Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 14:20

La semaine prochaine, rendez-vous avec le  chirurgien plasticien, c'est à ce moment que ma décision se prendra afin de décider si je fais la reconstruction ou pas.  Je conserve par contre le choix de diminuer mon sein, c'était ma première décision d'avoir un sein plus petit pour me procurer par la suite une prothèse moins lourde.  Je crois que ça m'aideras à avoir moins de  douleur au niveau de mon bras et de mon épaule.

 

Mon thorax est toujours douloureux et ce même après la mastectomie qui a été faite il  y a 3 ans et 5 mois.  Cette douleur est toujours présente et n'a jamais diminuée.  C'est pour cette raison  que je me questionne si je ferai la reconstruction.  Mon thorax qui est déjà douloureux le sera davantage si je décide de reconstruire un sein.  Je n'ai plus de peau et on devra en prendre sur mon abdomen, une décision avec laquelle je réfléchirai avant de faire la chirurgie.

 

Ce n'est pas facile de prendre une telle décision, et c'est pour cette raison que je veux revoir le chirurgien plasticien afin de discuter avec lui de tout ce qui m'attend lors de la reconstruction.  Si mon thorax est pour devenir encore plus douloureux que présentement, je ne subirai pas cette chirurgie.  Je souffre suffisamment présentement, je n'ai pas envie de rajouter de la douleur.

 

Mon but premier pour avoir décidé de me faire reconstruire un sein n'est pas que je suis mal dans ma peau.  J'accepte de ne plus avoir de sein.  Le goût d'en avoir un à nouveau est que lors de  la période estivale,  je trouve difficile de porter la prothèse qui est lourde et chaude.

 

Ce goût de reconstruire mon sein est venu lors de ma première rencontre avec le plasticien, je n'y avais pas songé auparavant.  Je ne me suis pas sentie moins femme depuis la mastectomie et j'ai appris à m'accepter avec un seul sein.  Ça ne m'a jamais posé de problème d'en avoir un seul parce qu'il y a maintenant de jolis soutiens-gorge très féminins, des maillots de bain très coquets.  Je me sens femme encore n'ayez aucun doute.

 

Je peux m'acheter de jolis vêtements qui me mettent en valeur et si les vêtements que je choisis sont trop décolletés, je les fais modifier chez la couturière et je me sens belle lorsque je les porte.

 

Nous sommes des femmes qui ont subit un cancer du sein, certaines ont pu conserver leur sein et d'autres pas.  Nous sommes différentes sur certains points et personne ne peut envisager de la même façon la perte d'un sein.

 

Il est certain que nous voulons toutes avoir nos deux seins.  On  peut décider d'en avoir un à nouveau, c'est personnel à chacune cette décision.  La perte d'un sein est synonyme pour moi d'avoir choisi de vivre.  Pour ma part, si je sais que la souffrance sera encore pire en faisant la reconstruction qu'en ce moment, j'accepterai et je continuerai ma vie avec un seul sein comme je le fais depuis la mastectomie et je continuerai à prendre soin de moi en me maquillant, en prenant soin de mes cheveux et de porter de jolis vêtements qui me font sentir belle et femme malgré un sein en moins.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

carlyne 13/07/2012 18:36


Bonjour,


Quelle est la marque de tes prothèses? Car je sais qu'il en existe pour l'été et les grande chaleur chez amoéra. Ils font également de super sous vêtement très sexy.


Tu as raison de réfléchir avant de prendre ta décision. Pour ma part, ca y est mon opération pour la pose de la prothèse définitive aura lieu le 23 juillet. J'ai vu aujourd'hui, l'anesthésiste.
J'espère ne pas avoir de redon pour sortir plus vite.

bfrance 14/07/2012 19:10



Allô,


C'est Amonéa.  Mais je changerai de prothèse seulement après la réduction mammaire.  Et  j'en ai essayé d'autres modèles l'an dernier et c'est beaucoup plus léger, alors
imagines lorsque mon sein sera plus petit, je pourrai me procurer une prothèse légère si je ne fais pas la reconstruciton.  Ils vous gardent longtemps à l'hôpital, ici même si je fais
reconstruire je sors la même journée que la chirurgie.  On ne garde pas les patients à l'hôpital à moins de cas graves.  Bon dimanche!



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives