lésions déshydratées sur mon corps.   J'ai ressenti que ça allait de mieux en mieux rapidement, le traitement à la cortisone fonctionnait très bien.  Il m'a référée chez un allergologue afin d'investiguer le problème.  L'allergologue que j'ai vu par la suite m'a conseillée de prendre de deux à trois séances au salon de bronzage avant de partir en voyage afin d'habituer ma peau au changement de température et d'éviter que ma peau soit blanche comme neige à mon arrivée dans le sud.  En 1994, nous sommes allés à Cuba, je craignais de refaire ce genre d'allergie, c'est pourquoi le médecin que j'ai vu avant notre départ m'a prescrit un antihistaminique sans somnolence ainsi qu'une crème appelée Avino (sans parfum) qui est hypoallergique et très hydratante. 

 

Mon second voyage s'est très bien passé, j'ai pu stopper la réaction allergique qui débutait.  La cortisone m'a beaucoup aidée et je n'hésiterai pas à en reprendre s'il le faut.

 

Dans mon cas, je connais deux raisons pour prendre de la cortisone:  Les allergies et les douleurs inflammatoires.  

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dexam%C3%A9thasone

 

http://sante.canoe.ca/drug_info_details.asp?channel_id=0&brand_name_id=750&page_no=2#AdverseEffects

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bfrance
commenter cet article

commentaires

nallie 31/01/2014 20:10


chère France,


je suis désolée pour le retard pour te souhaiter une bonne année 2014 qu'elle te soit douce et remplie de bonheur avec les gens que tu aimes et qui t'entourent


j'ai changé d'ordi et je recois tout tes articles en courrier indésirable il va falloir que je me penche dessus et que tout revienne comme avant


j'étais inquiète car je ne recevais plus de nouvelles et je ne pouvais plus t'envoyer de mail


je t'embrasse trs fort et a bientot pour des nouvelles


les enfants m'attendent pour dîner et je dois te quiiter pour ce soir


Nallie


 

bfrance 01/02/2014 01:46



Bonsoir Nallie, je suis contente de te lire.  Ne t'en fais pas, j'écris encore sur le blog, un peu moins fréquemment mais je continu toujours d'écrire des articles.  Je te
souhaite à toi aussi une Année 2014 remplie de bonheur, mais surtout de santé.  Que tout continu de bien aller pour toi qui vis maintenant une belle rémission.  J'ai bien reçu ton mail,
ce qui veux dire que tout va  bien, nous pouvons communiquer sans problème.  Je t'embrasse aussi et je te dis à bientôt.



Diane MorinBonj 26/01/2014 03:07


Bonsoir France,  Quelle saga ces anti-douleurs spécifiques!  As-tu vérifié auprès de ton médecin la raison pour laquelle il ne t'a pas prescrit la même médication qu'en août dernier,
soit la Desaméthasone ?  Lorsqu'on réagit bien à un médicament, pourquoi changer pour un autre qui risque de ne pas nous soulager autant !  tu aurais tout intérêt à t'informer auprès de
l'infirmière de liaison de ton médecin.  Je lirai ta réponse avec grand intérêt.  Bon samedi soir, Diane xx


 


 

bfrance 30/01/2014 17:55



Bonjour Diane, oui je me demande pourquoi il n'a pas prescrit le même médicament de cortisone.  Il est vrai que ça m'avait été prescrit  pendant mon hospitalisation et ce n'est
pas mon médecin de famille qui m'a prise en charge.  Nous sommes pris en charge par le médecin qui est de garde pour les patients hospitalisés.  Cependant, mon médecin a travaillé en
étroite collaboration avec le médecin qui s'est occupé de moi toute la semaine que j'ai été hospitalisée.  Ce médicament apparaissait dans mon dossier et il y a sûrement dû y avoir des notes
écrites dans mon dossier pour indiquer que je répondais bien à ce médicament.  Lorsque je le verrai lors d'une prochaine visite, je vais lui en parler c'est certain.  En attendant la
vie continue, j'espère que tu vas bien, il y avait longtemps que tu n'étais pas venue commenter.  Bon jeudi xxx



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives