Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 03:00

 

Aujourd’hui, de nombreuses femmes savent qu’il est important de faire régulièrement un frottis cervico-utérin pour dépister les cancers du col débutant, mais beaucoup ne le font pas. Pourquoi ? Parce que c’est à leur seule initiative. D’où l’engagement de la Haute autorité de santé (HAS) pour un programme national de dépistage.

 

 

La mise en place du dépistage systématique du cancer du sein, avec une mammographie tous les 2 ans à partir de 50 ans, a permis de sauver beaucoup de femmes. C’est bien le côté systématique, la convocation pour le dépistage, et l’organisation des réseaux de dépistage, qui ont permis ce succès, toutes les femmes en France étant concernées par le programme.

 

C’est cette logique que les experts de la HAS aimeraient voir en place pour le cancer du col qui se traduit chaque année par 3000 nouveaux cas et 1000 décès, en grande majorité évitables. Concrètement, les experts recommandent de réaliser ainsi un frottis cervico-utérin tous les ans, dans les deux ans suivants les débuts de la vie sexuelle, puis si ces frottis sont normaux, un frottis tous les 3 ans de 25 à 65 ans.

 

En attendant que ce dépistage de masse se mette en place, il faut donc que chaque femme prenne son dépistage en main et organise ses rendez-vous avec les médecins en conséquence. En pratique, ce frottis peut être réalisé par votre gynécologue, par votre médecin de famille, ou par le médecin biologiste de votre laboratoire d’analyse médicale. Vous pouvez faire ce frottis à l’occasion de votre visite annuelle pour votre contraception.

 

Rappelons que celles qui ont bénéficié de la vaccination contre les papillomavirus, virus responsables du cancer du col, doivent aussi organiser leur dépistage. Le vaccin ne protège en effet que contre 70 % des souches virales potentiellement cancérigènes. De ce fait, il diminue les risques, mais ne les élimine pas complètement.Diagramme des organes reproducteurs féminins incluant le col de l'utérus, l'utérus, les trompes de Fallope, les ovaires et le vagin

 

Chaque année depuis ma jeune vingtaine j'ai passé le Pap Test pour le dépistage du cancer du col de l'utérus. Dans les années fin 70 début 80, la secrétaire du médecin nous téléphonait pour nous céduler un rendez-vous tous les ans.  Aujourd'hui, la majorité des cabinets de médecins n'ont plus le temps de faire ce suivi.  Jusqu'à l'âge de 40 ans j'ai toujours passé mon Pap Test une fois par année.  J'ai fait enlever mon utérus en 1997 pour des problèmes de menstruations abondantes et douloureuses.

 

Je me porte très bien de ce côté, je n'ai plus jamais ressenti de douleur abdominales par la suite. Jusqu'à présent ce sont les femmes qui prennent en main le contrôle de leur Pap Test.  Même si on parle d'un programme pour le dépistage du cancer de l'utérus, combien répondront à la lettre pour prendre un rendez-vous pour passer l'examen?  Si cela augure comme pour le dépistage du sein, beaucoup de femme jette la lettre aux ordures, ni vu ni connu.

 

Aujourd'hui il existe un vaccin pour les jeunes femmes à l'aube de leur sexualité qui protège à 70%. Il ne faut pas négliger son Pat Test, ça ne prend quelques minutes et ça peut vous sauver la vie. Un cancer du col de l'utérus se traite bien lorsqu'il est découvert précocement comme la plupart des cancers.

 

 

http://www.cancer.ca/canada-wide/about%20cancer/types%20of%20cancer/diagnosing%20uterine%20cancer.aspx?sc_lang=fr-CA

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by bfrance - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives