Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 08:24

Je débute cet article en vous expliquant pourquoi je reviens sur le sujet de l'histoire familiale que nous avons vécues mon mari et moi qui nous a énormément peinés et mis en colère en 2011.

 

Je termine l'année en balayant ces mauvais moments de ma vie afin de débuter une année 2012 remplie de sérénité et de bonheur. Si je reviens sur le sujet bien que Noël ce soit très bien passé, les agissements de mes 2 belles-soeur le jour de Noël (soeurs de mon mari) ont ravivé  le chagrin et la colère.

 

Je vous ai parlé dans le passé de la soeur de mon mari qui habite Montréal qui nous a refusé le gîte afin que nous dormions chez elle une nuit pour que je puisse être sur place pour subir mes examens tôt le matin.

 

Bien qu'elle dise qu'elle ne nous en veut pas de la lettre que j'ai écrite lui expliquant notre chagrin suite à son attitude, elle a  agit comme si elle ne pensait ce qu'elle a dit.  Mon mari lui a téléphoné à son  anniversaire le 19 décembre et il en a profité pour lui dire qu'elle était la bienvenue à notre table pour venir jaser avec nous le jour de Noël parce qu'il ne voulait pas se rendre à sa table afin de ne pas être en compagnie de son autre soeur et de son conjoint. Le jour de Noël, elle n'est même pas venue s'asseoir avec nous et les seules paroles qu'elle m'a adressées ont été:   Ç va bien?  Et Joyeux Noël et elle est partie rapide comme l'éclair.  Elle a agit de la même façon avec mon et il est peiné et je le suis pour lui.

 

Pour ce qui est de son autre soeur, celle qui m'a sortie de sa vie en disant que je n'existe plus pour elle, en a profité pour venir saluer mon mari pendant que j'étais partie à la salle de bain du restaurant.  J'ai été fâchée lorsque mon mari m'en a parlé et je lui ai reproché de lui avoir souhaité Joyeux Noël parce qu'il était entendu que mon mari ne lui adresserait pas la parole. 

 

Ça m'a blessée parce que je suis sa femme et qu'il a toujours confirmé qu'il ne lui adresserait plus la parole tant et aussi longtemps qu'elle ne voudrait plus de moi dans sa vie.  Je comprends par contre que mon mari ne voulait pas créer un incident en ne lui souhaitant pas Joyeux Noël  par respect pour  les autres membres de la famille qui nous ont toujours respecté dans  cette histoire abracadabrante et pour mon beau-papa âgé de 93 ans  qui n'est pas au courant de cette déchirure familiale.

 

Voici mon texte et mon histoire, elle est peut-être aussi arrivée à d'autres personnes qui sont très malades et qui ont vécu le rejet de leurs proches.  Ce texte a pour but de dire les vraies choses qui surviennent à trop de personnes et peut-être d'éviter que ça se produise  pour d'autres en constatant le mal que cela peut faire.

 

 Lorsque tout bascule avec un diagnostic de maladie grave, notre vie change sur tous les plans.  Au tout début, la famille et les amis sont tous présents pour offrir leur soutien, leur écoute, leur aide et cela n’a duré qu’un temps pour nous. Heureusement ce n’est pas ainsi pour tout le monde.

 

Mon mari a toujours été présent du début jusqu’à aujourd’hui et sans lui tout aurait été plus difficile. Il a été présent continuellement, il était  épuisé et c’est à ce moment que le soutien des nôtres est important autant pour celui qui est malade que pour le conjoint qui vit cette épreuve difficilement. Parfois encore plus difficilement que la personne malade, ce qui a été notre cas. J’ai toujours encouragé mon mari à garder espoir.

 

Que d’angoisse à toutes les visites chez l’oncologue nous avons vécu et nous sommes toujours passés au travers de ces épreuves parce que j’ai toujours gardé espoir et que nous sommes courageux. Ce n’est pas seulement mon cancer, c’est aussi celui de mon mari parce qu’il le vit à chaque fois qu’une visite médicale ou un traitement le lui rappelle, à chaque examen ou analyses sanguines pour poser un diagnostic ou vérifier si le cancer évolue.  Cette Épée de Damoclès est suspendue au dessus nos têtes et nous devons vivre avec. 

 

Suite à l’annonce de mon cancer j’ai publié un blog dans le but de rencontrer via internet des femmes qui vivaient aussi un cancer afin de me sentir moins seule et de pouvoir en parler ouvertement sans être jugée et incomprise. Nous avons besoin d'écoute, c'est important de pouvoir en parler.  Il faut le vivre pour comprendre et ce n’est pas donné à tous de comprendre la grande détresse que nous vivons.

 

J’ai aidé des femmes par mon soutien même si parfois certains jours j’aurais eu aussi  besoin de me sentir comprise et soutenue.  Sans le savoir par leurs gentilles paroles, leurs mots d’encouragements, elles m’ont procuré le réconfort dont j’avais besoin et cela a été le plus beau cadeau que je me sois offert :   Offrir de mon temps, mon soutien, mon écoute à ces femmes qui se sentaient bien seules et incomprises.

 

Il ne faut pas se le cacher, le cancer est difficile à vivre pour  notre entourage immédiat. Toutes et chacune vivent cette épreuve différemment et elles ont besoin d’en parler.  Je n’ai jamais rien demandé en retour parce que le bien que je leur ai procuré, les amitiés qui se sont crées, sans le savoir elles me l’ont rendues au centuple. C’est ma plus belle récompense d'avoir été là pour elles.  Nous sommes maintenant toutes des amies qui s’apprécient et nous sommes toujours inquiètes lorsque l’une d’entre nous va moins bien.  Nous avons perdu une amie en juillet et toutes sans exception nous avons pleuré son départ. Rien ne laissait présager qu’elle nous  quitterait si rapidement. J’ai le sentiment profond que je lui ai fait du bien tout comme elle m’en a fait avant son décès et elle me manque.

 

Il y a environ 10 ans  j’ai offert à une amie mon soutien lors de son cancer. J’ai gardé son fils pour qu’elle se repose, je lui ai offert de lui préparer des petits plats, je l’ai écouté lorsqu’elle avait besoin de ventiler et je l’ai fait par amitié. Je n’aimais pas voir mon amie malade et  oui le mot cancer fait peur, mais outre la peur, nous pouvons continuer à  faire parti de leur vie et c'est ce que j'ai fait.  Son cancer ne m'a pas empêché d'être présente pour elle. Je me sens  bien d’avoir pu lui apporter mon soutien.

 

On ne demande rien en retour lorsqu’on offre sincèrement son aide dans de pareils cas et malheureusement c’est ce qui nous est arrivé à mon mari et moi.  Certaines personnes qui nous ont offert si gentiment leur aide s’attendaient à quelque chose en retour. Nous leur avons témoigné notre reconnaissance mais cela n’était pas suffisant il faut croire. Pourtant, nous aurions fait la même chose pour eux si cette situation c’était présentée.

 

Leur attitude a totalement changée vis-à-vis de nous. Certains ce sont éloignés, d’autres sont devenus distants et d’autres m'ont littéralement sorti de leur vie parce qu'ils s'attendaient à autre chose que de la reconnaissance en retour. En me sortant de leur vie, ils ont sorti également mon mari de la leur.

 

Offrir gentiment son aide dans une épreuve ne se monnaye pas.  Habituellement on offre  notre aide parce que c’est notre désir le plus cher de les accompagner dans leur épreuve. Chacun aide à sa façon et c’est généralement une intention qui vient du cœur et le don de soi n’a pas de prix.

 

L’année 2011 tire à sa fin et je ne suis pas fâchée parce qu’elle a été très difficile pour nous sur le plan des émotions.  Ma santé physique n’a pas été à son meilleur avec toutes les souffrances physiques que j’ai endurées. Par contre le cancer heureusement n’a pas continué à se développer et il a décidé de me laisser tranquille pour un moment et c’est la bonne et la plus merveilleuse nouvelle.  La pire souffrance cette année et à la fin de 2010 a été le rejet de certains de nos proches.

 

Nous avons pris conscience que même les personnes qui sont les plus proches de nous, n’ont rien compris de ce qui nous arrivait et nous constatons que nous nous étions sérieusement trompés sur l’honnêteté de leurs sentiments envers nous.

 

Nous continuons notre route sans eux et nous marchons la tête haute parce que nous n'avons rien à nous reprocher.  Le cancer a été l'élément déclencheur de ces incidents tristes et nous ne sommes pas responsables de cette maladie qui m'a choisie. Nous subissons les épreuves que nous pouvons supporter et nous sommes heureux de notre parcours jusqu'à maintenant, nous sommes forts, courageux et remplis d'espoir!

 

Leçon  à retenir:    N'offrez pas votre aide si vous espérez en retour plein de cadeaux ou d'argent!  La plus belle récompense d'aider est le bien que vous ferez et cela n'a pas de prix! Et dites vous qu'un jour c'est peut-être vous  qui serez dans la même situation.

 

Bonne Année à tous ceux que j'aime et qui méritent mon affection, je vous souhaite une année 2012 pleine de santé et surtout d'être bien entourés.

Partager cet article

Repost 0
Published by bfrance - dans Amitié et cancer
commenter cet article

commentaires

Louvea 03/01/2012 12:54


Bonjour, En ce nouvel année, tu as bien fait de surpasser tes problèmes malgrès ces personnes qui ne t'aiment pas. Mais ne sois pas blesser car plus tu avance, plus tu auras plus d'estime envers
eux. Affirmes toi et tu verra que la vie te sourira. J'admire ton courage à faire du bien aux autres. 

bfrance 04/01/2012 18:33



Bonjour Louvea, j'ai cru qu'il fallait le faire pour pouvoir laisser derrière moi tout ça et recommencer l'année sur d'autres bases.  Il est impossible d'avoir de l'estime envers ces
personnes qui nous ont balayées du revers de la main.  Nous avons tout fait pour vraiment savoir pourquoi ils agissaient ainsi et nous n'avons jamais reçus d'eux de réponses exactes parce
que leur coeur était rempli de méchanceté.  D'autres ont accepté de discuter et avec eux c'est arrangé et nous avons pu  voir qui  étaient vraiment ceux qui tenaient à nous. 
Tu sais  je fais peut-être du bien mais vous m'en faites aussi avec vos commentaires qui sont encourageants et qui me permettent de continuer.  Une bonne et belle année 2012 à toi
Louvea remplie de santé et de bonheur.



nallie 02/01/2012 12:29


france


je suis tres triste d'apprendre pour tes belles soeurs


il faut les oublier elles sont sans interet dans ton combat et je leur souhaite pas un jour de tomber malade!!


 


par contre aider une autre personne lors de sa maladie et effectivement la plus belle récompense que nous puissions faire


j'ai aidé une de mes amies dans son combat meme en l'appelant au tel et un jour elle m'a dit je te remercie de ton aide car tu m'as fait beaucoup de bien et tu m'as aidé a traverser cette épreuve


voila la belle récompense


 


je t'embrasse


nallie

bfrance 02/01/2012 21:24



Ces personnes ne font plus parties de ma vie et vive 2012 pour recommencer en neuf, bisous à toi



Manon 01/01/2012 22:22


Voilà tu as tout dit sur cette famille qui ne sait pas t'apprécier, tourne la page en même temps que l'année. C'est fini tu as toutes oublié ces personnes et ta vie continue et tu t'en porteras
mieux. Concentre toi sur ton mari, tes amies et ceux qui te parlent et t'aiment. Une année de finie et 2012 qui sera cent fois meilleure. Bisous

bfrance 01/01/2012 23:52



Oui tout a été dit et je passe à autre chose.  Je suis une personne qui ne veut de mal à personne et eux réaliseront un jour le mal qu'ils nous ont fait et j'espère qu'ils
reconnaîtront leurs tords et tout le mal qui a été fait.  Maintenant je sais que le plus beau cadeau est d'être entourée de ceux qui n'ont pas peur de m'aimer même avec le cancer, ce sont de
vraies amies et j'ai de la famille qui sont avec moi en pensée et qui prennent de mes nouvelles régulièrement.  Je nous la souhaite très belle cette année 2012 remplie de paix, de
sénérité et de bonheur.  Bisous



caro 01/01/2012 17:37


Bonjour France je viens te souhaiter une bonne année, santé leplus important et la réalisation de tes projets les plus chers. Merci d'être cette belle personne pour qui je ne souhaite que le
meilleur. Eh oui ton article est une leçon de vie. Bonne année à toi et toute ta famille, bisous

bfrance 01/01/2012 23:47



Une merveilleuse année à toi Caro et que ta rémission se poursuive et tu seras une gagnante, j'y crois.  Merci d'être une fidèle amie qui visite le blog régulièrement et qui
commente les articles. Je te souhaite la santé et tous les plaisirs que la vie peut t'apporter à toi et à ta famille.  Bisous et câlins.



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives