Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 21:42

médecin radioLundi le 19 novembre, je me suis rendue en oncologie  pour  faire mes prises de sang en prévision de mon traitement d'Arédia qui aura lieu demain le 21 novembre.  Ils ont aussi fait les prises de sang que  mon oncologue aura besoin lors de mon rendez-vous du 10 décembre prochain.

  

Entre autre les marqueurs CEA et CA 15-3 et plusieurs analyses en hématologie et biochimie.

  

J'ai demandé à la secrétaire si mon oncologue avait  quitté l'hôpital et elle m'a répondue qu'il était allé voir une de ses patientes qui était hospitalisée.   En sortant du département d'oncologie, je l'ai rencontré dans le corridor et j'en ai profité pour lui demander s'il n'avait pas 2 petites minutes à m'accorder afin de m'informer si mon résultat de biopsie était rentré.  Il était tellement pressé, sa réponse a été brève:   Je suis attendu et je n'ai rien reçu et je ne recevrai rien parce que ce sont eux à cet hôpital qui communiqueront avec vous.   J'ai trouvé sa réponse bizarre, et je n'ai pas aimé son attitude.

  

Je crois qu'il était vraiment trop pressé pour être en mesure de répondre à ma question.  S'il avait bien voulu s'arrêter quelques minutes pour prendre le temps de m'écouter, il se serait souvenu que c'est lui qui avait prescrit la résonnance magnétique parce que suite à la mammographie et à l'échographie qu'il a bien voulu que je fasse, les résultats ce sont avérés négatifs tous les deux.  

 

Il palpait toujours la masse et il voulait que la résonnance magnétique soit faite. Il trouvait douteux que les résultats soient négatifs et il voulait approfondir les examens.   Suite à la résonnance qui, elle, a dépisté une anomalie dans mon sein, la radiologiste qui a lu la résonnance a demandé que je fasse l'échographie ciblée.  Une fois sur place le 18 octobre dernier, elle a également fait une biopsie.  J'ai demandé que le rapport soit envoyé à mon oncologue.  Alors il est certain que contrairement à ce qu'il m'a dit, qu'il recevra ce résultat et qu'il pourra me le communiquer. 

 

Je vous avoue que je n'étais pas satisfaite de sa façon d'agir.  Il sait bien par quoi je suis passée depuis le diagnostic de mon cancer et qu'il est possible que ce soit un deuxième cancer, sinon pourquoi aurait t'il tenu à ce que je fasse cette résonnance? Pour être certain et qu'aucun doute ne plane.  Il aurait pu s'arrêter et m'accorder un court instant.   Il doit avoir reçu le résultat de la résonnance magnétique puisque mon médecin de famille a reçu sa copie.  Et dans ce rapport, il est sûrement écrit qu'une échographie ciblée est prescrite.  Il a préféré continué son chemin sans prendre 2 minutes pour me rassurer en me disant par exemple:   Je vérifierai mon courrier et je communiquerai avec vous rapidement si j'ai le résultat.  Aucune empathie de sa part, et il a continué son chemin en me laissant en plan dans le corridor.

 

On m'a laissée savoir qu'il quittait définitivement l'hôpital au printemps (en avril 2013), qu'il n'a pas encore recruté son successeur et je ne sais pas si nous aurons un autre oncologue.  Il est difficile de recruter des médecins dans la région où je vis.  Si c'est le cas et qu'aucun oncologue ne viendra pratiquer chez nous, nous devrons nous déplacer à l'extérieur vers les hôpitaux plus au sud, (St-Jérôme ou Montréal)... 

Ce n'est pas rassurant et j'espère que nous ses patientes, nous pourrons avoir un oncologue dans notre hôpital.

 

Je pourrai vous en parler davantage lorsque je lui poserai la question lors de mon prochain rendez-vous.  Peut-être que demain, les infirmières en oncologie seront en mesure de m'informer davantage lorsque j'irai pour recevoir mon traitement d'Arédia.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Christine 23/11/2012 12:38


Bonjour France,


 


Que dire de plus ?


Une chose tout de même car je ne suis pas d'accord quand tu dis que ce médecin est un bon oncologue.


Non, quand un médecin pratiquant une telle spécialité - la cancérologie - ne tient pas compte de la part humaine de sa spécilité, ce n'est pas un bon oncologue. Il est mauvais. Tu sais qu'il est
pressé mais s'il avait pris 2mn de son précieux temps cela n'aurait pas réduit sa journée et toi, tu aurais été un peu apaisée et considérée. Excuse moi, mais c'est un con.


Bon courage, on attend de tes nouvelles!!


Christine

bfrance 23/11/2012 17:46



Bonjour Christine


Il n'y a rien à dire de plus, excepté que si tu l'avais connu ce même oncologue avant 1997, tu trouverais qu'il est beaucoup mieux maintenant. Aussi drôle que ça puisse paraître il est
plus humain maintenant. 



margareth 21/11/2012 19:08


Non, ils ont été très compréhensifs. Ils m'ont dit que je n'étais pas la seule à qui cela arrivait et qu'il existait d'autres méthodes d'investigation (moins précises cependant). Ce comprimé
m'avait été proposé. Cependant comme jusqu'ici tout s'était bien passé je n'ai pas jugé nécessaire de prendre quelque chose. J'attends la réaction de l'oncologue qui me suit, mais comme mes deux
lignes téléphoniques sont en panne (peut-être à cause de travaux à l'extérieur) elle ne peut pas me joindre.

bfrance 23/11/2012 17:51



Bonjour Margareth,


Je suis heureuse d'apprendre qu'ils aient été compréhensifs, et beaucoup vive la résonnance magnétique avec beaucoup d'angoisse, dont moi également.  N'hésites pas à prendre ce
comprimé 30 minutes avant l'examen tu y verras toute la différence, et pour ce qui est de moi, lorsqu'on me disait que c'était terminé, j'étais si calme, j'étais à moitié endormie.  Ce sera
plus précis pour avoir les meilleurs résultats.  J'espère que tes lignes téléphoniques seront vites réparées.  Bonne chance pour la suite.



margareth 21/11/2012 14:30


Cet oncologue aurait pu être plus attentif même s'il ne peut pas avoir tous les résultats de tous ses malades en tête. Moi aussi, il m'est arrivé de me faire envoyer promener. Et cela risque de
se produire bientôt de nouveau car hier il n'a pas été possible de pratiquer l'IRM cérébrale prévue depuis un mois à cause d'une crise de panique ingérable ! Cela ne m'était encore jamais arrivé.
Aussitôt qu'on m'allongeait sur la machine j'éprouvais la sensation d'être enterrée vivante et je me débattais en demandant qu'on arrête. Mon médecin devait me téléphoner mais aujourd'hui mes
deux lignes téléphoniques sont muettes. Elle va croire que je ne veux pas répondre.

bfrance 21/11/2012 18:34



Bonjour Margareth,


Non il est sûr qu'ils n'ont pas tous les résultats en tête, mais il sait que j'ai une masse à ce sein, c'est d'ailleurss lui  qui l'a trouvée et elle l'inquiétait au point qu'il
fasse passer une résonnance.  Comme il connaît mon passé médical depuis 2009, il est en mesure de comprendre que c'est angoissant d'attendre de tels résultats.  Il aurait pu au moins me
dire qu'il vérifierait et que s'il y avait quelque chose il me contacterait, mais non il n'a rien proposé, il a choisi de s'éclipser comme un voleur.  Pour ta crise de panique, je te
comprends j'ai toujours trouvé angoissant de passer une résonnance magnétique.  Je te suggère de faire comme je fais depuis ma dernière résonnance, me faire prescrire un anxiollitique, le
mien est de 0.5 mg, du rivotril et tout se passe calmement car je suis très détendue.  Je prends le quart du comprimé seulement.  Je sais que j'en passerai d'autres dans l'avenir alors
je gère cette angoisse avec ce médicament, essaie-le, tu verras toute la différence.  Eux au département d'imagerie médicale, ils t'ont parlé suitee à cela, ou s'il semblait fâcher de cette
attitude?  Ce n'est vraiment pas intéressant cet examen, c'est paniquant d'être couchée dans un endroit si restreine et peut-être même que lepersonnel médical de ce département n'a jamais
vécu cet examen, ils réagiraient peut-être de la même façon.  Demande de le refaire en prenant ce petit comprimé qui te détendra.  Bonne chance.



Biquette 21/11/2012 09:24


Comme Diane, je suis scandalisée par l'attitude de ce médecin, et très triste pour toi car tu as besoin d'empathie et de soutien...Ce médecin a été odieux avec toi, même si il était "pressé"
il aurait dû te témoigner de l'intérêt au lieu de fuir ainsi!


Pour autant je ne crois pas que son attitude traduise quoi que ce soit par rapport à tes résultats, il n'avait pas envie de te parler, il devait penser que bientôt il quitterait cet hopital,
alors il ne se sent déjà plus trop concerné...


Garde le moral, chère France, même si c'est dur, même si le temps est long avant que tu ne sois enfin informée. 


Je pense fort à toi et t'embrasse amicalement, Biquette

bonsoir Diane Morin 21/11/2012 01:32


Ma chère France,  je partage ta déception profonde; l'oncologue a eu une attitude débonnaire avec toi, comme s'il s'était agi d'un ongle incarné !!  On s'est fout qu'il soit attendu; il
aurait DÛ te rassurer et il ne l'a pas fait.  Je suis furieuse contre lui. Tu n'as été qu'un numéro pour lui, comme lorsqu'on attend notre voiture au garage !!  Je sais
que même si je hurlais, on ne m'entendrait pas sur ton blog, mais je me sens mieux avec ma conscience en te disant le fond de ma pensée.  Je me sens mal d'être si impuissante pour
t'aider...Et puis, tant pis je laisse couler les larmes qui montent dans mes yeux.  C'est injuste ce que cet oncologue te fait vivre, France.  Je suis incapable de seulement
t'encourager; je veux que tu saches que je suis outrée de l'attitude de ce spécialiste du cancer du sein.  Et je ne souhaite qu'un chose: que mon message lui arrive dans la face !  De
tout coeur avec toi, le plus sincèrement du monde ...  Diane XXX


 


 

bfrance 21/11/2012 18:41



Bonjour Diane,


En effet c'est très décevant une telle attitude d'un professionnel de la santé spécialisé en oncologie, mon oncologue.  Cet homme est un très bon oncologue, mais je n'ai jamais
apprécié sa froideur.  Il a tellement de patient qu'il ne prend pas le temps de discuter lorsque c'est le moment, lors de mes rendez-vous.  Après qu'il a fait le tour de ce qui me
concerne, c'est bonjour et on se revoit dans 4 mois.  Il se protège d'une certaine manière en ne laissant pas voir ses sentiments vis-à-vis de ses patients, mais lorsque l'un  de ses
patients (comme moi) attend un résultat qui est si angoissant, il aurait pu prendre 2 minutes et me rassurer en  me laissant savoir qu'il vérifierait et qu'il me contacterait s'il y a lieu
de le faire.  Il m'a profondément déçue car je ne suis pas une patiente qui n'a qu'un ongle incarné comme tu le dis, j'ai le cancer.  Merci de ta compassion, c'est bon de voir que
d'autres trouvent son attitude froide et sans chaleur humaine.  Bisous



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives