Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 07:45

Voilà que je suis réveillée par la douleur, je suis venue répondre aux commentaires et comme la douleur ne s'estompe pas et que je n'ai plus de position au lit pour être confortable, j'en profite pour vous écrire un article.

 

  

Depuis la marche de samedi, mes hanches sont  très douloureuses et malgré les patchs de Fentanyl, la douleur ne veut pas me quitter.  Elle ne me quitte jamais complètement, mais  la marche a fait en sorte que cette douleur persiste et soit plus forte.  J'ai passé les deux derniers jours très tranquilles dans la maison en pyjama. 

  

Ma douleur depuis que j'utilise les patchs se situe maintenant sur une échelle de 1 à 10 à 4 et je me suis fais à l'idée que ça serait ainsi.  Je ne veux pas augmenter les antidouleurs pour être encore plus somnolente que je le suis jusqu'à présent.  Depuis samedi ma douleur est passée à 7 sur l'échelle de 1 à  10 et j'ai bien hâte de me retrouver  à nouveau  à 4.

  

J'ai bien peur que lors de ma prochaine visite, mon médecin de famille voudra me retirer les patchs pour me donner autre chose.  Comme je lui ai dit lors d'une précédente visite, je ne veux plus ajouter de pilules à ma médication actuelle car j'en prends déjà beaucoup  trop et j'en ai marre tous les jours de devoir prendre autant de médicament.  Je préfère en rester aux patchs en augmentant la dose tout simplement.

  

Sincèrement je ne pensais pas dépérir si rapidement soit après le diagnostic qui était le 7 janvier 2009.  Au fil des ans je suis en mesure de constater que j'en ai perdu beaucoup physiquement.  

 

Si je compare mon état actuel et mon état lors de mes 4 voyages dans le sud, le premier (le 4 octobre  2009) j'ai pu me déplacer sans souffrir, le site hôtelier où je logeais était immense et j'ai marché énormément dans toute cette semaine juste pour faire le trajet entre la chambre et la plage.  Par contre ce qui a beaucoup aidé, la mer était très chaude et je me suis baignée tous les jours sans exception et ça a beaucoup aidé à mes  petites raideurs qui débutaient à cette période.

 

Le voyage suivant, le 10 mars 2010,  déjà je constatais une diminution de tolérance à la marche et je me sentais bien au soleil sans bouger, juste à regarder l'océan, et la végétation mexicaine ou à lire.  Si j'ai bougé, c'est ma soeur qui me trouvait trop tranquille et elle voulait qu'on aille se balader.  Bien qu'elle soit infirmière, elle n'a pas été très compatissante envers moi.  Pourtant lors de ce voyage, elle venait à peine de terminer sa radiothérapie et elle désirait aussi du repos tout comme moi.  Mais ça n'a pas été le cas, elle trouvait ennuyant une compagne de voyage qui ne voulait rien faire.  Il est vrai que pour elle, son état de santé ne ressemblait pas au mien, il était beaucoup mieux que le mien, elle était en rémission et aujourd'hui elle a recommencé à travailler et à mener une vie normale.

 

Si je n'avais qu'à supporter comme elle, les douleurs articulaires  que lui occasionnent Arimidex,  je serais très heureuse.  Parce que bien avant le cancer, je souffrais de fybromyalgie et les douleurs causées par Arimidex, certaines d'entre elles ressemblent aux douleurs de la fibromyalgie.  Les douleurs fibromyalgiques je les vis depuis déjà 20 ans. La différence pour ma soeur c'est qu'après 5 ans, son traitement sera terminé, tandis que pour moi, mon état se détériorera petit à petit.  Il est dommage que les gens ne puissent pas toujours comprendre ce que vivent les autres.

 

Mon troisième voyage, le 9 décembre  2010 a été le pire de tous. Pas une journée ne s'est passée sans que je souffre énormément.  Juste le trajet pour me rendre à la plage était pénible, il fallait que je prenne plusieurs pauses afin de pouvoir m'y rendre.  Suite à ce voyage, mes douleurs ont continuées à augmenter et j'ai souffert à partir de ce moment jusqu'à la fin de l'été 2011.  Il a fallu que je change de médecin pour être traitée adéquatement.  Des mois de souffrance inutiles auraient pu être évitée si mon médecin précédent avait fait son job correctement.

 

Mon quatrième voyage en mars 2011 a été très bien, le site hôtelier était petit et ma compagne de voyage aimait tout comme moi restée étendue sur la plage à lire et  à discuter avec moi.  Elle partait marcher sur la plage, c'était une entente dont nous avions convenu avant le départ que je ne la suivrais pas pour aller marcher.  Nous nous sommes respectées et j'ai bien aimé.  Il faut respecter les personnes qui nous accompagnent et surtout après en avoir discuté avant le départ.  Ce que n'a soeur n'a pas respecté. 

 

Pourtant nous nous apprêtons à faire un voyage en mars prochain.  Il est certain que nous en discuterons sérieusement avant le départ de mon  état et de mon désir de me reposer, c'est une clause conditionnelle au voyage sinon je ne le ferai pas.

 

Je crois que mes rêves de voyage s'arrêteront si mon état ne s'améliore pas.  Voyager avec une personne qui aime les mêmes choses que nous, c'est facile et dans mon cas, la situation n'ira pas en s'améliorant, donc il faudra que je choisisse bien mes compagnes de voyage, sinon ce beau projet passera aux oubliettes malheureusement.

 

J'aimerais savoir si d'autres femmes qui ont un cancer du sein métastasé aux os ont soufferts aussi rapidement que moi suite au diagnostic ou si elles ont vécues sans douleur de nombreuses années.  Si des femmes atteintes de métastases osseuses passent ici, j'apprécierais beaucoup que vous nous en parliez.

 

 

 

J’ai aussi de bonnes amies qui ne commentent pas les articles et qui lisent le blog.  Je les connaissais bien avant d'être malade. Ça me fait plaisir que vous lisiez les articles et je ne vous en veux pas si vous ne commentez pas toujours,  parce que je sais que pour certaines d'entre vous il est difficile de trouver les bons mots et je sais que vous  êtes de cout coeur avec moi.  Il  y a des personnes qui devraient se taire plutôt que de dire des méchancetés comme   il m'en a été dites:  Comme par exemple:  (Cesses de te plaindre, ça passera, as-tu finis de parler de ton cancer, tu guériras voyons ce n'est qu'un cancer du sein, etc... )  Il existe encore des personnes très méchantes et vous en avez sûrement connues aussi. 

 

 

Ces personnes comprendront lorsqu’elles auront à vivre de grosses épreuves et ça leur reviendra à l’esprit tout le mal qu’elless ont pu faire.

 

  À bientôt!

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bfrance - dans Douleur
commenter cet article

commentaires

caro 17/01/2012 08:19


Bonsoir France j'avais posté un commentaire, mais je pense que tu ne l'as pas vu!

bfrance 17/01/2012 20:09



J'ai vu tous tes commentaires et over-blog va très bien, cesse de t'en faire avec ça.



Kelly 12/01/2012 20:46


Je t'envoie plein de bonnes pensées, bisous ma belle

bfrance 13/01/2012 04:51



Merci je les accepte avec grand plaisir, et je t'envoies aussi les miennes.  Bisous et merci d'être mon amie.



biquette 11/01/2012 10:00


bonjour France,


je m'associe aux autres amies pour te dire que je suis triste pour toi, la souffrance est quelquechose d'insupportable au quotidien.


Une amie qui a des métastases osseuses depuis plusieurs années maintenant souffre mais moins que toi; elle subit depuis Octobre 2011 une chimio (3 vendredis sur 4) jusque en avril. Cela la
fatigue énormément mais elle ne parle plus de douleurs. A un moment elle a eu des séances de radio-thérapie sur les zones atteintes, des patchs aussi. Je pense que chaque cas est différent. Pour
toi il doit y avoir des moyens de te soulager j'en suis persuadée. Elle voit un médecin référent à l'hopital chaque semaine et elle peut lui téléphoner pour des conseils, c'est important d'être
écoutée, comprise et entendue.


Je souhaite de tout coeur que le médecin trouve la bonne solution pour toi, afin que tu puisses partir en vacances, vivre sereinement en profitant au mieux de la vie.


La vie s'est arrêtée pour un jeune gars de notre village samedi sur la route...ses obsèques seront célébrées demain et tout le village est triste, c'est tellement injuste de mourir ainsi à 38
ans.


je pense très fort à toi, ne perd pas confiance et espoir surtout..


je t'embrasse,


biquette

bfrance 12/01/2012 06:18



Merci  Biquette pour ta présence et tes bonnes paroles, Je ne sais pas si je serai sprête à recevoir de la chimio, ça me fait très peur et comme l'oncologue me dit je n'en suis pas
rendue à  ça.  Elle a son cancer depuis combien d'année ton amie?  Mon médecin traitant est en vacances et à son retour si je ne vais pas mieux je vais faire évaluer ma
médication.  Les patchs étaient très efficaces et tu vois je suis traitée aux patchs depuis août dernier, est-ce déjà de l'accoutumance, je n'en sais trop rien et j'espère que non. 
J'aime à ne pas avoir à prendre d'autres médicaments par la bouche, j'en ai déjà trop.    Je souhaite aussi être en meilleure forme si je veux faire un voyage, sinon je devrai
renoncer.


C'est triste lorsque des accidents sur la route arrivent à des personnes que nous connaissons et qui demeurent près de nous.  On se connaît dans un  village et c'est encore plus
triste parce que nous rencontrons la famille dans les endroits publics.  Trop jeune pour mourir à 38 ans, j'espère qu'il ne laisse pas dans le deuil une femme et des enfants.  Merci de
penser à moi et je garde toujours confiance mais disons que le moral est moins bon lorsqu'il y a présence de douleur.


Bisous à toi, France.



diane morin 11/01/2012 09:43


bonsoir France,


 Je suis moi aussi peinée de lire que tes douleurs ne te laissent pas la paix...Ce pourrait-il que tu aies déjà développé de l'accoutumance aux patchs de Fentanyl? J'suis pas sûre que ce
soit la marche qui ait augmenté la douleur à tes hanches  puisque l'exercice t'est nécessaire. Ton médecin t'a-t-il recommandé de marcher ? J'imagine que oui.   Je suis d'avis
comme toi que le fait d'augmenter la dose du Fentanyl t'aiderait.  Le pendant négatif est la somnolence...aiors essaie donc de boire un peu plus de café fort :-)  Je souhaite autant que
Caro et Miss France que tu viennes à bout de ces foutues douleurs...Amitié, Diane XX

bfrance 12/01/2012 06:10



J'espère moi aussi que ce n'est pas déjà une accoutumance aux patchs, ce serait le bouquet.  C'est bon dans mon cas de faire de l'exercice tant que je ne force pas la note.  La
somnolence est un effet secondaire très dérangeant dans ma vie de tous les jours.  Merci de tes bonnes paroles, ça fait toujours un immense  bien.  Amitié, France, bisous.


 


J'ai oublié de te préciser et tu l'as sûrement lu dans l'article, mon voyage en décembre 2010 a été pénible car je devais marcher sur une longue distance
tous les jours pour me rendre à la plage et j'ai souffert le martyre toute la semaine, alors je crois que la marche ne m'a pas du tout aidée.



Miss France P. 11/01/2012 01:46


Eh!bien, ma belle France je peux te comprendre...Je fais de l'arthrose au genou gauche, ça fait très mal, je viens de voir l'ortho aujourd'hui, pas d'opération seulement une injection de Synvisc
qui remplace le liquide au genou, enfin c'est technique, c'est très minime pour mon genou enfin je le sais, rien de grave...Mon Dieu, je peux te comprendre, ça doit être terrible comme douleur ma
chouette et je te trouve très courageuse...ce n'est pas que des mots, je le ressens vraiment...je n'aurais pas ce courage, vois-tu...Je pleurais déjà avec mes petites douleurs mais je crois que
c'était plus la peur, la fatigue, l'ignorance maintenant je sais et le plaignage ira plus tard... Câlin et Bisous XXX...

bfrance 11/01/2012 02:24



Ce sont de très bonnes nouvelles ça ma belle.  Tes petites douleurs comme tu les appelle ne sont pas des lamentations, tu étais inquiète de ne pas trop savoir ce qui t'arrivais et
c'est normal de telles inquiétudes.  J'ai de temps en temps des douleurs aux genoux aussi et je peux te le confirmer ça fait très mal.   Peu importe où sont les douleurs, chaque
douleur est difficile à supporter et tu iras mieux lorsque tu recevras  l'injection.  Tu pourras marcher sans douleur, penses à ça comment tu  te sentiras mieux et que tu pourras
en profiter sans souffrir.  Je suis courageuse oui c'est vrai, mais parfois je le suis moins et je broies du noir.  Tu es gentille de me dire de belles choses qui  me réconforte,
je te fais un gros câlin et un gros bisous, à bientôt. xxx



caro 10/01/2012 16:18


Chère très chère France je suis si peinée de ce que je viens de lire, de voir que tes douleurs sont revenues, je ne peux que compatir et t'envoyer mes ondes et prières, je suis tellement peinée
de cette situation pour toi, je souhaite que tes douleurs disparaissent peut-être en augmentant tes patchs? Je t'envoie ce qu'il y a de mieux par les voies célestes et je veux te dire que je suis
là. Bonne journée, gros bisous je te serre fort sur mon coeur. xoxo

Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives