Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 03:49

Un mot pour vous saluer et vous annoncer que j'ai eu aujourd'hui la confirmation de mon rendez-vous pour ma résonnance magnétique qui sera mardi le 16 avril.  La secrétaire du centre de rendez-vous m'a dit que c'était la totale qui était demandée  par le radio-oncologue, il demande de faire toute la colonne (lombaire-dorsale-rachis-bassin). 

 

Elle m'a dit qu'ils ont alloué une heure complète pour l'examen, et que c'est en principe supposé durer 45 minutes.  J'en ai donc profité pour lui demander s'il était possible de m'allouer les 15 minutes de cette plage horaire afin que je puisse me lever et pouvoir me dégourdir pour atténuer mes douleurs  pour m'aider à terminer l'examen.  Je lui ai expliqué l'expérience de ma précédente résonnance magnétique de janvier où j'ai eu mal à en pleurer à être demeurée inerte, couchée dans cet appareil sans bouger et que le résultat n'était pas très bon, il a été impossible pour la radiologiste d'identifier s'il y avait bien une métastase et que c'est pour cette raison que je dois en faire une autre. 

 

Elle me répond que c'est à moi de demander aux techniciens qui procéderont  à l'examen d'autoriser cet extra (les quinze minutes restantes de cette heure entière allouée à l'examen).  Tous les rendez-vous sont cédulés un à la suite de l'autre, et si on alloue 1 heure pour ma résonnance et que ça prend moins de temps,  ils doivent m'accorder les minutes qui resteront.  Je lui ai demandé s'il ne serait pas possible de faire une première partie, de me laisser me détendre et de faire un autre patient et de me rappeler pour terminer.  Elle ne semblait pas savoir et elle me dit encore une fois de demander.  Elle était très polie et gentille et je crois bien qu'elle n'est pas en mesure de répondre à ma demande, c'est à moi de le faire.

 

Elle dit que c'est la première fois qu'elle reçoit une telle demande et je lui réponds que si on ne me permet pas de le faire, qu'il est assuré que la résonnance sera encore une fois floue car je ne tiendrai pas tout ce temps sans bouger.  Je lui expliqué que je demeure à 2 heures de voiture de Montréal et que j'aimerais bien ne pas me rendre pour faire la résonnance absolument pour rien.  Je veux cette fois-ci que la radiologiste puisse être en mesure de confirmer s'il s'agit bien d'une métastase ou non.    Le radio-oncologue a inscrit sur la requête que je suis très souffrante en spécifiant que je suis en attente pour des traitements de radiothérapie, que c'est urgent que ce soit fait. 

 

Si les techniciens sont compréhensifs et qu'ils se donnent la peine de lire ce que le radio-oncologue a inscrit, ils le feront j'espère bien.  De toute façon, je ne me gênerai pas pour leur rappeler.  Si on me refuse cette opportunité, je crois que je vais pleurer.  Il sera impossible pour moi de faire l'examen en entier et j'ai besoin que ce soit fait.  S'il s'avère que c'est bien une métastase, j'ai hâte que mes traitements débutent parce qu'il y a d'excellentes chances que la radiothérapie enrayera mes douleurs à ce que m'a dit le radio-oncologue.  Ça peut aider grandement et je suis confiante et je suis impatiente de cesser de souffrir. 

 

Je prends de l'ibuprofène depuis un bon moment et ma tension artérielle grimpe à un point tel que je n'ai jamais eu une tension si élevée.  Si je reçois des traitements et qu'ils s'avèrent efficaces, j'aurai enfin le bonheur de ne plus souffrir.

 

Je prends pour l'instant de l'Acétaminophène le jour et du Tramacet le soir. J'ai demandé à l'infirmière de mon médecin de famille de lui demander une prescription d'antidouleur puissant pourme permettre de faire ma résonnance sans trop de douleur.  J'ai reçu un appel de la pharmacie et il m'a prescrit du Dilaudid.

 





 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

margareth 11/04/2013 14:48


Ce sont en effet des examens très pénibles lorsque l'on souffre. Il faudrait que cette technique évolue en fonction des remarques des patients. Bien sûr cela ne peut pas se faire de jour au
lendemain, mais il serait bien que médecins et ingénieurs y réfléchissent sérieusement.


Demain, retour au labo à cause de cet examen de sang raté de la semaine dernière (il y avait eu une confusion de tubes) ! Il faut prendre deux comprimés entre 23 et 24 h et être à 7h 30 au labo
(à deux km à pied de chez moi !)

bfrance 15/04/2013 02:33



Tu as raison Margareth ce n'est pas facile dès qu'il y a grande souffrance.  Comment pouvoir demeurer immobile lorsque la douleur est présente.  Ils devraient allouer plus de
temps pour l'examen afin justement de pouvoir permettre au patient de se dégourdir ou de mettre une infirmière en poste afin qu'elle puisse administrer au patient une médication pour la douleur,
cela bien sur serait prescrit par le médecin du département de radiologie.  Ça c'est vraiment fâchant la confusion de tubes, tu dois refaire le trajet de deux km à pied.  Tu dois payer
pour leur erreur, tu aurais du leur demander qu'ils défraient le coût du transport pour te permettre d'y aller soit en taxi ou autobus ou autre moyen de transport. J'espère que tu es en
forme pour faire cette longue marche.  Bonne chance pour ces examens de sang.



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives