Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 21:33

Comme c'était prévu, je me suis rendue à Montréal mardi le 16 avril afin de passer ma résonnance magnétique.  J'ai pris avant l'examen comme la pharmacienne me l'avait indiquée, deux comprimés de Tramacet pour éviter que la douleur soit aussi forte qu'à ma résonnance magnétique de janvier dernier.  Malgré ces deux antidouleurs, j'ai tout de même ressenti de la douleur dans la dernière demi-heure, cependant elle se tolérait mieux. 

 

À mon arrivée dans la salle d'examen j'ai demandé au technicien s'il était possible de ne pas relier mes pieds avec une courroie.  Il a hésité à dire oui car on le fait pour éviter aux patients de bouger afin d'éviter de fausser l'examen et que la résonnance donne des images floues comme ce fut le cas pour moi à la résonnance de janvier.  Le technicien a accepté et j'ai grandement apprécié.  L'examen qui devait durer 45 minutes a duré 1 heure. La radiologiste  est venue voir les images déjà prises au bout de 45 minutes,  ce n'était pas ce qu'il y avait de mieux et c'est pour cette raison qu'elle a demandé qu'on m'injecte par voie intraveineuse un colorant pour améliorer la qualité des images de ma colonne dorsale et lombaire.  C'est pour cette raison que l'examen s'est prolongé.

 

Une fois l'examen terminé, je me suis présentée à la clinique de radio-oncologie pour rencontrer le radio-oncologue.  Il n'était pas présent à mon arrivée, et j'ai attendu un peu plus d'une heure avant qu'il me rencontre dans la salle d'examen.  Cependant, je l'ai vu arriver au département et lorsqu'il m'a aperçue dans le corridor il est venu me voir.  Nous avons discuté, et j'en ai profité pour lui poser quelques questions.  Je lui ai exprimé mon doute au sujet de la qualité des images de la résonnance magnétique puisqu'on a été obligé de m'injecter un colorant.  Nous avons abordé les traitements de radiothérapie si la résonnance magnétique révèle bien la métastase au bassin.  Il préfère si j'ai à en recevoir de faire 5 traitements plutôt qu'un seul parce que les patients obtiennent de meilleurs résultats de cette façon.  Je n'ai pas discuté cette décision car je voulais ce qu'il y a de meilleurs pour enrayer le cancer si ça s'avère cancéreux et diminuer mes douleurs.

 

Après avoir discuté une quinzaine de minutes il me dit qu'il viendra me voir dans la salle d'examen dès que la radiologiste lui aura téléphoné.  Comme il  y a déjà au delà d'une heure de retard, il m'offre le choix de quitter pour retourner à la maison afin d'éviter les bouchons de circulation et de me téléphonera le lendemain matin sans faute.  Je lui dis que  ça ne me dérange pas d'attendre  jusqu'à 15 heures parce que je préfère avoir le résultat en sa présence  plutôt qu'au téléphone. 

 

Le temps a passé et je me suis rendue au poste des infirmières pour aviser que je quittais (il était 15 heures).  L'infirmière me dit qu'il discute au téléphone avec la radiologiste et qu'il vient me retrouver dans quelques minutes.  Il n'a pas tardé pour venir me rejoindre et discuter du résultat sommaire de la résonnance magnétique.  La radiologiste en a pris connaissance pour lui communiquer ce qu'elle a diagnostiqué et une lecture complète dans les prochains jours pourra en dire plus.

 

La résonnance a détecté 2 métastases, une en D2 (colonne dorsale) et une en S1 (colonne lombaire).  Deux métastases qui représentent une forme bizarre et qui ne sont pas des métastases causées par mon cancer du sein.  Ma question a été de demander d'où elles proviennent si elles ne sont pas reliées au cancer du sein.  Pour l'instant, la radiologiste ne peut le dire, et pour le savoir il faut que je subisse deux biopsies dans la région dorsale et lombaire afin de déterminer si ça ne provient pas du foie, des poumons ou d'un autre endroit.  Le radio-oncologue a posé la question à la radiologiste afin de savoir ce qu'elle ferait si c'était elle qui avait ces métastases et si elle ferait les biopsies.  Sa réponse a été affirmative.  Elle a ajouté qu'il faut absolument savoir de quoi il s'agit pour élaborer un nouveau traitement.   Lorsqu'il a prononcé le mot biopsie, je n'ai pu m'empêcher de dire que l'attente serait longue (au minimum 3 longues semaines interminables à attendre dans l'angoisse).   Il s'est empressé de me dire qu'il demandera que ce soit fait en priorité pour obtenir le résultat rapidement et que je n'aurai pas à attendre longtemps.

 

Jusqu'à présent avec ce qu'a pu voir la radiologiste, il s'agirait d'un lymphome (cancer des ganglions).  Je suis demeurée calme après avoir entendu ce mot qui disons-le fait peur. Je voulais poser mes questions et avoir des réponses.  Lorsqu'il a prononcé lymphome j'ai tout de suite dit:   Un cancer du sang?  Il a corrigé mon erreur pour me dire qu'un lymphome est le cancer des ganglions.  Il a prononcé une phrase encourageante en disant que le lymphome se guérit mieux qu'un cancer du sein.  Lorsque l'on se retrouve face à un diagnostic de lymphome probable, la peur est présente. J'ai éclaté en sanglots, il me parlait doucement et me dit qu'il comprend ma peur et qu'elle est normale.  Mon mari avait les  yeux dans l'eau mais il s'est retenu pour ne pas pleurer, il voulait être fort pour moi.  Il a tout gardé en dedans et il a éclaté en sanglots le lendemain matin. 

 

J'ai avoué à l'oncologue en pleurant que j'appréciais sa façon de me dire les choses.  Il est allé droit au but mais avec une telle douceur, et c'est cela que j'ai apprécié.  Je lui ai dit que mon oncologue était froid lorsqu'il annonçait des mauvaises nouvelles et que c'était encore plus difficile de les accepter.   Je ressentais son empathie, et comme il me l'a avouée, on ne peut pas cacher la vérité, il faut savoir pour être en mesure de comprendre ce qui arrive, que c'est primordial d'être empathique avec ses patients, parce que ce n'est pas facile pour eux comme ce l'est aussi pour eux les médecins.

 

Tant que les biopsies ne seront pas faites, nous ne pourrons rien entreprendre, et lorsqu'il m'a demandée si j'étais d'accord pour faire les biopsies, je n'ai pas hésité une seconde. Comme il sait que j'ai perdu 38 livres, que je suis toujours fatiguée, que je dors énormément, que j'ai beaucoup moins d'appétit et que mes CEA malgré qu'ils aient diminués, demeurent élevés, cela l'interpelle.  Il se passe quelque chose m'a t'il dit et il faut investiguer pour savoir.  Il n'y aura plus d'examen radiologique, la résonnance a pu voir les deux formes bizarres logées à ces deux vertèbres et les biopsies pourront révéler de quoi il s'agit.  Je garde le moral et je me surprends moi-même à être si calme.

 

Cette résonnance en mai 2009 qui a détecté "la supposée atteinte multi-métastatique à la ceinture pelvienne ainsi que la métastase située sur la vertèbre D7 pourrait s'avérer fausse. Je n'aurais que les deux métastases qui ont été identifiées en D2 et S1 lors de la résonnance du 16 avril.  Ce qui veut dire que la résonnance faite en mai 2009, résonnance qui a d'ailleurs été faite en  urgence parce que mes CA 15-3 indiquaient qu'ils étaient à 209 et que la normale est de 30,  prouvait qu'il  y avait encore du cancer. 

 

Il a fallu faire cette résonnance en mai 2009  pour enfin avoir le diagnostic  et être en mesure d'être traitée. Toute la batterie d'examens faits à cette période (Scan du foie, de la colonne, du bassin, scintigraphie osseuse, résonnance magnétique de la colonne lombaire et dorsale, colonoscopie, échographie pelvienne, rayons X des poumons, etc...). Tout s'est avéré négatif excepté la résonnance magnétique qui diagnostiquait l'atteinte multi-métastatique à la ceinture pelvienne et qui est semble t'il fausse 4 ans plus tard.  Avec ce résultat, mon oncologue avait élaboré mon traitement qui était de prendre de l'Arimidex pour cinq ans et de recevoir un traitement une fois par mois d'Arédia pour mes os.  Je reçois toujours ces deux mêmes traitements jusqu'à ce qu'une nouvelle décision soit prise pour élaborer mon nouveau traitement s'il y a lieu.  Arimidex a été le bon traitement, il traitait mon cancer du sein.  L'Arédia par contre n'était peut-être pas indiqué si je n'avais pas ces métastases.

 

Le radio-oncologue et moi avons discuté du traitement possible, et je crois bien que si le lymphome est diagnostiqué avec les biopsies, j'aurai à faire de la chimiothérapie.  Pendant ces 4 années passées, j'ai possiblement vécu avec un faux diagnostic de métastases osseuses et j'ai probablement reçu l'Arédia absolument pour rien s'il ne s'agissait pas de métastases osseuses.  Depuis quand sont apparues ces deux formes bizarres qui selon la radiologiste peuvent être des métastases?  Les biopsies le diront.  J'ai de la chance d'avoir ce radio-oncologue qui m'a rassurée en me disant qu'il ne me quittera pas, tant qu'il ne saura pas de quoi il s'agit et que la radiologiste qui est spécialisée dans les os trouvera. Comme le radio-oncologue me disait, je ne sais pas si le radiologiste qui a lu vos résonnances magnétiques à cet autre hôpital est un radiologiste généraliste ou s'il est spécialisé pour les os.  Je me sens en confiance à cet hôpital avec ces deux bons médecins qui s'occupent très bien de moi.

 

La suite sera après que les biopsies soient faites pour vous donner d'autres nouvelles.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nallie 24/04/2013 20:20


chère France, avec la biopsie tu seras fixée sur le diagnostic


je suis très attristée d'apprendre cette nouvelle


ma cousine qui est plus jeune que moi a eu un lymphome en novembre 2012, elle va bien maintenant elle a eu de la chimio et radiothérapie.


mon oncologue a demandé des tests génétiques pour ma famille, j'attends une convocation


Je sais bien que tout ce qui touche cette maladie nous éprouve fortement mais continue de te battre tu es une femme qui a
enormément de force intérieure


je t'envoie mes pensées les plus positives


je t'embrasse tendrement donne nous vite de tes nouvelles


nallie

bfrance 28/04/2013 07:52



Allo Nallie, ne t'en fais pas pour moi, ce n'est peut-être pas ça non plus, la biopsie le dira.  Le traitement semble avoir bien fonctionné pour ta cousine, c'est encourageant.  Est-ce
qu'il y a beaucoup de cas de cancer dans ta famille pour demander des tests de génétique?  J'en ai passé un ainsi que ma soeur et ma cousine, et jusqu'à présent, ce n'est pas génétique pour
aucune d'entre nous.  La maladie nous éprouve mais nous a fait grandir, dans mon cas c'est ce qui s'est passé.  Merci pour tes pensées positives, j'espère que de ton côté tout va bien
et que tes examens faits dernièrement t'ont soulagée.  Je t'embrasse aussi et dès que j'aurai fait la biopsie et que le résultat sera rentré, je vous donnerai de mes nouvelles. 



margareth 24/04/2013 15:51


As-tu des nouvelles de Biquette ?

bfrance 28/04/2013 07:48



Oui j'ai écrit un article tout à l'heure, notre Biquette ne va pas très bien malheureusement.



margareth 22/04/2013 10:00


Il n'est pas facile d'encasser une suite de mauvaises nouvelles. En effet, j'ai lu quelque part que certains traitements du cancer du sein peuvent entraîner un lymphome. L'une de mes favorites
(Yvette 44 dans la colonne de droite) en a eu un il y a dix ou quinze ans, avec une atteinte de la colonne vertébrale. Elle en a guéri mais, m'a-t-elle dit, la fatigue persiste). Tu as raison,
nous avons besoin de connaître notre état. Tout est dans la manière de nous l'annoncer. Mais les oncologues sont aussi des êtres humains avec leurs maladresses. Ce ne doit pas être facile
d'annoncer les mauvaises nouvelles. Quant aux diagnostiques, ils ne semblent pas si aisés à établir. Depuis octobre j'attends qu'une décision soit prise concernant cette tumeur à l'encéphale :
radiothérapie (ce que prône l'endocrinologue), opération, chimio...

bfrance 28/04/2013 07:47



Bonjour ma courageuse Margareth, je pense à toi très souvent.  Les mauvaises nouvelles ne sont pas faciles à encaisser, lorsque l'on m'a appris les métastases en 2009, ce fut
difficile à encaisser, surtout lorsque l'oncologue m'a dit que c'était incurable, mais j'ai surmonté heureusement.  J'ai tenté de profiter du meilleur de la vie lorsque mes douleurs étaient
tolérables en faisant quelques voyages.  J'espère que ce n'est pas un lymphome, et que je serai fixée une bonne fois pour toute.  L'incertitude tue à petit feu et ça crée de
l'angoisse.  Mais on dit que nous avons les épreuves que l'on peut supporter et je suis tout de même étonnée d'avoir gardé le moral tout ce temps.  Ce n'est pas facile pour les
oncologues d'annoncer de mauvaises nouvelles, j'ai lu toute l'empathie dans les yeux du radio-oncologue il y a deux  semaines lorsqu'il a parlé du lymphome.  Mais comme tu le dis si
bien, ça semble de plus en plus compliqué d'établir des diagnostics.  Ça n'a aucun sens que tu attendes depuis octobre le traitement qui te conviendras le mieux.  Je souhaite que tu
puisses être fixée rapidement, ce n'est pas humain de te faire subir ça.  Je pense à toi très fort et je te dis à bientôt!



Picasso 22/04/2013 04:09


Allo France, c'est décevant de voir jusqu'a quel point les médecins se  trompe dans les diagnostics bon courage je suis avec toi.


Picasso

bfrance 28/04/2013 07:41



Allo  Picasso, tu as raison, je suis déconcertée de faire face à tout ça.  Imagine si jamais je n'ai eu ces métastases, tout ce que j'aurai vécu pendant 4 ans moralement et avec
anxiété, un cancer incurable, toute notre vie a changée suite à ce diagnostic.  Je les poursuivrai tu peux en  être certaine.  Merci, je garde confiance malgré tout même si
certains jours, j'ai peur de ce qui peut me pendre au bout du nez.  Amicalement, France



Kelly 21/04/2013 18:04


Bjr France, que te dire ... incroyable tous ces faux diagnostiques au fil des années, ces examens fait pour rien, les attentes de RDV.  J'espère que cette equipe medicale est bonne et
capable, ils ont l'air gentils, c'est déjà enorme. Je t'envoie plein de bonnes pensées pour te soutenir. et je t'embrasse bien fort. Kelly

bfrance 28/04/2013 07:39



On ne sait jamais quoi dire Kelly et au fil de ces 4 dernières années vous avez toujours su m'encourager, il n'y a rien d'autre à dire.  Juste de savoir que tu es là en pensées est
déjà beaucoup et on peut dire que vous m'avez encouragée et réconfortée beaucoup lors de toutes ces années.  La biopsie dira vraiment ce qui se passe, en fin j'espère parce que si rien n'est
concluant, ce sera terminé d'être le cobaye, j'en ai assez.  Merci pour tes pensées, j'espère que de ton côté tout va bien, je t'embrasse bien fort aussi et je pense à toi
souvent.  À bientôt ma belle amie!



caro 20/04/2013 16:28


Chère amie les mots me manquent en te lisant, je veux juste te dire je suis là, que je pense à toi et de ne pas lacher courageuse guerrière ma france, j'ai hate que tu nous redonnes des
nouvelles, je vais prier nos chers petits anges. Gros bisous mon amie xxxxxxxxxxxxxx

bfrance 28/04/2013 07:32



Je sais bien Caro que les mots manquent lors de ces moments, mais ne t'en fais pas, tu n'es pas la seule  qui ne sait pas  quoi dire, c'est difficile de trouver les bons
mots.  Mais je dois avouer qu'avant d'avoir eu le cancer j'étais vraiment mal à l'aise de faire face à une personne que je connaissais qui avait un cancer, mais depuis, je trouve que je suis
plus en mesure de trouver les bons mots.  C'est probablement pour la simple et bonne raison que je suis passée par cette épreuve.  Merci de tout mon coeur de penser à moi, même si ce
n'est qu'en pensées, ça aide énormément, et même si mon moral m'a jouée des tours cette semaine, avec la belle journée aujourd'hui, je me suis sentie revivre.  Je t'embrasse et prends soin
de toi aussi xxxxxxx



chahinda 20/04/2013 15:46


Ma chère France je ne sais pas quoi te dire !! je suis choquée!


En réflichissant ! tu avais déja des métastases osseuses au niveau du dos! dire un lymphome tout de suite de leur part je trouve un peu poussé! de toute façon les métastases sont deja bizarres et
l' os elles font meme des trou dans les os!! mon bassin quand je l' ai regardé avec mon chirurgien-onco eh ben il m' a dit il etait troué comme un gruyère!!


je suis de tout coeur avec toi et je t' envoie du courage et des ondes positifs malgré que je suis a plat !! je souhaite de tout coeur et je prie fort pour que ça soit tes anciennes metastases
qui ont pris juste des formes bizarre dut au médicament!


pleins de bisous pour toi ma France.

bfrance 28/04/2013 07:22



Tu sais chahinda on ne sait jamais quoi dire lors de ces moments, mais juste que tu m'écrives et que tu penses à moi est un grand réconfort.  Pour le diagnostic préliminaire de
lymphome je suis d'accord avec toi, c'est hâtif et il faut attendre la biopsie.  Oui les métastases peuvent avoir des trous, la radiologiste en a vu sur certains de mes os.  Pour
l'instant j'essaie de penser à autre chose, mon moral n'était pas à son meilleur cette semaine, mais je me suis dit qu'il ne faut pas anticiper et qu'il me faut attendre.  Garde ton courage,
tu es à plat et tu en as besoin.  Juste ton  commentaire me fait très plaisir.  Prends soin de toi et de ton moral qui ne semble pas être à son meilleur.  Il faut que tu
retrouves le moral, c'est ce qui m'a aidée pendant les 4 dernières années.  Je t'embrasse et je pense à toi.



Christine 20/04/2013 12:08


Salut France .....


Dis-moi, tes médecins posent un diagnostique de lymphôme alors qu'ils ne savent pas l'origine de ces nouvelles métastases ?


Tu aurais DEUX cancers : sein et lymphôme ? 


Pas de panique, les biopsies vont parler. Mais hélas, c'est encore de l'attente.


Je pense à toi France, et XOXO 


 

bfrance 28/04/2013 07:16



Allo Christine,


Ils ne posent pas le diagnostic (le radio-oncologue et la radiologiste), ils soupçonnent que ça pourrait être un lymphome de par la forme des 2 nouvelles taches que la radiologiste a pu
visualiser sur la résonnance.  Rien ne prouve encore que ce soit des métastases, la biopsie le confirmera.  Le radio-oncologue ainsi que la radiologiste conseillent fortement la biopsie
et je n'ai pas hésité une seconde, je la ferai et je serai fixée.  Je n'ai plus mon cancer du sein, il est guérit et si ça n'avait pas été des (supposées métastases osseuses diagnostiquées
en 2009) je serais en rémission totale.  Mais chose certaine, je suis en rémission de mon cancer du sein depuis 4 ans.  Je donnerai des nouvelles dès que j'en aurai, ça prendra encore
un peu de temps.  Merci de penser à moi, ça fait toujours un grand bien.  Bisous xxx



carlyne 20/04/2013 08:22


Chez France,


Je suis attérée, comment peut on faire de telle erreurs.


Je suis de tous coeur avec toi. Courage


Carlyne

bfrance 28/04/2013 07:06



Merci Carlyne, on verra suite aux résultats s'ils ont fait cette grave erreur.  À bientôt!  xxx



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives