Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 16:50

 

L’histoire d’une femme réparée (partie 1)

 

Il y a 3 ans, j’apprenais la douloureuse nouvelle d’un cancer du sein métastatique!

 

Quelle horreur!  Tout s’écroule autour de moi et je n’ai pas encore 40 ans. Ce qui a été difficile est que j’aurais ''pu et du” être dépistée plus tôt car j’avais tous les symptômes.

Une grande fatigue, une boule au sein, des douleurs, une baisse de tension constante, tout le temps malade, des quintes de toux à m’étouffer, et ces frissons dans mes os....

 

Eh “non madame ce n’est pas un cancer vous êtes trop jeune”

Comment a t’on pu me laisser ainsi dans le déni?!!

Un an plus tard “ BOOM !!”

Je vous passe les horreurs que j’ai du subir lorsque j’ai appris la terrible nouvelle...

 

Alors s’enchaîne les traitements lourds car la maladie s’était propagée...

Puis ce “ bouquet final “ terrible pour une femme’’ quand vient le moment ou on lui retire son sein...



Au début je m’en fichais car je voulais que cette saloperie dégage de mon corps, mais ensuite qu’est ce qu’il vous reste,  le reflet dans le miroir...

Alors j’ai su que je ferais cette intervention qu’ils m’avaient proposée dès le début.

 

J’ai du attendre 2 ans, deux années pénibles à éviter les miroirs, à me cacher derrière des couches de vêtements, de ne plus me sentir une femme.

Et puis s’installe un dégoût de ma personne. Je ne me supportais plus, je me dégoûtais, et surtout je ne voulais pas finir ma vie avec ce corps amputé.



J’ai vu le chirurgien pendant un an avant d’avoir cette intervention car finalement on vous la propose facilement, mais ensuite on vous repousse toujours car on vous dit que c’est trop tôt!

 

Je ne vous cache pas que j’ai eu des moments de doute, mais ce qui ma poussé à le faire c’est que dans ma tête ça n’allait pas bien.

Et pour m’en sortir il n’y avait que cette solution.

 

Alors je suis demeurée déterminée face aux médecins...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Kelly 15/03/2012 23:14


Dur d'apprendre cette nouvelle, les docs auraient du chercher plus rapidement, au lieu de dire : ce n'est rien vous etes trop jeune.

bfrance 16/03/2012 18:53



Je trouve aussi que le médecin n'a pas été très professionnel et surtout incompétent d'agir de la sorte. Il n'y a pas d'âge pour avoir un cancer.



margareth 08/03/2012 14:32


Je n'ai pas le choix parce que ma poitrine est trop forte depuis qu'avec la chimio j'ai pris des kilos ! Et si je la fais réduire elle disparaîtra au milieu des bourrelets !

bfrance 09/03/2012 06:21



Lorsque tu auras perdu tes kilos en trop comme tu le dis, il vaudrait la peine que tu puisses en discuter avec un chirurgien plasticien qui lui te conseillerais bien.  La décision te
reviens bien entendu.



margareth 05/03/2012 14:40


Dans cet article je note les symptômes (grande fatigue, douleurs, quintes de toux à m'étouffer, frissons jusque dans les os) que j'ai aussi
éprouvés pendant les mois qui ont précédé la découverte de mon cancer du sein et dont on ne parle pas.


Dix ans après j'éprouve toujours ce dégoût de ma personne mais, dans la mesure où je suis assez forte, à la limite de l'obésité, jusqu'à ce jour j'ai refusé la reconstruction, trop lourde
(déplacement d'un muscle dorsal, prélèvement d'un muscle et de graisse au niveau du ventre qui nécessite la pose d'une plaque pour éviter l'éventration) et risquée à cause de la possibilité de
nécrose si la greffe prend mal. J'attends de maigrir...

bfrance 07/03/2012 20:39



Il est vrai que nous ne sommes pas au courant de tous les symptômes d'un cancer du sein.  Nous sommes demeurées dans l'ignorance, je ne les connaissais pas mais je ne les ai pas
eu.  Je n'ai rien ressenti au point de vue physique laissang présager un cancer à part ma masse.  Pour la reconstruction pourquoi n'optes-tu pas pour une prothèse beaucoup plus simple
et moins  douloureux, qu'en penses-tu?



carlyne 04/03/2012 19:21


Lorsque je lis cette article, je me dit "Quelle chance j'ai eu". 


Les médecins m'ont écouté, les examens ont été rapidement fait. Aucun report pour mon opération qui aura lieu la semaine prochaine.


La prise en change du psychique aussi, pour ecouter, et donner un sens à ce nouveau corps, et ne pas être dégouté de soi-même, vraiment j'en suis très heureuse.


Quel dommage que toutes les femmes ne soit pas traité comme je l'ai été.

bfrance 07/03/2012 20:36



Tu as eu de la chance, et il faut croire que ce ne sont pas tous les médecins qui agissent de cette façon.  Pourtant il serait tellement apprécié par toutes les femmes d'avoir un
aussi bon suivi que le tien, redonner la confiance et aider la femme psychologiquement face à cette chirurgie qui lui redonnera sa féminité.  Ne change surtout pas de médecin. 



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives