Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 09:20

 

La sonnerie du téléphone s'est fait entendre très tôt hier matin.  C'était  le centre de rendez-vous de l'hôpital où je dois rencontrer le plasticien.  Le rendez-vous qui était fixé le 9 janvier prochain a été annulé par le plasticien et 'il est reporté au 27 février prochain.

 

Je dois dire que je ne suis pas très chanceuse avec mes rendez-vous à cet hôpital.  Le précédent qui était aussi pour un rendez-vous avec l'orthopédiste a aussi été annulé et reporté à une date ultérieure.  Heureusement, mon oncologue m'a trouvée un autre orthopédiste rapidement à un autre hôpital et j'ai pu le voir après seulement 4 jours. 

 

Entre Noël et le Jour de l'An le même hôpital me contactait pour  me céduler un autre rendez-vous avec l'orthopédiste qui avait annulé mon rendez-vous.  Imaginez, 6 mois plus tard, le précédent était en juin.  Cet orthopédiste qui a décidé d'annuler sa clinique en juin avait décidé qu'il ne prenait pas de nouveaux patients, mais dans quel monde vivons-nous?  Il avait tout simplement à ne pas à prendre de nouveaux cas plutôt que de faire poireauter les patients en attente.  Ce rendez-vous était pressant parce que je souffrais beaucoup et mon oncologue l'avait bien précisé.

 

Le système de santé est défaillant de plus en plus et ceux qui en paient le prix sont les patients qui ne demandent qu'à être traités. 

 

Mon bloc facettaire qui devait être fait à l'automne n'a toujours pas eu lieu et j'attends encore.  Je demeure persuadée que ce bloc facettaire sera pour moi un traitement qui m'aidera énormément pour les douleurs au bassin et j'attends avec impatience le coup de téléphone pour me donner un rendez-vous.  Je pourrai peut-être avec ce traitement diminuer les antidouleurs qui empoisonnent ma vie en ce moment avec la somnolence qui perdure et qui est devenue invalidante pour moi dans ma vie de tous les jours.

 

Les cliniques de douleur sont une alternative très intéressante mais elles débordent et l'attente est de plus d'un an ce qui est inconcevable.

 

Hier j'écoutais l'émission les docteurs et c'était particulièrement intéressant pour les personnes qui comme moi ont des douleurs chroniques.

 

Aujourd’hui à l’émission :

-Lauranne se renseigne sur l’homéostasie thermique.
-La Dre Anique Ducharme, cardiologue, nous parle du traitement par hypothermie induite.
-La Dre Pia Wintermark, néonatalogiste, nous éclaire sur l’asphyxie périnatale.
-Le Dr Yves Veillette, anesthésiologiste, nous renseigne sur la cryothérapie.
-Katia aimerait avoir des informations sur l’hydrothérapie froide.
-La Dre Camille Sylvestre, obstétricienne-gynécologue, démystifie la cryoconservation des ovules.
-Marianne s’interroge sur les effets de la glace sur une blessure.

 

Prenez le temps de visionner la chronique avec le Dr Yves Veillette, anesthésiologiste qui nous renseigne sur la cryothérapie, vraiment ce traitement  je le prendrais sans hésitation.

 

Comme je le disais dans mon précédent article, l'année 2012 n'a vraiment pas bien débutée pour moi.  Nous avons de très bons médecins, mais hélas ils sont en pénurie et ceux qui pratiquent débordent avec des listes d'attente remplies à craquer.

 

 

 

http://www.radio-canada.ca/emissions/les_docteurs/2011-2012/document.asp?idDoc=193855

 

 

http://www.physiatrieipq.com/services-medicaux-blocs-facettaires.php

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bfrance - dans Système de santé
commenter cet article

commentaires

Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives