Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 04:15

Le lendemain de mon échographie j'avais rendez-vous avec mon orthopédiste à midi dans un autre hôpital de Montréal.  Le trajet s'est très bien passé contrairement à la veille lors de mon échographie ciblée. 

 

À peine m'être présentée au comptoir du département d'orthopédie pour m'enregistrer, on m'a demandée d'aller m'asseoir dans la salle d'attente et de compléter un questionnaire.  Je n'ai pas eu le temps de répondre à plus de 3 questions, on m'appelait pour rencontrer l'orthopédiste.

 

J'ai été reçue au départ par une orthopédiste résidente.  Orthopédiste résidente signifie que c'est un médecin orthopédiste qui en est à la fin de ses études et qui accompagne l'orthopédiste sénior. 

 

Lorsque je l'ai vue entrer dans le bureau, je l'ai trouvée très sympathique et elle semblait très jeune.  Il faut dire que maintenant les étudiants en médecine sont gradués beaucoup plus jeune qu'antérieurement.  Maintenant les enfants débutent l'école si jeune, (5 ans) ce qui fait qu'ils terminent dans la jeune vingtaine pour devenir médecin généraliste ou avec spécialisation.

 

Après les salutations d'usage, nous avons discuté de mon problème.  Elle m'a posée beaucoup de questions, entre autre sur les effets du bloc facettaire que j'ai reçu à la fin du mois d'août.  Je lui disais que l'effet de soulagement a été de courte durée.  Deux semaines à peine et tout recommençaient.  Elle sait que souvent c'est le cas et que les suivants sont beaucoup plus efficaces, elle m'a d'ailleurs prescrit deux autres blocs.  Nous ne pouvons pas en recevoir plus de trois par an.  Pour me soulager immédiatement, il n'existe pas énormément de solutions, à moins que je veuille débuter les narcotiques puissants qui me rendront encore plus somnolente et qui auront énormément d'effets secondaires que je ne suis pas prête de subir.

 

Elle m'a suggérée du Dilaudid, (dérivé de la morphine), Supeudol (narcotique puissant qui a des effets secondaires très invalidant dont la somnolence +++, la nausée, les étourdissements, la constipation, bouffée de chaleur et beaucoup d'autres).  Je lui ai parlé de l'Oxycontin mais sa réponse a été :  Comme vous ne voulez pas prendre le Dilaudid, le Supeudol, je doute que l'Oxycontin vous plaira et vous êtes réticentes à ces narcotiques puissants qui sont invalidants et je vous comprends. 

 

Je lui ai parlé du Neurontin que je prends depuis plus d'un an et qui ne me soulage pas du tout de mes douleurs.  J'ai demandé de diminuer la dose parce que je n'ai pas besoin de ces doses trop fortes, mes engourdissements sont disparus à moindre dose et il en sera ainsi en diminuant mon dosage de 1000 mg par jour.  J'étais auparavant à 1400 mg par jour et mon médecin avait diminué à 1000 mg.  Ça me rend très surexcitée (débit de la parole rapide, lorsque je me sens moins souffrante je peux faire plusieurs choses à la fois, je suis speedy +++ et je ne veux plus être ainsi).  Elle était en accord avec la diminution des doses et j'ai débuté mon nouveau traitement à 800 mg par jour.  Si les engourdissements ne reviennent pas, je demanderai à diminuer encore, ce qui aidera sûrement à ne plus être aussi speedy (hyperactive).

 

Alors pour les douleurs que je ressens au bas du dos, dans la fesse et la cuisse, aucune autre solution que le bloc facettaire que j'aurai d'ici 3 mois, c'est le délai pour tous les patients.  Le deuxième aura lieu après la période des fêtes.  Pour mes médicaments contre la douleur j'en discuterai avec mon médecin que je vois le 31 octobre.  Peut-être qu'augmenter la dose de mes patchs de Fentanyl pourrait m'aider.  En diminuant le Neurontin qui a pour effet de me rendre hyperactive certains jours et d'autres très somnolente, je retrouverai peut-être une meilleure qualité de vie.  Tout cela sera discuté prochainement avec mon médecin, l'orthopédiste ne voulait pas trop s'initier dans les prescriptions d'antidouleurs, elle préfère laisser mon médecin s'en occuper et je suis d'accord avec elle.

 

Je vous ai parlé antérieurement de mon Hallux Rigidus (oignon au gros orteil).  Je lui ai demandé si elle était d'accord pour l'examiner en lui expliquant combien c'est devenu difficile de me chausser et de subir cette douleur qui s'ajoute à la douleur de mon bas de dos.  Ma démarche est inadéquate, la douleur est trop intense lorsque je dois me chausser et cela fait en sorte que je marche sans pouvoir appuyer mon pied complètement par terre.  Probablement que cette démarche inadéquate n'aidait en rien mes douleurs au dos.  D'ailleurs je n'ai plus aucun soulier à porter depuis que cet oignon est si gonflé par l'oedème.  Ce n'est plus seulement l'oignon qui est douloureux, tout le dessus de mon pied est rempli d'oedème.  Je lui ai parlé que j'ai reçu deux infiltrations à la cortisone depuis mai dernier et que ça m'avait soulagée.  La première infiltration a été très efficace, aucune douleur pendant 3 mois et celle de septembre dernier ne m'a pas procurée de soulagement.   Comme elle me l'expliquait, il faut vraiment infiltrer dans l'articulation pour que l'infiltration agisse sur la douleur.  C'est douloureux lorsque c'est fait dans l'articulation mais quel soulagement par la suite.  La première a été très douloureuse ce qui a été différent en septembre, aucune douleur lorsque mon médecin l'a faite.   Je lui ai demandé de m'en faire une, elle a accepté à mon grand soulagement.  figure 3: Hallux rigidus (arthrose du gros orteil)

 

Elle me donnait deux choix, (faire l'infiltration sous fluoroscopie, ce qui voulait dire attendre d'être cédulée en radiologie, ce qui aurait pu être long).  Sous fluoroscopie le radiologiste est en mesure de bien voir quelle articulation cause cette douleur.  Il injecte un dérivé d'iode pour bien visualiser sur l'écran.  Le même procédé est fait pour le bloc facettaire.  (Le deuxième choix était de me la faire immédiatement sans être certaine de trouver la bonne articulation).  J'ai accepté de la faire immédiatement parce que je ne pouvais plus endurer cette douleur supplémentaire.  Je vous avoue que ce fut douloureux, ce qui est très bon signe, elle avait trouvé l'articulation atteinte d'arthrose.  Lorsque la cortisone entre, on sent une pression forte et une douleur.  Après avoir terminé elle regarde mon orteil et elle trouve que c'est trop enflé et me demande si je veux qu'elle ponctionne du liquide.  Je lui ai dit, faites tout ce que vous voulez, si ça peut me soulager, je suis prête à subir de la douleur pour être soulagée par la suite. 

 

La douleur je l'ai subie lorsqu'elle a du prendre une très grosse aiguille afin de percer la peau suffisamment pour être en mesure de ponctionner.  Lorsque  cette aiguille entre on la sent croyez-moi et lorsqu'elle l'enfonce jusqu'à ce que je dise stop je n'en peux plus, il était temps qu'elle s'arrête.  Elle a pu ponctionner énormément de liquide, un liquide gélatineux et il y en avait beaucoup et je sentais déjà un énorme soulagement.  L'oedème était sur le dessus du pied et c'est pour cette raison qu'en plus de l'Hallux Rigidus qui était douloureux lorsque je portais mes souliers, cet oedème ajoutait encore plus de douleur.  Elle me demande à nouveau si j'accepte qu'elle me pique parce qu'elle voit qu'elle peut encore ponctionner du liquide autre part sur mon pied.  J'ai accepté et encore cette grosse aiguille qui transperce ma peau jusqu'à m'arracher un cri de douleur, mais quel soulagement encore une fois.  En retirant la seringue, le liquide qu'elle ponctionnait a rempli la seringue et elle aurait pu en ponctionner encore.  Comme en ponctionnant la cortisone infiltrée auparavant a été diminuée par la ponction et elle m'a injectée à nouveau une petite dose de cortisone pour remplacer celle qui avait été ponctionnée.  Elle m'a fait un pansement pour prévenir l'infection.  Après 4 injections sur le pied et dans ma condition (cancer), il est beaucoup plus facile d'avoir de l'infection.  Je ne devais pas mouiller mon pied pour les deux jours suivants.  Tout un exploit pour prendre mon bain en passant. 

 

Le jour même je ne pouvais pas marcher en appuyant complètement mon pied par terre, et le lendemain matin, hourra, plus de douleur et mon pied beaucoup moins enflé.  J'espère que l'effet de la ponction me soulagera pour un bon moment.  Maintenant si l'oedème revient, cette gentille orthopédiste a tout expliqué sur la requête à faire parvenir à mon médecin de famille suite à ma visite la méthode pour ponctionner ce liquide.  L'orthopédiste en chef qui m'a prescrit le bloc facettaire que j'ai reçu en août est venu discuter avec moi avant que je  quitte.  Il m'a rassurée qu'il ferait en sorte que le prochain bloc facettaire soit fait rapidement.  C'est le traitement qu'il vous faut m'a t'il dit et on se revoit après pour évaluer si le bloc a été plus efficace que le premier.

 

Conclusion, terminé pour moi les souliers à talons, je dois voir un orthésiste-prothésiste  pour me procurer un soulier qui sera plus large afin que mon pied ait de l'espace et que je sente moins cet oignon. Ce ne sera plus féminin de porter des chaussures avec une robe, mais si cela m'aide à moins souffrir je suis prête à faire ce sacrifice.

 

C'est rassurant de voir un spécialiste qui a les solutions gagnantes afin de soulager leurs patients.  Je ne regrette pas cette visite même si j'ai du souffrir. 

 

http://www.avant-pied.fr/index.php?patho=4

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bfrance - dans Douleur
commenter cet article

commentaires

Biquette 23/10/2012 10:58


 Chère France...


Je suis heureuse pour toi si le médecin te propose de bonnes solutions pour moins souffrir et te soulager enfin !!! Il te faut beaucoup de courage et de persévérance pour obtenir un résultat, et
tu es battante on le voit bien sur ton blog, alors bravo!


J'ai été opérée en 1989 d'un hallux valgus au pied  droit, ça a été douloureux et j'hésite à faire opérer l'autre pied même si je sais que les techniques ont évolué favorablement. Je ne
porte pas de hauts talons, c'est un choix de confort, tant pis si ce n'est pas très "mode"!


Bonne journée, je t'embrasse, Biquette.

bfrance 23/10/2012 18:52



Bonjour Biquette, la solution pour les douleurs qui ne disparaissent pas, c'est à nouveau le bloc facettaire.  Pour mon hallux rigidus c'est le port d'un soulier plat et large afin
de permettre à mon orteil d'avoir de l'espace.  Si j'ai inscrit hallux valgus dans l'article je vais aller le corriger car après consultation médicale, le médecin en est venu à la conclusion
que c'était un hallux rigidus parce que mon orteil est raide et ne plie pas.  Voilà pourquoi le nom de rigidus.  Je ne suis pas toujours battante comme je le disais à Iris précédemment,
j'ai des moments de découragement mais je me relève, c'est cela qu'il faut.  Je te remercie du compliment, ça me motive à continuer pour me battre. 


Tu sais je me disais et j'avais même demandé à l'orthopédiste l'an dernier de l'opérer cet hallux et je me disais que la douleur ne pouvait pas être pire que celle que je subis en ce
moment.  C'est permanent tandis qu'après l'opération tout est terminé.  Si l'hallux s'opérait et que plus rien me soulage, je me ferais opérée.  Voilà, le confort avant tout. 
Il faut prendre soin de nos pieds:)  Bonne fin de journée, bisous, France



margareth 22/10/2012 14:42


Je porte ce genre de chaussures (pas du tout sexy !) depuis deux ou trois ans. Mais quel bienfait pour le pied ! Ce matin j'ai eu les résultats des scanners. Une tumeur de l'hypophyse a été
détectée (ce qui explique sans doute ma très grande fatigue). Je dois passer une IRM le 22 novembre pour mieux la cerner. Mais je suis si fatiguée que je n'ai même plus la force de réagir.

bfrance 22/10/2012 19:00



Bonjour Margareth, est-ce que tu as aussi un oignon ou si c'est un problème de tout autre ordre?  Il parait que maintenant ils font des chaussures plus jolies et féminines, la soeur
d'une amie en porte et c'est certain que ce ne sont pas des chaussures à talons hauts, mais elle peut les porter autant en robe qu'en pantalon.  Je suis désolée d'apprendre ta tumeur à
l'hypophyse.  C'est loin le 22 novembre, décidément c'est partout pareil, ils mettent du temps pour nous donner des rendez-vous que je considère urgent.  As-tu vu ton médecin depuis ton
scanner, peut-être pourrait t'il te prescrire un médicament pour te redonner de l'énergie en attendant de  voir ce que donnera l'IRM.  Bonne chance et donne des nouvelles.



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives