Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 15:11

J'ai vu mon oncologue hier en matinée.  Il y avait un léger retard de 30 minutes. Un retard qui a été causé en raison d'un accident sur la route ce qui a nécessité un blocage et un ralentissement de la route qu'il prend pour se rendre à l'hôpital.  Avant le rendez-vous je dois me rendre voir l'infirmière en oncologie qui prend mes signes vitaux et qui me pèse.  J'ai perdu 5 livres  ce qui me fait vraiment plaisir.  Au retour dans la salle d'attente avec le retard de l'oncologue, ça m'a permis de faire du social.  J'aime bien avoir le temps de faire une jasette,  ça permet de se détendre avant de voir le médecin. 

 

Et hier, je dois dire que ce fût  très agréable de pouvoir discuter avec une connaissance.  Toute l'empathie que j'ai ressentie en discutant avec cette femme m'a fait un bien énorme.  Elle ne savait pas que j'avais un cancer et elle me demandait si j'attendais pour voir l'oncologue ou l'otorinolaryngologiste qui faisait aussi de la clinique.  Lorsqu'elle a appris que j'avais un cancer, nous avons eu   une belle discussion et à son départ, elle est revenue me voir en me prenant les mains pour me dire qu'elle n'avait aucune crainte à me toucher de peur d'attraper le cancer comme bien des gens peuvent le penser.  Nous avions discuté du peu de connaissance des gens face au cancer et qu'il était  aberrant de voir tant de gens se retirer de l'entourage des personnes qui en sont atteintes.

 

Et ce fut mon tour d'entrer dans le bureau et j'ai été accueillie avec une telle joie de la part de mon oncologue, ce fut touchant.  Il était en présence d'une stagiaire en médecine qui l'assistait dans ses rendez-vous. (Lorsque ça va bien, mon oncologue a toujours le sourire et il est très encouragé, et lorsque ça va moins bien, son visage est différent, on voit l'inquiétude juste en le regardant et il ne sourit pas beaucoup). 

 

Ses premiers mots furent:

 

Bonjour Mademoiselle France, ma championne! C'est ainsi qu'il ma présentée à sa stagiaire en  médecine. Toute contente je lui ai dit:   Oh la la,  il y a longtemps qu'on ne m'a pas appelée Mademoiselle et j'ai ajouté que ce n'était pas moi la championne mais bien l'Arimidex qui faisait tout ce beau travail.  Il s'est empressé d'ajouter que oui j'étais une championne et que je faisais la moitié de ce beau travail parce que j'étais positive et que  ça fait parti des bons résultats du traitement.  Il a ensuite fait part à la stagiaire que j'avais eu un cancer du sein qui a métastasé sur mes os et que j'étais en traitement palliatif avec seulement l'Arimidex comme traitement et l'Arédia.

 

D'une petite voix  je dis:  Palliatif???? Et il me répond:  Vous savez que vous ne guérirez pas.....ce fut comme un coup de fouet au visage...de l'entendre de la bouche de mon oncologue presque 3 ans après le diagnostic.  En voyant mon air triste il me dit que la recherche peut faire des découvertes et que ça se guérira et je répondis qu'avec le bassin rempli de métastases, de vertèbres atteintes ainsi qu'une fracture,  je doute fort que ça disparaisse malgré des découvertes dans la recherche.

 

En mai  2009  lorsque j'ai appris mes métastases il m'avait informée que c'était incurable et je sais tout ça depuis longtemps, mais lorsque les résultats sont si bons, il est presque impensable de se faire dire que je ne guérirai pas.   Malgré les bons résultats de mes CA 15-3 qui sont maintenant à 25, ils n'ont jamais été aussi bas d'ailleurs, la normale étant de 40 et que je suis à 15 en en deçà de la normale, ce qui est excellent,  je ne pouvais me réjouir parce que d'entendre à nouveau que je ne guérirai pas, m'a vraiment assommée encore  une fois. 

 

Je lui ai dit que je ne voulais pas cesser l'Arimidex lorsque ça fera 5 ans avec de si bons résultats et que je voudrais continuer ce traitement qui fonctionne si bien pour moi. Sa réponse encore une fois m'a fortement affectée.  Il paraît qu'on développe une résistance à l'Arimidex après un certain temps, alors ma question a été:   Quel sera mon traitement si je développe une résistance et que mes CA 15-3 remontent...la chimiothérapie?????  Il répond toujours et avec raison que nous ne sommes pas rendus là et qu'il y a des alternatives que nous verrons en temps et lieu.  Il a constaté que ça m'avait bouleversée. 

 

Je suis allée seule à mon rendez-vous et à mon retour à la maison, j'ai éclaté en sanglots.  Mon mari m'a pris dans ses bras pour me consoler et il avait la larme à l'oeil de me voir dans un tel état.  Heureusement qu'il est dans ma vie cet homme magnifique parce que sans lui, je me sentirais bien seule au monde et je ne serais peut-être plus de ce monde parce que je ne crois pas que je me serais battue pour vivre.   Je serais sensée être heureuse de ces beaux résultats et ce n'est pas ce que je ressens.  J'aurais tellement voulu que mon cancer n'ait pas métastasé pour être en rémission avec possibilité de guérison. 

 

Il m'a souhaitée de Joyeuses Fêtes en quittant le bureau parce que je le reverrai seulement en février 2012.

 

Comme vous pouvez le constater, mon état psychologique n'est pas au top, mais ça reviendra après la période des Fêtes.

 

Les Fêtes de Noël et du Jour de l'An qui approchent n'arrangent rien à mon moral.  Je n'aime plus cette période depuis un bon moment déjà mais cette année plus que jamais, je voudrais m'endormir le 24 décembre et me réveiller le 2 janvier sans avoir eu connaissance de cette période que je déteste.  Vivement le 2 janvier.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

IsabelleDeLyon 04/11/2011 11:05



Je suis bien triste de voir que ton oncologue a été très maladroit avec toi et que tu en es ressortie blessée. Ne t'en fais pas pour la résistance, tu n'en es pas là. Moi aussi je suis censée
développer une résistance à l'herceptine et pour le moment je connais une femme qui en a depuis 8 ans et demi et toujours avec ce traitement.
Pour cette période de fête de fin d'année que tu n'aimes pas, tu ne peux pas partir une semaine en voyage quelque part, histoire de profiter de ces journées sans les associer forcément à ces
"fêtes". Plein de gros bisous France



bfrance 04/11/2011 16:56



Coucou Isa, pour l'oncologue qui a été maladroit  comme tu dis, c'est un peu ma faute lorsque je lui  ai dit:  palliatif, dans le fond je le sais très bien, mais juste
l'entendre m'a ramenée dans la réalité de mon diagnostic.  Tu sais j'ai toujours ressenti que  je n'avais pas le cancer en ne faisant pas de chimio, juste des petites pilules à
prendre tous les jours pendant 5 ans je dois dire que c'est un traitement facile.  Il y a bien sûr l'Arédia que je reçois tous les mois via mon  porth-0-cath qui ne laisse aucun doute
que j'ai cette cochonnerie en moi.  Je me croise les doigts pour que  l'Arimidex continue de faire ce beau travail encore pour très longtemps. 


Mon mari n'aime pas tellement le sud et j'aurais aimé partir à Noël, ma soeur me le suggérait afin qu'on puisse partir mais je ne veux pas laisser mon mari seul pendant cette période, de
plus le 24 décembre c'est notre anniversaire de mariage. Et c'est à Noël que je peux voir ma fille, au  Jour de l'An elle se rend chez ses beaux-parents, il faut se les partager nos
enfants lorsqu'ils sont en couple.


Je te fais également de gros bisous et continue de bien te porter, c'est encourageant de voir que tu vas bien, nous sommes l'espoir avec nos traitements qui réussissent bien et qui sait,
la recherche trouvera peut-être.


 



nallie 02/11/2011 15:33



chere france


alors tu es une championne ca je l'ai toujours su


mais ton oncologue a été tres indélicat de te dire des mots aussi troublant


tu es arrivée en souriant et tu repars en pleurant il n'a pas le droit de te parler ainsi


effectivement il te l'avait déjà dit alors pourquoi le répéter pour te saper le moral ainsi


il t'on dit que tu était en remission et maintenant ils dit le contraire alors qu'est ce qu'il raconte celui là


garde le moral c'est ce qui fait ta force


je t'embrasse


nallie



bfrance 02/11/2011 15:56



Allo ma belle Nallie, comment vas-tu?  toi aussi tu es une grande championne ne l'oublie jamais. Mon oncologue n'a pas été indéicat comme tu le dis parce que c'est de ma faute, c'est
moi qui a dit palliatif et lui ne ment jamais il dit toujours la vérité.  Il ne pouvait pas me dire oui vous guérirez.  Par contre il m'a dit que d'ici là, la recherche aura 
peut-être trouvé le traitement qui me guérira, il laisse toujours entrevoir qu'il faut toujours espérer.  Je suis en rémission tant que mes métastases ne progressent plus et ça il le
maintient sûrement.  Écoute si j'étais en rémission il y a 4 mois avec des CA 15-3 qui étaient à 30, alors maintenant qu'ils sont à 25, je suis toujours en rémission mais sans possibilité de
guérison.   Toi aussi garde ton moral pour te remettre de ta chirurgie et recommencer un nouveau départ.  Gros bisous.



Biquette 02/11/2011 08:55



Nous sommes toutes là pour te soutenir et t'encourager...Tu as raison de profiter ce chaque instant, et surtout de garder espoir avec le bon taux de CA 15-3 c'est que les médicaments sont
efficaces. Après Arimidex il y aura d'autres molécules, la chimio orale ou par voie sanguine...Mon amie Christine a des métastases osseuses depuis 2004, elle vient de commencer une chimio par
voie sanguine, ça se passe plutôt bien et elle est très positive, même si c'est parfois dur (elle vient de perdre sa mère...).


Je suis certaine que tu as encore de très belles années devant toi, avec ton mari, ta fille et toutes tes amies! je suis comme toi je n'aime pas trop la période des fêtes de fin d'années,
surtout depuis que ma fille s'est instalée au Québec avec sa famille et nos 3 petits...Vivement le 2 janvier alors!


Ce soir nous faisons 80 km pour aller écouter le concert d'un chanteur que nous aimons bien (JL MURAT), youpi!!


Passe une bonne journée et j'espère que ton moral sera meilleur, je t'embrasse affectueusement, Biquette



bfrance 02/11/2011 15:48



Allo Biquette, tu vois je ne pensais pas que l'arimidex cessait de donner d'aussi bons résultats après un certain temps. Et c'est pourquoi lorsque je lui ai demandé  il y a 
plusieurs mois si  je prendrais Aarimidex indéféniement et il a répondu qu'il ne savait pas, et maintenant je comprends le pourquoi.  Si je développe une dépendance on devra aller vers
autre chose.  Daans le fond il répond à mes questions et si je le trouve parfois évasif sur certaines réponses je  comprends qu'il ne peut y répondre parce que tout dépendra de comment
mon corps réagira.  J'espère que ce ne sera pas de la chimio intra-veineuse qui me fera perdre mes cheveux,  je préfèrerais par voie orale avec de légers effets secondaires, maais 
bon je ne  suis pas rendue là et si Arimidex décide de me tenir compagnie encore longtemps, alors chapeau. Tu salueras ta copine de ma part en lui disant que je lui envoie mes petits
anges de guérison.  Ils m'aident et je suis certaine qu'ils l'aideront aussi.  La prière est sur le blog.  Je trouverai la catégorie où je l'ai publiée et je te le ferai savoir si
ta copine désire la recevoir. 


Je pense que maintenant la période des fêtes est  beaucoup plus période de tristesse que de joie.   Il y a toujours une situation familiale qui empêche de voir tout notre
mondee surtout maintenant avec les familles reconstituées, nos enfants qui doivent se partager entre leur famille et leur belle famille, c'est ainsi maintenant les fêtes.  Et ta fille qui
demeure ici alors que toi tu es de l'autre côté de l'océan, ça ne doit pas être facile.   Je te souhaite à toi et ton mari une très belle soirée à ton concert, et je t'embrasse aussi ma
belle.



Miss France P. 02/11/2011 00:01



Je vois que tu as de très bonnes amies qui t'aident beaucoup et t'encouragent, merci les filles...c'est beau de vous lire...


France, je te comprends pour les Fêtes, c'est trop commercial et on perd le vrai sens de Noël...Moi, je m'entoure de beaucoup de lumières, chandelles...Je me dis qu'un jour tout reviendra comme
dans le temps, de toute façon, tout est tellement chers ;-)...


Je t'encourage à garder espoir, tu es forte et si Dr Bobby ;-) (s'il m'entendait,hihihi) sourit alors il y a de bonnes nouvelles...


J'attends notre rencontre pour que tu puisses en parler, j'ai souvent les oreilles grandes ouvertes...et surtout continue ton blog, tout un médicament...


Bisous mon amie...XXX...



bfrance 02/11/2011 05:04



Oui je suis bien entourée ici et ça m'a beaucoup aidée.  Les fêtes beurkkk mais toi avec tes petits enfants tu n'as pas retrouvée la magie des Fêtes?  Tu l'appelles comme moi
Bobby.  Ce pm je disais à ma sister que j'ai vu Bobby hier et elle me dit qui c'est Bobby:))))) Oui quand il sourit c'est encourageant et lorsqu'il prend son visage d'enterrement ça va moins
bien.  Bisous ma chummy:)))



Manon 01/11/2011 21:15



Le moral est bas mais ça passera vite. On te comprend et on te dit de ne pas t'en faire, mais on est pareil. Moi depuis le début comme toi je sais mais c'est dure de se voir dépérir un peu chaque
jour. Toi tu es encore en pleine forme juste avec Arimidex et Aridia. Bravo. Moi on disait 5 ans je suis à 9 et là avec la chimio, le Taxol on dit que 10 serait un miracle. Je ne m,en fait pas je
suis comme toi une battante et une journée à la fois vivant pleinement c'est tout ce que je veux. Une qualité de vie avec ça et je fais mes petits bonheurs. Profites de ces belles journée et sort
prendre la bonne air des Laurentides. Grosses caresses et bisous douce France. xxx



bfrance 02/11/2011 05:25



Eh oui et il remontera. Mais tu sais comme moi que de ne pas l'entendre de la bouche de son oncologue pendant presque 3 ans on a l'impression que c'est dupassé et qu'on s'en sortira, et
de l'entendre me le répéter comme si j'avais besoin de l'entendre a pété ma bulle même si je sais déjà tout  ça tu comprends? J'ai la chance de ne pas faire de chimio et je l'apprécie
énormément. La douleur est apparue rapidement dans mon cas je trouve, déjà à la morphine et ça ne fait pas tout à fait 3 ans, je ne pensais pas en arriver là si rapidement. Je ne comprends pas
les médecins qui disent le temps que ça durera, ils ne devraient pas le dire.  Mon oncologue lorsque je lui ai demandé à l'annonce des métas m'a répondue qu'il ne savait pas et j'ai
apprécié.  Avoir su la durée du temps, je ne l'aurais pas vécu si positivement et qui sont t'ils, ce ne sont que des statistiques et plusieurs comme toi démontrent que ce n'est pas tout à
fait vrai puisque tu en est à  9 ans et que tu te rendras encore très loin.   Oui la qualité de vie est très importante pour nous faire vraiment sentir vivante et bien
portante.  J'ai recommencé à marcher et j'en ai pris encore une en pm avec Maggy et Richard.  Bisous à toi Manon et je suis heureuse de voir que tu te sentes mieux.



Kelly 01/11/2011 18:38



Ouh là, ma petite france, le moral n'est pas bon ?!  Même si on sait la vérité sur notre santé, on n'aime pas se l'entendre dire. Le rappel à l'ordre nous décourage. Personne ne sait
quand sera le jour du "départ" ni la raison exacte qui nous fera partir. Donc chaque chose en son temps, chaque jour l'un après l'autre, en savourant les moments de bonheur. L'exemple que
Margareth donne est de 15 ans, et avec l'age qui avance la maladie progresse de plus en plus doucement. Alors pas de sombres pensées... Allez fais moi un beau sourire  comme tu le sais le faire,  je vais surement le voir par dessus l'océan qui nous sépare. Gros bisous ma belle.


D'avoir exterioriser tes pensées ici sur ton blog, t'as fait du bien.



bfrance 02/11/2011 05:31



Coucou Kelly, eh non une petite baisse du  moral qui se replacera rapidement sûrement.  Se l,entendre dire comme tu le dis si bien nous rappelle à l'ordre et ce n'est pas joyeux
à entendre, toutes les vérités ne font pas toujours plaisir.  Oui habituellement je vis au jour le jour et j'en étais presque arrivée à croire avant la période de grande douleur au printemps
que l'oncologue se trompait et que je ne l'avais pas  ce foutu cancer. Je ne savais pas que la maladie progresait plsu lentement en étant plus vieille, c'est bon à entendre.  D'accord
voici mon sourire que tu pourra apercevoir par dessus l'océan qui nous sépare, le vois-tu?  Gros bisous à toi
aussi ma gentille amie xxx



margareth 01/11/2011 17:10


Même lorsque nous savons intimement que nous ne guérirons pas, c'est toujours très dur de l'entendre formuler. C'est donc la preuve qu'au fond de nous nous gardons toujours espoir. J'ai eu aussi
cette réponse :"Quand le traitement actuel ne fera plus d'effet, nous aviserons." Je pense que nos médecins ne veulent pas nous entretenir dans l'illusion, tout en se réjouissant lorsque tout va
bien. Une amie de mon frère et de ma belle-soeur à survécu quinze ans avec des métastases. Qui sait ? La médecine peut encore faire des progrès. Parfois il y a des découvertes surprenantes. Je suis
comme toi, j'aimerais que nous en ayons fini avec les fêtes.


bfrance 01/11/2011 17:54



Comme tu dis vrai et je te jure que lorsqu'il a prononcé ces paroles hier, j'ai eu le sentiment que oui je vais en mourir sûrement parce qu'il se généralisera comme il me l'a dit en
2009.  Je peux mourir d'autre chose c'est sûr, mais tout de même, cette Épée de Damoclès nous pend au dessus de la tête et nous devons vivre avec.  Et toi ton traitement est tout comme
moi, l'Arimidex ou le Taxofère si je me souviens bien.  Tu ne reçois pas d'Arédia je crois?  Je suis confiante de me rendre jusqu'à 15 ans et plus, je le souhaite de  tout mon
coeur et on espère toutes que la recherche trouveras la solution pour nous  guérir.  Oui si les  fêtes pouvaient ne plus exister comme je serais heureuse.  Ce n'est tellement
plus comme lorsque j'étais petite, maintenant c'est commercial et c'est à celui qui fera le plus beau cadeau pour bien paraître, non je n'aime pas cette nouvelle façon de fêter cette période
triste pour moi.  Bonne fin de journée!



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives