Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 03:10

À quoi vous fait penser cette jolie photo  qui fait le tour du monde.  Chaque année nous la retrouvons en décembre, elle est tellement belle et reflète tellement la paix, l'amour et le bonheur.  Chaque fois que je la vois, je ne peux que m'attendrir  en la regardant. 

 

La période des Fêtes est propice à voir de très belles photos toutes aussi belles les unes que les autres et il y en a parmi certaines qui accrochent nos yeux et notre coeur d'enfant. Cette période qui me permet de voir de si belles photos et de si beaux décors féériques, me rappelle mon enfance si joyeuse pendant cette période.  Mon coeur d'enfant est toujours présent et ne m'a jamais quittée.

 

Mon mari n'a pas gardé son coeur d'enfant hélas.  Lorsque je me suis émerveillée il y a quelque temps dans un magasin à grandes surfaces devant un immense sapin qui touchait au plafond et qui faisait environ 4 mètres de hauteur, pour lui,  tout ce qui importait était de se rendre dans l'allée où il trouverait ce dont il a besoin et de quitter les lieux sans prendre le temps de s'arrêter à regarder toutes ces si belles décorations de Noël.  Imaginez lorsque j'aurai des petits enfants et que je prendrai plaisir à les amener voir le Père Noël, à me promener dans de si beaux magasins et de voir leurs yeux s'émerveiller, le bonheur que je ressentirai.  Il est important de garder cette magie qu'offre la période d'avant Noël et  que ce soit encore aussi beau que dans mon enfance. Noël est la fête des enfants et ça doit être pour  ça que sans petits-enfants je la trouve si ordinaire cette fête.

 

Rappelons-nous l'époque où nous prenions le temps d'envoyer des cartes de souhaits par la poste et de la quantité que nous faisions parvenir à nos proches éloignés, à nos amis qui n'habitaient plus près de nous.  C'était beaucoup plus vrai que des voeux envoyés par email. 

 

 Lorsque nous étions enfants, peu importait la quantité de cadeaux que nous recevions, nous savions à cette époque, appréciés ce qu'on nous offrait.  Aujourd'hui les enfants ne sont jamais satisfaits, ils veulent avoir les mêmes cadeaux que leurs amis ont reçus, ou  la même quantité.  Pour eux ce n'est pas important que ces cadeaux  aient  été achetés avec amour,  tout ce qui importe malheureusement bien souvent est la valeur de ces cadeaux.   Ils ne se soucient pas que leurs parents n'ont peut-être pas les sous pour leur offrir tout ce qu'ils ont demandé alors qu'ils devraient apprécier ce qu'ils ont reçu.

 

Hier comme aujourd'hui, plein d'enfants recevront ce qu'ils ont demandé et parfois encore plus et d'autres ne recevront pas ce à quoi ils s'attendaient et d'autres ne recevront rien.  Malheureusement à notre époque, autant les enfants que les adultes font partis de cette catégorie de gens insatisfaits et ne savent plus rien appréciés et c'est vraiment triste. 

 

Je me souviens lorsque ma fille était petite lorsque nous fêtions Noël chez mes beaux-parents, nous apportions les cadeaux de nos enfants chez mes beaux-parents pour le  réveillon.  Mon beau-frère se déguisait en Père Noël et c'est lui qui leur distribuait les cadeaux.  C'était magique de voir nos enfants croire au Père Noël.

 

Une de mes belles-soeurs qui avait 2 enfants, apportait leurs cadeaux et ne se contentait pas d'apporter que de ceux-ci.   Il était important pour elle et son conjoint que leurs enfants puissent ouvrir beaucoup de cadeaux. 

 

Ma fille qui était en mesure de constater que le Père Noël remettait beaucoup plus de cadeaux à son cousin et à sa cousine était triste et demandait au Père Noël pourquoi il ne lui remettait pas encore des cadeaux.  Cela nous a fait tellement de peine de constater que notre fille était en mesure de réaliser tout ça, que par la suite pour les Noëls suivants mon mari a demandé à sa soeur de ne pas tout apporter les cadeaux au réveillon.  Il lui avait suggéré d'en garder pour eux le matin de Noël à leur réveil en lui expliquant que notre fille était triste.  Notre fille ne pouvait pas comprendre à l'âge de 3 ans et 4 ans pourquoi eux en avaient beaucoup plus. 

 

Je me souviens que le Père Noël, (beau personnage interprété par mon beau-frère), ainsi que mes beaux-parents et les autres membres de la famille étaient tout aussi tristes que nous pour  notre fille.  Mon beau-frère qui incarnait le Père-Noël était mal à l'aise lorsqu'il prenait  les cadeaux sous le sapin et qu'il se rendait compte que c'était encore pour  les mêmes enfants.  Il trouvait que ça n'avait aucun sens.  Si seulement les cadeaux qui leur étaient destinés avaient été de vrais cadeaux, mais ce n'était pas le cas.  Ils aimaient emballer des choses auxquelles les enfants ne portaient pas attention juste pour qu'ils soient ensevelis sous le papier d'emballage et pour impressionner les autres par la quantité de cadeau à ouvrir.  Malgré que mon mari en ait touché mot à sa soeur à cette époque, tous les Noëls qui ont suivis ont été identiques, elle n'avait pas porté attention à notre fille qui se retrouvait triste chaque année.

 

Et encore aujourd'hui, ils n'ont pas changé et répètent la même chose avec leurs petits-enfants.  Lorsque Noël devient une fête pour impressionner l'entourage, ce n'est pas considérer Noël comme une fête d'amour.  C'est triste de constater que pour plusieurs malheureusement Noël soit une fête si banale pour ces personnes.

 

Nous avons toujours offert à notre fille des cadeaux qui lui convenait, qui était amusant et instructif et selon notre budget.  Peu importe la quantité qu'elle recevait, le plaisir de  lui donner ce que nous pouvions lui offrir était à nos yeux cela qui était notre priorité.  De voir qu'elle était heureuse nous  comblait. Et encore aujourd'hui nous  procédons de la même façon, nous lui offrons ce que notre budget permet et ça s'applique à tous ceux à  qui nous offrons des cadeaux.  Peu importe la quantité, c'est la qualité de ce que nous offrons qui est importante tout comme cette citation ci-dessous le décrit si bien en amitié.  Il est préférable d'avoir moins d'amis et d'en avoir de vrais.  Lorsque ces valeurs sont inculquées jeunes, elles nous suivent tout au long de notre vie.

 

 

 

 

 


~ Il y a actuellement personnes connectées à Over-Blog dont sur ce blog ~


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Miss France P. 04/12/2011 19:19


Superbe cette photo...je l'ai déjà vu et moi aussi je trouve que c'est la plus significative...


Tout à fait d'accord avec toi pour les dons de cadeaux... et je crois que le plus beau cadeau que l'on puisse s'offrir à soi-même c'est de garder la magie de Noël, je fais semblant d'y
croire...Mes enfants n'ont pas cru longtemps au Père Noël, trop "blettes" ;-) mais je leur disais que j'aimais faire semblant d'y croire, pourquoi pas....vive l'imagination :-)


Comme leur faire croire comme je le fais à mes petits-enfants à l'Halloween, que je venais juste de voir une sorcière sur son balai passé devant la lune...c'était drôle de voir mes enfants la
surveiller en regardant la lune...et aujourd'hui mes petits-enfants, ça finit toujours en rigolade...


BisousXXX...

bfrance 04/12/2011 22:09



Tu l'as sûrement vu sur facebook cette photo.  La magie de Noël je l'ai jusqu'au  24 décembre lors de tous les préparatifs, décos, bouffe, et lorsque le 25 déc est terminé, je
suis la plus heureuse des femmes.  Ils n'ont pas peur de la sorcière qui se balade sur un bali devant la lune lol?  L'important est de s'amuser avec la magie de Noël et de l'halloween
comme tu le fais avec tes petits.  Bisous ma belle amie et bon début de vacances, profites-en au maximum.



caro 04/12/2011 17:04


Bonjour France, pour répondre à ta question cette photo reflète pour moi la douceur, la chaleur, la paix et l'amour. Bonne journée à vous toutes, bisous

bfrance 04/12/2011 19:04



Allo Caro, cette photo est tellement belle, le bébé dans les bras du Père Noël est attendrissante.  Ça reflète tellement l'amour et la tendresse.  Chaque année, je ne me fatigue
pas de la regarder.  Bisous et  bon dimanche malgré le temps gris.



margareth 04/12/2011 14:17

Je pense comme toi que les échanges de voeux ont beaucoup perdu maintenant qu'ils se font majoritairement par mail. Nous choisissions de jolies cartes et nous nous appliquions à les écrire. Celles
que nous recevions étaient passées des mains d'êtres chers aux nôtres. C'est une petite part d'eux-mêmes qui venait à nous. Enfant une religieuse nous emmenait chaque veille de Noël chez les
pauvres et les infirmes de la paroisse. Nous leur chantions quelques cantiques puis nous distribuions des cadeaux. Je me rappelle combien j'avais honte de désigner comme pauvres des camarades de
classe qui recevaient nos vieux jouets ou ceux dont nous ne voulions plus. J'ai toujours pensé qu'elles avaient dû en souffrir. Peut-être aujourd'hui ont-elles mieux réussi que moi ?

Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives