Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 03:10

gif028-1--copie-1.gifJ'ai contacté la clinique médicale aujourd'hui parce que je n'avais pas reçu de retour d'appel de mon médecin qui devait avoir lieu mardi. Je demande si le message a été transmis, la secrétaire me dit qu'elle a laissé le message à mon médecin ce matin. Bizarre que mardi à 16h le message n'avait pas été fait encore, elle a eu amplement le temps à mon avis de remettre le message  entre 8h30  et 20h30  mardi. Pourquoi avoir attendu jusqu'à aujourd'hui jeudi?

 

Je lui demande si c'est possible de lui laisser encore le message et elle me confirme que oui. Dix minutes plus tard le téléphone sonne et je me dis enfin elle me rappelle. Ce n'était pas mon médecin mais la secrétaire qui m'annonçait que mon médecin a quitté le bureau et qu'elle demande que je me rende à la clinique mardi prochain dans le bureau de l'infirmière encore une fois et que mon médecin prendra 5 minutes pour venir me voir. Est-ce que c'était si difficile que ça me téléphoner?

 

J'étais découragée et j'ai poursuivi en mentionnant à la secrétaire que ça n'a aucun sens de me laisser souffrir encore 5 jours. Que j'ai besoin de plus de 5 minutes pour lui expliquer tout ce qui se passe depuis 4 semaines. Je n'ai pas eu le choix d'accepter de me rendre mardi, il n'y a aucune autre alternative, ils sont tous entêtés à cette clinique.

 

La question que je me pose est celle-ci

 

 

·     Première hypothèse:  Madame désire que vous lui retourniez son appel sans préciser la raison. Il me semble qu'un médecin compétent devrait retourner l'appel, surtout que ça fait 4 semaines que je frappe un mur à chaque tentative de la rejoindre. Elle sait très bien que j'ai un cancer et que si je téléphone ce n'est pas pour la déranger inutilement.  La pharmacienne a tenté à quelques reprises de rentrer en contact avec un autre médecin de la clinique afin d'obtenir une prescription sans succès.  Il a fallu que je sois harcelante et persistante pour que ce médecin retourne l'appel à la pharmacienne.  Combien d'énergie aie-je mis la dessus?  Je ne compte plus.

 

  • Deuxième hypothèse:  Si la secrétaire lui a vraiment expliqué que je suis souffrante et que j'ai besoin de la voir le plus rapidement possible ou de lui parler au téléphone, il serait inconcevable que mon médecin ne s'en soit pas soucié. Si c'est le cas, c'est un manque de respect envers moi. Avec un cancer on peut bien seporter pendant un temps et tout peux changer en peu de temps. À ma dernière visite il y a quelques mois tout allait bien et maintenant ça ne va pas. Elle devrait en tenir compte. Mon médecin a toujours été correcte et elle m'a toujours dit:  S'il y a quelque chose qui ne va pas, téléphonez à la clinique et on me fera le message et je vous contacterai. Je crois qu'elle n'a pas avisé son personnel et il serait plus que temps.

 

Je termine en avouant que de me rendre à la clinique dans le bureau de cette infirmière qui n'a pas fait son travail et qui se prend pour un médecin m'agace. Je n'ai pas besoin d'elle pour rencontrer mon médecin.  Mais c'est la seule solution qu'on me propose. Cette situation me stresse et puise toutes mes énergies. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bfrance - dans Système de santé
commenter cet article

commentaires

diane 13/05/2011 13:22



Bonjour France,


Il est de ton droit légitime d'envoyer cet article et tous les précédents au syndic du Collège des médecins car de toute évidence, il y a de l'abus envers toi de la part d médecin et de la
secrétaire.  Le fait que ton médecin ne consente à t'allouer que 5 MINUTES après un mois d'attente est une preuve de nonchallance inadmissible. Il serait facile pour toi de réunir tous les
articles que tu as publiés depis un mois et qui traitent spécifiquement de ton extrême difficulté de rejoindre ton médecin, alors que tu es un cas urgent.  Puis, tu joins une lettre au
syndic et tu lui dis que cette situation infernale doit cesser, faute de quoi tu devras t'adresser au médias pour faire bouger les choses.   Le Syndic répond toujours et prend toutes
les demandes au sérieux.   Il en va de ta santé de plus en plus précaire et cet organisme (CMQ) sait qu'il a intérêt à réagir promptement.  Je t'encourage à concentrer tes
énergies sur un but précis: faire réagir ton médecin par la voie du Collège des médecins.  Ton expérience dans le réseau de la santé et des services sociaux t'a rendue apte à "entrer par la
porte principale" et mettre les chances de ton côté pour être entendue et prise au sérieux dans les plus brefs délais.  Courage, tu as les capacités nécessaires pour atteindre ton but et je
suis persuadée que tu aurais gain de cause à court terme! Diane



bfrance 13/05/2011 17:48



Allo Diane, j'espère que ta grippe va mieux, tu as été absente quelque temps. Je vais tout d'abord discuter avec mon médecin et si je ne la sens pas coopérante, j'agirai autrement. Je ne
veux pas avoir des embrouilles avec elle, c'est mon médecin et si je la perd je n'en n'aurai pas d'autres et je devrai me faire soigner à l'urgence. Le problème vient de la secrétaire et de
l'infirmière à mon avis et je discuterai de leur attitude avec mon médecin qui est leur patronne.  Merci pour tes infos, je m'en servirai si rien ne va.  Bonne journée.



caro 13/05/2011 05:34



Chère France je suis de tout coeur avec toi je trouve cela totalement aberrant il faudrait que tu le mentionnes à ton médecin et explorer toutes les portes, les murs que tu as du essayer de
défoncer et toujours sans résultats. Ca me révolte! Lorsqu'on souffre on n'a pas besoin d'un rv dans un mois mais maintenant. Gros bisous



bfrance 13/05/2011 06:05



Merci Carole, c'est tellement aberrant comme tu dis, on se demande vraiment où s'en vont nos soins en santé. Les médecins prennent trop de patient et par la suite ils ne sont pas en
mesure de faire le suivi correctement et d'être là au bon moment lorsqu'on souffre et qu'on n'a besoin d'eux.  Bisous et bonne nuit à toi!



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives