Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 06:45

Il n’est plus possible aujourd’hui de faire l’impasse sur les médecines complémentaires,acupuncture lesquelles viennent enrichir ou compléter les traitements anti-cancer de référence. À condition qu’elles ne détournent pas des traitements classiques, elles représentent des soins de support qui ont leur place dans la prise en charge des patients atteints d’un cancer (ostéopathie, acupuncture, homéopathie, mais aussi régime alimentaire : oméga-3, vitamines, pro-biotiques, thé vert, etc.). Même les oncologues le reconnaissent, comme l’atteste l’ouverture de consultations homéopathiques dans certains services d’oncologie.

 

Les études récentes indiquent que 60% des patients traités pour un cancer utilisent des médecines complémentaires (la moitié d’entre eux sans en faire part à leur médecin*). Concernant l’homéopathie, sur les 2 millions de cancéreux, 700.000 y auraient recours. Il s’agit d’une aide complémentaire qui intervient très tôt, dès l’annonce du diagnostic, pour combattre l’angoisse et le stress, puis comme complément du traitement médicamenteux ou chirurgical, ou encore pour anticiper ou combattre les effets secondaires liés aux traitements : nausées, vomissements, diarrhées, amaigrissement, asthénie, états dépressifs, xérose tissulaire, troubles des phanères, neuropathies périphériques.

 

Ce soutien est d’autant plus important qu’aujourd’hui les patients cancéreux ont une durée de vie de plus en plus longue, certains allant jusqu’à dépasser de 2,5 fois la durée moyenne. Le soutien apporté par les médecines complémentaires est ici essentiel.

 

Encore une fois, il ne s’agit pas de s’opposer aux traitements classiques, dont l’efficacité a été prouvée mais de soins de support. N’hésitez pas à en parler à votre oncologue et au personnel du service d'oncologie. Aux États-Unis, 30 à 40% de la population générale recourent aux médecines complémentaires, contre 70 à 80% des personnes suivies en cancérologie (35% des patients cancéreux en Europe). Quelques 15 % des hôpitaux américains proposent des soins de ce type et de nombreuses recherches sont effectuées pour valider ces traitements qui peuvent aider l’organisme à lutter contre la maladie, à améliorer les traitements, le bien-être physique et émotionnel…

 

Qu'on se le tienne pour dit, ces médecines complémentaires (douces) ne remplacent aucunement les traitements médicaux et ne vous abstenez surtout pas de tout laisser pour les homéopathieremplacer par des médecines complémentaires.

 

En ce qui me concerne, jamais au grand jamais je me risquerais de cesser mes traitements.  Les médecines douces sont un complément aux traitements.  Et quoique le professionnel me conseille de prendre, je m'informe toujours au préalable en quoi consiste le produit qui m'est conseillée.

 

 

 Il ne faut pas oublier que beaucoup de produits naturels nous sont parfois suggérés en acupuncture, en ostéopathie ou homéopathie sont des plantes qui peuvent être néfastes pour  nous les femmes qui combattons un cancer du sein.  N'hésitez pas à en parler à votre médecin ou votre oncologue, eux sont en mesure de bien vous guider. 

 

Les médecines complémentaires sont de plus en plus populaires, mais ce ne sont pas tous les médecins qui les voient d'un bon oeil.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Diane Morin 03/04/2012 19:38


Je suis d'accord avec le contenu de cet article et tes commentaires, sauf pour l'homéopathie en laquelle je ne crois pas du tout.  Par contre, ma confiance est totale en l'acupuncture,
l'ostéopathie et l'alimentation adéquate et riche en omega 3. Je lis à ch. sem la chronique du Dr Richard Béliveau et j'en apprends un peu plus à ch. fois sur les bienfaits de plusieurs épices,
notamment le curcuma et la coriandre.  J'ai bien apprécié son émission KAMPAI, également. C'est certain qu'il y a des liens entre le cancer, tout type de cancer et l'alimentation,
l'environnement, la pollution atmosphérque et le stress.  Diane XX

bfrance 05/04/2012 05:36



Chère Diane, je comprends que tu ne fasse pas confiance à l'homéopathie tout comme d'autres ne feront pas confiance à l'acupuncture, ou autre médecine douce.  Je suis confiante à
l'homéopathie parce que j'ai eu la chance de tomber sur une excellente homéopathe, je ne fais pas confiance aux petites granules vendues dans les pharmacies ou les magasins d'aliments
naturels.  J'ai obtenu d'excellent résultat lorsqu'elle m'a suivie pour la fibromyalgie et sans elle je ne sais pas ce qui serait arrivé.  J'avais essayé l'acupuncture, l'ostéopathie
sans soulagement et j'ai trouvé dans l'homéopathie.  Lorsque tu as tout essayé et que tu trouves la médecine douce qui te soulage et améliore ta condition de santé, je crois que c'est normal
de faire confiance.  Il faut l'essayer pour le constater.  Bisous xx



Kelly 03/04/2012 17:24


QUand j'ai eu la radiothérapie, j'avais pris de l'homéopathie pour éviter les brulures sur le sein traité. C'était très bienla peau rosissait sans plus. Le tube se trouva vide qq jours avant
la fin du traitement. Je n'ai pas pris le temps d'en acheter un nouveau tube et j'ai eu des brulures sur le sein. Certains me diront que c'était un hasard... que l'homéo a surtout un effet
placébo.


Comme tu le dis toi-même, il ne faut pas arreter son traitement médical, la médecine est en + pour un confort de vie.


Bisoussss

bfrance 05/04/2012 05:31



L'homéopathie est vraiment une médecine douce que je connais pour avoir été traitée par une excellente homéopathe.  Elle m'a traitée pendant presque 2 ans pour la fibromyalgie et
j'ai connu une très grande amélioration et je me porte mieux depuis.  On dit cela que c'est à effet placebo et sincèrement pas dans mon cas, ça a très bien fonctionné.  Surtour ne pas
arrêter nos traitements, l'homéopathie est un complément aux traitements.  Bisous +++



CARO 03/04/2012 16:57


MERCI FRANCE, encore un magnifique article à lire. Bonne journée xo

bfrance 05/04/2012 05:26



Coucou Caro, comme tu sais je fais une grande confiance à l'homéopathie et lorsque je me suis fait suivre en homéopathie j'ai eu une grande amélioration en ce qui concerne ma
fibromyalgie.  Il faut par contre trouver le bon homéopathe.  Bisous à toi et bonne soirée.



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives