Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 06:18

Nous savons tous et toutes qu'un excès de poids est nocif pour la santé et peut entrainer plusieurs maladie:  cholestérol, diabète, maladies cardiovasculaires et cancer. Je n'ai jamais été mince et peut-être est-ce relié à mon poids mon cancer. Je relis également le cancer à de nombreux stress au cours de notre vie, tout peut être relié je crois. Évitons de stresser, apprenons à relaxer et à bien s'alimenter pour perdre le surplus de poids et le maintenir par la suite. Nous nous sentirons mieux en ayant un 5 à 10 kilos de moins à supporter toute la journée et probablement mieux dans notre peau, en tout cas pour moi ça serait le cas.

  

  

En matière de cancer, et ici plus particulièrement en matière de cancer du sein, l’excès de poids ne présage rien de bon. Non seulement il augmente le risque de développer un cancer du sein, mais en plus, il assombrit le pronostic…

 

L’obésité augmente le risque de développer un cancer du sein particulièrement chez les femmes ménopausées. Il en est de même du surpoids modéré. Ainsi, les femmes de plus de 50 ans qui présentent un excès pondéral, de 5 kg par exemple, voient également leur risque de cancer du sein s’élever.

 

 Mais ce n’est pas tout, une nouvelle étude montre que le poids influence aussi le pronostic du cancer du sein. Ainsi, plus le poids est important, plus le risque de récidive avec métastases d’un cancer du sein est élevé, tout comme la mortalité liée à ce cancer. Cet impact du poids chez les femmes atteintes d’un cancer du sein a été évalué sur une population de 19.000 femmes suivies durant 30 ans et pour lesquelles l’indice de masse corporelle* était connu au moment du diagnostic de leur cancer. Globalement, avec une obésité, le risque de récidive avec métastases à 10 ans augmente de 46% et le risque de mortalité à 30 ans s’élève de 38% par rapport aux femmes minces.

 

braucl0123s[1]

 

Enfin, chez les femmes dont l’IMC témoignait d’une obésité, le diagnostic de cancer du sein avait lieu à un stade plus avancé.

 

Comme expliquer cette influence du poids ? Les auteurs suggèrent que l’excès pondéral diminue l’efficacité des traitements par chimiothérapie et hormonothérapie.

 

En pratique, la lutte contre le surpoids est primordiale pour se maintenir en bonne santé et diminuer les risques de maladies chroniques que sont le diabète et les maladies cardiovasculaires notamment, mais également les cancers.

 

 

Dès les premiers kilos en trop, il faut réagir (plus le nombre de kilos en trop est important, plus il est difficile de les perdre) et il ne faut pas hésiter à se faire aider par son médecin ou une diététicienne. Sinon, une alimentation raisonnable en quantité, variée et équilibrée, associée à une activité physique régulière, permet le plus souvent de maintenir son poids de forme.

 


~ Il y a actuellement personnes connectées à Over-Blog dont sur ce blog ~


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives