Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 18:27

Vous savez que je suis en attente de recevoir un bloc facettaire pour mes douleurs au bas du dos.  Je l'attends avec impatience et j'ai reçu de bonnes nouvelles à ce sujet.

 

J'ai contacté l'hôpital en question et je serai cédulée en juillet.  Que 2 mois à attendre, ça m'encourage à tenir le coup pour ne plus souffrir par la suite.  J'espère vraiment que ce sera efficace et que je pourrai mener une vie presque normale pour pratiquer mes activités.

 

Bien sûr je devrai respecter tout de même les interdictions de faire des activités violentes qui pourraient endommager mes vertèbres, mais ce sera apprécié de  pouvoir bouger sans trop de douleur.

 

Je ne veux pas envisager la perfection en recevant le bloc facettaire pour ne pas être déçue par la suite, je m'attends à avoir de petites douleurs quand même.  Mais le pire sera peut-être derrière moi.

 

Je retrouverai le plaisir de m'occuper de mes plates-bandes sans avoir peur d'endurer la douleur par la suite.

 

Il a fallu que je fasse de nombreux téléphones pour en arriver là parce que la lettre que mon oncologue avait envoyée à l'orthopédiste ne c'était jamais rendue, elle c'était perdue dans le courrier.  C'est une infirmière en orthopédie qui a pris en main mon dossier qui s'est finalement rendu à bon port grâce au numéro de Fax qu'elle m'a communiquée pour leur envoyer la lettre à nouveau.  Ça a été vraiment compliqué, le Fax ne se rendait pas et après plusieurs tentatives tout a été bien reçu finalement.   Je la remercie de tout mon coeur car sans elle, j'attendrais toujours.

 

Il faut toujours remuer ciel et terre pour arriver à nos fins et je ne vous cache pas que ça devient épuisant moralement.  Depuis un an, j'ai du me battre continuellement pour recevoir les bons médicaments afin de souffrir moins et il a fallu que je trouve un nouveau médecin pour s'occuper de moi, mais j'y suis arrivée avec de la persévérance.

 

Maintenant, je  crois que je suis entre bonnes mains et que l'avenir sera meilleur afin que je reçoive les bons traitements pour ma condition.

 

Ne baisser jamais les bras, je suis la preuve vivante qu'il faut toujours foncer pour obtenir ce à quoi  nous avons droit.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bfrance - dans Système de santé
commenter cet article

commentaires

ODiane Morin 05/06/2012 20:03


Bonjour France, je viens de recevoir cet article de la part de PSYCHOMEDIA, auquel je suis abonnée gratuitement.   Tu pourrais parler à ton oncologue de cette nouvelles possibilité de
soulager tes douleurs, Amicalement, Diane XX


L'antidépresseur Cymbalta (duloxétine), du laboratoire Eli Lilly, aurait une efficacité pour soulager la douleur neuropathique causée par la chimiothérapie, selon une étude présentée au
congrès de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO
2012).


La neuropathie périphérique induite par le chimiothérapie est causée par des dommages aux nerfs, le plus souvent dans les bras et les jambes. Elle affecte de 20 à 30% des personnes traitées
avec certaines chimiothérapies telles que Cisplatine, Docétaxel, Oxaliplatine et Placlitaxel.


Les symptômes peuvent inclure des sensations de brûlure, de picotements et d'engourdissements, des problèmes d'équilibre et la sensibilité au froid ou à la chaleur. Cette neuropathie est
souvent chronique et invalidante, pouvant durer des mois et des années après la fin de la chimiothérapie.


Ellen M. Lavoie Smith de l’Université du Michigan et ses collègues ont mené cette étude avec 231 personnes
suivant des traitements de chimiothérapie avec le Paclitaxel ou l'Oxaliplatine et souffrant de douleurs neuropathiques. Elles étaient assignées au hasard à prendre l'antidépresseur ou un
placebo.


Une dose de 30 mg par jour de duloxétine durant la première semaine, suivie de 60 mg par jour pendant 4 semaines (le dosage
graduel visant à réduire les effets secondaires tels que nausées, somnolence, sécheresse buccale…) a amené un soulagement de la douleur chez 59% des participants comparativement 39% dans le
groupe placebo. Le principal effet secondaire était la fatigue rapportée par 11% des participants comparativement à 3% dans le groupe placebo.


Le Cymbalta a déjà montré une efficacité contre les douleurs neuropathiques du diabète et les douleurs musculo-squelettiques
chroniques (arthrose, fibromyalgie…), indiquent les chercheurs. Il agirait en activant les neurotransmetteurs qui interrompent les signaux de la douleur dans le
cerveau


 


 

bfrance 05/06/2012 23:48



Merci pour cet article.  Mon ancien médecin de famille m'a déjà parlé du cymbalta, mais comme il n'est pas remboursé par la RAMQ, je n'en ai pas pris. 



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives