Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 23:28

Êtes-vous des personnes qui se contentent de peu dans la vie?  Et que vous faut-il pour vous rendre heureux ou heureuses?

  

  

Mon cancer a changé ma vie totalement et je dois fonctionner différemment depuis.

  

Malgré la fatigue qui ne voulait pas me quitter ce matin, ( comme si je n'avais pas assez dormi), je me suis motivée afin d'être en mesure de profiter du beau et chaud soleil.  Je n'avais rien de planifié, parce que je ne planifie rien à l'avance, même pas de faire la lessive, de cuisiner, ou quoi  que ce soit d'autre à l'exception des rendez-vous médicaux qui eux sont prioritaires.

  

Chaque jour, ma journée débute toujours de la même façon depuis que les  douleurs au bassin sont apparues, (octobre 2009).  Mon cancer a changé ma vie totalement et j'ai dû développer des méthodes pour être en mesure de pouvoir bouger sans trop souffrir.

  

J'organise mes journées selon le feeling du réveil.  Ce qui veut dire que je ne peux promettre à qui que ce soit, si par exemple une sortie non obligatoire est prévue, que j'y serai.  Mes douleurs sont la première chose que je ressens au  réveil et la première chose que je traite.  Je ne peux donc pas débuter ma journée sans d'abord prendre le temps d'appliquer de la chaleur à mon bassin et bien sûr de boire mon café.

  

Ce petit rituel est devenu obligatoire et cette chaleur que j'applique (coussin magique) est nécessaire.  Après 30 minutes de chaleur je peux donc débuter ma journée.  Il est impensable si je ne le fais pas, de faire une activité qui me demande d'être en station debout de façon prolongée. Si je me maquille avant d'avoir avant tout appliquer de la chaleur, je dois cesser immédiatement parce que c'est intolérable la station debout. 

  

Après ce rituel, me voilà en mesure de vaquer à mes occupations si je ne suis pas trop fatiguée.  Je peux vous dire que ça arrive souvent que je remets à demain.  Je remets à demain si la fatigue est persistante et/ou que mes douleurs m'empêche de faire quoi que ce soit.  Je suis de beaucoup plus fonctionnelle en début d'après-midi.  Le matin, j'aime prendre mon temps, me réveiller en douceur sans avoir à courir à droite et à gauche et fort heureusement que je ne travaille plus.

  

J'ai même décidé maintenant si la météo prévoit du soleil pour quelques jours, (en été) de faire ce que j'ai à faire à l'extérieur et je me garde les journées de pluie pour faire ce que je dois faire à l'intérieur.  C'est ma façon à moi de m'accorder ce plaisir de profiter des belles journées de soleil et de la piscine.  J'en profite aussi pour faire la lessive que j'étends à l'extérieur, ça sent tellement bon les vêtements qui sont séchés dehors. Lorsque je travaillais j'étendais le matin avant de quitter, au dîner j'enlevais les vêtements secs pour étendre à nouveau la brassée que j'avais mise avant de quitter le matin.  Je courais c'est le cas de le dire.  

 

 J'ai aussi depuis ma maladie décidé de prendre tout ce qui passe de bon et de me l'accorder lorsque c'est possible.  Et j'apprends maintenant à m'accorder du repos sans me sentir coupable.  Auparavant, si  je flânais sur le divan et que je lisais en plein après-midi alors que j'avais des choses à faire, je me sentais tellement coupable.   Maintenant la culpabilité j'en éprouve de moins en moins et je n'ai pas à me justifier, mon mari est conscient que si je m'accorde ces petits moments, c'est que je suis souffrante ou fatiguée où tout simplement que je n'ai pas le goût de faire quoi que ce soit.  Ce sentiment de culpabilité était quelque chose à corriger.

  

Aujourd'hui comme j'étais très fatiguée, j'ai profité de cette belle journée printanière pour m'installer sur le patio.  Le soleil était au rendez-vous et je me suis fermée les yeux, j'ai laissé le soleil me réchauffer et je me sentais tellement bien.  Mon mari avait décidé de faire le ménage et je lui dit de venir me rejoindre et de laisser de côté cette tâche ingrate.  Il a préféré le faire et il est venu me rejoindre par la suite.  Je tente de l'inciter à prendre du temps pour lui mais  c'est difficile il n'aime pas être à rien faire.

   

Aujourd'hui, comme la rue de mon quartier n'était plus glissante, nous sommes allés marcher.  Ce n'était pas l'idéal parce qu'il y avait beaucoup de flaque d'eau.  Mon gentil mari m'a offert son bras et j'ai pu prendre cette marche très lentement avec plusieurs pauses.  Je vais attendre quelques jours avant de retourner marcher que la rue soit sèche.

  

Je suis revenue exténuée mais heureuse de l'avoir fait.  Je me suis installée à nouveau sur le patio avec mon livre.   Je dois dire que cette petite marche était de trop pour moi aujourd'hui. Heureusement que je me suis procurée une orthèse pour mon genou, ça facilite mes déplacements.  Je la porte uniquement lorsque je dois marcher.  Un plaisir de la vie qui ne coûte rien et qui est tellement agréable, j'espère que  je pourrai le faire plus souvent dans les semaines à venir parce que l'exercice est bon et on nous le conseille.  Et ce n'est pas un fardeau, c'est un plaisir de la vie en ce qui me concerne.  Si seulement mes douleurs pouvaient être moins présentes pour me permettre de marcher plus longtemps.

 

Des petits plaisirs j'en ai beaucoup et ils sont peu coûteux.  J'aime faire du vélo et je me suis promis, si Dieu le veut que j'en ferai à nouveau cet été.  Je n'ai pas fait de vélo depuis l'automne 2008 parce que l'oncologue ne voulait plus que je fasse tout ce qui pouvait être dangereux (chutes) et me causer des fractures. Ce qui a fait que dès le diagnostic des métastases en mai 2009, le vélo a été terminé pour moi.  Pourtant j'ai fait énormément de vélo à cette période (été 2008) et j'avais probablement mes métastases osseuses et je ne ressentais aucune douleur malgré mes longues randonnées.  C'est à n'y rien comprendre.  Je me  suis abstenue  tout ce temps parce que j'avais peur, peur surtout de tomber et j'ai décidé de m'y remettre en demeurant prudente à nouveau cet été.  Je suis certaine que si je pouvais en refaire (vélo) et de pouvoir marcher comme je le faisais auparavant je me sentirais plus en forme et je perdrais aussi du poids.

 

Puisque je parle de perdre du poids, j'ai eu le grand bonheur ce matin de porter à nouveau un jean que je ne portais plus depuis plus d'un an.  Le poids que j'ai perdu est évident et je me gâte en portant à nouveau des vêtements que je ne pensais plus jamais remettre.  Cette perte de poids sera bénéfique pour mon genou, mon corps aura moins de poids à supporter et j'espère perdre un autre 5 kilos.

 

J'aurai donc si je perds encore du poids le plaisir de porter d'autres vêtements que je ne peux plus porter parce que j'avais trop engraissée.  Je n'osais plus en acheter ces dernières années parce que mon poids a trop fluctué depuis le diagnostic de cancer.  

 

Je n'ai rien fait pour perdre ce poids, seulement ma nouvelle médication, (Neurontin et Patchs de Fentanyl) ont fait en sorte que je maigrisse.   Ces médicaments ont considérablement diminué mon appétit et je dois dire que je mange beaucoup moins de dessert, ce qui aide sûrement beaucoup.    On me dit que je mange comme un oiseaux.  Je me sens beaucoup mieux depuis que j'ai perdu 10 lbs, (5 kilos) et je ne veux surtout pas les reprendre.braucl0123s[1]  Si je peux à nouveau pratiquer deux de mes plaisirs (marche et vélo) je pense que je pourrai perdre encore du poids.

 

 

J'ai  donc quelques petits plaisirs qui me tiennent vraiment à coeur:

 

J'aime le vélo, la marche, nager dans la piscine.  M'évader dans l'horticulture, profiter de mes petits oiseaux hiver comme été, parce que maintenant nous en avons de plus en plus en hiver.

 

J'aime beaucoup la décoration intérieure et je m'améliore de plus en plus.   J'aime la lecture, l'horticulture, l'ornithologie, les bons films mes émissions télé (téléromans), des émissions concernant la santé, la cuisine, la décoration, tout ce qui concerne l'actualité  et la musique.  J'aime écrire et mon blog me donne cette belle opportunité.  Le désir d'écrire mon livre est toujours aussi présent, il faut que je trouve le temps et les bonnes personnes pour me guider afin de le publier par la suite sans qu'il ne m'en coûte trop d'argent.  J'aime aider et par l'entremise de mon blog, je crois que je le fais. 

 

J'aime être en présence de mes amies, de les écouter si elles en ressentent le besoin, de partager un bon repas avec elles.  J'aime le soleil, les voyages, et avoir un mari qui aimerait voyager et être riche, je ferais plusieurs voyages par année. 

 

 

 P1010496

 

J'aime mon mari et sans lui je n'aurais pas passé aussi facilement l'épreuve du cancer.  Un plaisir que j'attends avec impatience est celui de devenir grand-maman, il serait tellement aimé ce poupon.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

biquette 13/03/2012 13:34


coucou France...


 


j'aime le soleil et la mer


j'aime lire


j'aime bricoler, coudre, broder, tricoter, peindre...


j'aime discuter surtout avec mes amies mais aussi parfois avec des gens rencontrés au hasard de la vie


j'aime beaucoup voyager et découvrir de nouveaux horizons


j'aime les calins


j'aime passer du temps avec mes petits-enfants


j'aime regarder des films surtout au ciné


j'aime marcher et nager, et terminer une bonne séance de natation par un sauna


j'aime contempler sereinement un beau paysage sans rien faire d'autre qu'admirer


j'aime préparer de bonnes choses à manger pour ceux que j'aime et voir qu'ils sont heureux


j'aime lire la vie sur des blogs comme le tien France


j'aime me balader sur des vide-greniers et dénicher des choses qui me plaisent pour un petit prix


j'aime les boutons anciens, je les collectionne


 


et bien sûr, j'aime mon mari, mes enfants et petits-enfants, les conjoints de mes enfants, mes amis et amies!


j'aime la VIE surtout depuis que je connais sa fragilité...


 


nous partons 3 jours à Québec avec mon mari pour découvrir la ville ...il pleut ce matin...dommage...


bonne journée France,


Biquette

bfrance 14/03/2012 16:50



C'est fantastique, tu as plein de plaisir et ta vie doit être vraiment remplie de joie avec tout cela.  Tu adoreras Québec c'est une ville que nous aimons tous c'est tellement
beau.  Bon voyage à Québec et profitez-en bien. 



nallie 13/03/2012 11:11


france


oui le cancer nous a changé nous voyons la vie diffèrement


j'aime mes enfants avant tout leur amour m'a permis de combattre la maladie car je crois bien que sans eux j'aurai laché prise car les traitements étaient très lourds.et souvent je me disais j'en
peux plus je veux arreter


mais non j'ai continué


pendant cette "pause " j'ai reflechis a mon avenir


et j'ai pris des résolutions qui me conviennent (comme la couture)


j'aime marcher


j'aime les gens (gentils)


rendre service et aider autrui


j'aime le soleil


j'aime faire de la couture depuis peu cela a fait partie d'une de mes resolutions apres la maladie en prenant des cours pour mon plaisir personnel


 


j'aime le cinéma


j'aime les loisirs créatifs..


j'aime lire le blog de france qui est une source d'informations ( merci france d'etre là)


 


je déteste la méchanceté sous toutes ses formes


 


bisous


nallie

bfrance 14/03/2012 16:51



Tu avais la meilleure raison pour te battre et tu vois tu as vaincu.  Il ne faut jamais  baisser les bras et je suis fière de toi.  Tu es un exemple.  Bisous ma
belle.



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives