Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 18:07

Déjà 4 jours que j'ai donné de mes nouvelles, il n'y a rien à ajouter depuis mon scan.  J'attends le téléphone pour le rendez-vous de la résonnance magnétique.  J'ai pensé à cela hier en soirée et je vais contacter le radio-oncologue afin de lui dire que ce sera impossible pour moi de faire cet examen,  j'ai trop de douleur pour demeurer inerte pendant la longue durée de l'examen.  Comme il me le disait lorsque je l'ai vu le 28 mars, si on veut savoir s'il y a bien une métastase je n'ai pas beaucoup le choix. La douleur m'a réveillée à quelques reprises la nuit dernière, c'était intolérable.

 

Je ne sais pas quel genre d'examen on pourra me faire subir, il faudrait que ce soit court.  Pendant le scan qui a duré 15 minutes, il était temps que ça se termine, les douleurs d'être dans une position sans  pouvoir bouger avaient déjà débutées.

 

Si ma dernière résonnance de janvier dernier avait des images floues c'est qu'on m'a dit que j'avais bougé à quelques reprises et il en sera de même avec la prochaine résonnance, je passerai cet examen absolument pour rien.

 

Je ne comprends pas que la radiologiste ne soit pas en mesure de voir s'il y a bien une métastase avec la résonnance de janvier et le scan du 28 mars.  Pourtant le scan est tout de même un examen précis.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

margareth 08/04/2013 08:56


Tu as raison pour la TEPscan. J'avais oublié cet aspect du produit radioactif injecté. C'est aussi une préoccupation pour moi car j'en ai fait une en janvier (mais cela a été le seul moyen de
détecter ces dizaines de petites métastases déssiminées à travers mon organisme) et une autre est prévue en mai afin de vérifier l'action de mon nouveau traitement.

bfrance 13/04/2013 20:18



Parfois nous n'avons pas le choix de faire cet examen, et il est préférable de le faire lorsqu'ils ne trouvent pas, cet examen est très précis.  Je suis certaine que tu auras de bons
résultats en mai car tout semble bien fonctionner avec ton nouveau traitement.  Je te souhaite que ça continu, prends bien soin de toi!



margareth 06/04/2013 10:38


Il me semble en effet que tu devrais suivre les conseils de Diane et de Biquette qui me paraissent très sages. Plutôt que de tout annuler (bien que parfois, lasse de cette suite d'examens sans
fin je réagisse comme toi) il serait préférable à la fois prendre contact avec la Fondation québécoise du cancer et demander qu'on te donnes un sédatif au moins pour la durée de cet examen. Ce
doit être possible. En revanche je suis un peu étonnée qu'on ne te fasse pas subir tout de suite une TEPscan. Mais il est vrai qu'avant d'en arriver là, et sur six mois, on m'a tout fait passer
au prétexte que cet examen est très onéreux. Et puis il demande aussi de rester allonger sans bouger du tout dans une pièce rafraîchie pendant 1 heure, puis de tenir les bras en
l'air un moment.

bfrance 08/04/2013 06:30



Je n'annule pas l'examen, mais je veux être en mesure de le passer sans souffrir.  Le radio-oncologue m'avait parlé la première fois que je l'ai vu qu'il était fort possible que je
fasse un Tep Scan et le 28 mars ils ont opté pour la résonnance.  Il ne faut pas oublier que le Tep Scan émet beaucoup de radiation et qu'il faut éviter d'en recevoir trop si un examen comme
la résonnance peut être en mesure de bien voir s'il s'agit d'une métastase ou non.  On sait que de recevoir trop de radiation n'est pas ce qu'il y a de mieux lorsque nous avons le
cancer.  Je n'ai pas besoin de contacter la fondation du  cancer car j'ai mes médicaments à la maison qui me sont prescrits par mon médecin de famille.  Ce serait bien de recevoir
la médication intra-veineuse que l'on reçoit lorsque l'on passe une colonoscopie.  Nous sommes dans les vap juste assez pour ne pas souffrir et ce médicament a pour effet de nous faire
oublier l'examen en partie.  Je n'ai pas souffert.  Je pourrais peut-être le demander lorsqu'on me téléphonera, qui sait, c'est peut-être possible.  J'ai fait un Tep scan en 2010
et c'est long pour la préparation, j'ai du boire un liquide qui colore l'intérieur, j'ai reçu une injection également si je me souviens bien d'un médicament radio-actif.  J'en ai eu pour
tout un après-midi à l'hôpital.  Je me souviens qu'il faisait fraiss dans la  pièce et que je devais avoir les bras au dessus de la tête tout comme ce fut le cas pour le scan que j'ai
passé le 28 mars.  Je me croise les doigts pour qu'on trouve à la résonnance et surtout d'avoir le bon médicament pour être en mesure de faire la résonnance sans trop de souffrance.



Biquette 06/04/2013 09:21


France,


je pense que tu ne dois pas annuler le rendez-vous, plutôt demander éventuellement une sédation légère. C'est possible, en tous cas en France, je connais quelqu'un qui souffrait trop de la
position et qui a été ainsi sédaté le temps de l'examen. Il faut que cela soit prévu bien sûr.


Tous ces examens sont vraiment importants pour toi; ce n'est sans doute pas évident pour les médecins d'utiliser des clichés flous et donc de les interpréter correctement.


Je comprends que tu souffres beaucoup en gardant une position dans laquelle les douleurs sont intolérables. Pour autant que va t'il se passer si tu ne passes pas l'IRM?


N'annule pas trop vite, tu risques de le regretter. prends conseil auprès de ton médecin.


Courage, ma chère France, je croise les doigts pour toi...


Biquette.

bfrance 08/04/2013 06:34



Ne t'en fais pas Biquette, je n'annule pas la résonnance.  Des images floues sont difficiles à lire et pour ne pas que ça se répète, je dois absolument demeurer inerte.  Comme
je l'ai écrit dans le dernier article, je demanderai qu'on alloue plus de temps pour l'examen.  Si j'ai un antidouleur efficace, ça se fera assez bien,  je suis confiante.  De ton
côté j'espère que tout va bien.  Je t'embrasse!



diane morin 06/04/2013 03:48


Bonsoir France,  En effet, cet examen en IRM semble obsédant pour toi et je comprends ta réticence. Je crois qu'il serait sage de parler à l'oncologue avant d'annuler.  Fais-lui part de
tes craintes et demande -lui la durée de cet examen. Tu pourrais aussi demander conseil à la Fondation québécoise du cancer et exprimer tes inquiétudes.  Cependant, j'espère que tu
n'annuleras pas d'emblée.  Et cette fichue douleur qui ne te lâche pas; c'est triste de te savoir dans un tel état de souffrance. Je pense fort à toi.  Diane XX

bfrance 08/04/2013 06:41



Bonsoir Diane, l'IRM n'est pas obsédant mais douloureux de devoir demeurer dans la même position plusieurs minutes.  Comme je ne sais pas si je ferai la colonne dorsale en ajout à la
colonne lombaire + le bassin et le rachis (ce qui voudra dire être installée dans l'appareil pour une grosse heure environ), il faut absolument que je sois soulagée pour ne pas
souffrir.  C'est le seul obstacle  que je rencontre pour faire cet examen.  Je n'ai jamais souffert en faisant une résonnance excepté la dernière en janvier 2013 où ce fut
atroce de souffrir autant.  Je ne ressens pas le besoin de discuter avec la fondation du cancer, la seule inquétude que j'ai est d'avoir très mal mais je m'arrangerai pour ne pas souffrir en
prenant mon tramacet ou me faire prescrire quelque chose de plus puissant si c'est possible.  Même mes patchs de fentanyl ne me soulage pas, alors comme tu peux le constater, j'ai besoin
d'un narcotique puissant.  J'en ai vraiment assez de cette douleur qui me réveille plusieurs fois dans la nuit, je dors très mal.  Merci pour tes gentilles paroles et ton empathie, ça
fait chaud au coeur de constater que vous êtes toutes présentes en pensée.  Je t'embrasse xxx



Christine 05/04/2013 20:43


France, je ne comprends pas qu'on ne te donne pas les explications précises sur ce qui s'est passé lors de la précédente IRM; on te parle de flou ? Mais enfin, on est dans un cas de cancer, de
métastases et on reste sur un flou ???


Et pourquoi ne peut-on pas diagnostiquer la nature des lésions suite au scan et pourquoi il n'est pas pertinent de faire une tep can, enfin, je ne comprends rien, mais rien du tout aux discours
de tes médecins. 


De bout en bout, vu d'ici, semblerait que tu aies affaire à une belle brochette d'incompétents toute spécialité confondue.


Et je comprends que tu sois réticente à une nouvelle IRM étant donné tes souffrances.


Bon courage France

bfrance 08/04/2013 07:04



Bonsoir Christine, j'ai publié un article il y a de ça une heure environ où je parle des images floues.  L'explication est que j'avais si mal  et que sans trop m'en apercevoir
j'ai bougé alors que je devais demeurer inerte, ce qui n'a pas été possible pour moi.  En ayant bougé, les  clichés pris lors de l'examen étaient diffus et flous.  La
technicienne avait remarqué que j'avais bougé, elle me l'a même dit que certaines images étaient floues et que je devais faire tout mon possible pour ne pas bouger pour la suite de l'examen qui
n'était pas terminé.  Encore une fois au scan la nature de la lésion possible n'a pas pu être confirmée et c'est la raison de la demande de refaire une résonnance.  Cela semblait
ressembler à une métastase mais elle n'était pas certaine à 100%, et elle veut s'en assurer parce que aussi longtemps que ce ne sera pas précisé, on ne donne aucun traitement de radiothérapie sur
une région non cancérigène, ce qui serait totalement inutile (aucun soulagement et on endommagerait des régions saines.  Le Tep Scan comme je viens d'en parler dans un commentaire a été
discuté avec le radio-oncologue et la radiologiste mais avant de le faire, ils veulent éviter trop de radiation si la résonnance peut être en mesure cette fois-ci de déterminer si c'est bien une
métastase.  On sait que dans les cas de cancer il est préférable si on peut éviter ces examens (Tep Scan) de faire une résonnance ou un scan.  Bien qu'un simple scan nous irradie
tout de même mais  ce n'est pas comparable au Tep Scan. 


L'hôpital où je vois le radio-oncologue est réputé, c'est un hôpital universitaire avec de grands spécialistes.  Ils sont prudents avant de se prononcer et ils font bien.  Je ne
voudrais pas recevoir de la radiothérapie inutilement.  Ils ne restent pas sur un flou, bien au contraire, ils continuent d'évaluer pour être en mesure de se prononcer.  Je demeure
confiante car plusieurs femmes que je connais et toutes les québécoises qui ont eu à recevoir de la radiothérapie à cet endroit ont toutes été prises en charge adéquatement.  Certains
médecins me la donnerait peut-être la radiothérapie et je suis heureuse d'être prise en charge par un radio-oncologue qui ne veut absolument pas m'en administrer tant qu'il ne sera pas
certain.  J'appelle ça du professionnalisme.  Le scan avait tout de même révélé une image à l'endroit où est sensé être la métastase, mais ce n'était pas assez précis.  J'ai
peut-être bougé car la douleur était débutée, probablement que je suis en partie responsable des images floues si je bouge.  C'est à souhaiter que je ne bouge pas à la prochaine
résonnance, je me croise les doigts.  Je te remercie de me témoigner ton empathie, je garde mon courage tout de
même.



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives