Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 02:43

J'ai reçu un téléphone de la clinique médicale  pour mon prochain rendez-vous avec mon médecin qui sera le 6 décembre.  Un rendez-vous pour vérifier si ma médication d'antidouleur actuelle me procure du soulagement sans être obligé d'augmenter la dose.  J'en  profiterai par la même occasion pour lui parler de quelques problèmes qui sont toujours présents, comme mes reflux oesophagiens, ma fatigue et ma somnolence persistantes, ma perte de poids de 8 lbs, (j'ai beaucoup moins d'appétit), ma mâchoire qui barre, et mes engourdissements qui sont toujours présents.  Je verrai bien ce qu'il dira de tout cela.

 

Je suis très heureuse d'avoir changé de médecin parce que dans le journal local d'aujourd'hui on parle de l'ancienne clinique où je me faisais soigner.  On laisse savoir qu'ils veulent à tout prix garder la clinique ouverte malgré le peu de médecin qui y travaille. Ils ne sont que 2 médecins.  Et attachez-vous bien  pour ne pas tomber de votre chaise,  ces deux médecins qui pratiquent à la clinique où j'étais suivie sont:  Mon ancienne docteure et son conjoint) et ils ont 2400 patients.  L'ajout d'une infirmière praticienne-clinicienne nouvellement arrivée à l'automne s'est joint à l'équipe en place  (mon ancienne docteure, son mari qui est médecin et l'infirmière qui m'a fait tant de problème).  Cette nouvelle infirmière qui a le droit de prescrire des médicaments et de  pouvoir émettre certains diagnostics aura  200 nouveaux patients avec une présence à raison de  2 jours par semaine.  Je n'en revenais pas lorsque j'ai lu ces quelques lignes. Comment ces médecins peuvent t'ils avoir le temps de voir autant de patients avec des  horaires à temps partiel, je me le demande.

 

Mon ancienne docteure, qui elle, était présente à raison d'une journée et demie par semaine et qui doit traiter un si grand nombre de patients, je ne suis pas étonnée de ne pas avoir eu droit à des soins  adéquats étant donné son peu de présence.  C'est inadmissible et malgré toutes les démarches que j'ai dû faire, le stress que tout cela m'a causé, je suis heureuse d'avoir maintenant un médecin très présent qui s'occupe très bien de moi.

 

Lorsqu'on décrivait le rôle de chacun  qui travaille à la clinique où je me faisais soigner, ils  n'ont même pas mentionné que l'infirmière avec laquelle j'avais tant de problème était  infirmière, (elle ne sera pas contente de lire cet article).   Elle n'a aucun bac et aucune maîtrise et  aucun diplôme additionnel qui lui  donnait le droit d'agir comme si elle était médecin et qui semblait tout connaître.  Par contre, l'autre infirmière nouvellement en place à cette clinique a plusieurs diplômes à  son actif et elle pourra tenir le fort lorsque les médecins ne seront pas présents, mais ce n'est tout de même pas un médecin. 

 

J'ai pensé à tout cela ces dernières semaines et j'ai bien l'intention de contacter l'ordre des infirmiers et infirmières du Québec afin de mentionner ce qu'elle m'a fait vivre pour ne pas que cela se reproduise avec d'autres patients.  Je veux leur faire connaître ce que j'ai vécu en spécifiant que c'est un avertissement pour elle et rien d'autre.  Je suis  certaine que je ne suis pas la seule à avoir  vécu ce qu'elle m'a fait subir.  Je sais que mon ancienne docteure la protégeait, mais je dois  faire cette démarche. Tout ce que je souhaite si cette clinique ferme ses portes, c'est qu'elle ne se retrouvera pas à la nouvelle clinique où je suis suivie, oufff ce serait la pire chose qui puisse arriver.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bfrance - dans Système de santé
commenter cet article

commentaires

Kelly 02/12/2011 21:13


Incroyable ce que tu nous racontes sur ton ancien medecin et son système, je comprend pourquoi il était si peu efficace. Ce ne devrait pas être permis d'exercer dans ces conditions. Heureusement
tu es mieux suivi, là où tu es maintenant. Mais il a fallu que tu batailles ferme. Gros bisous à toi.

bfrance 02/12/2011 21:53



Quelle bataille j'ai dû mener pour arriver à avoir un autre médecin et être soulagée de mes douleurs.  La pénurie de médecin est vraiment un fléau et beaucoup de personnes n'ont pas
de médecin.  Je pense que le gouvernement ne devrait pas permettre aux médecins d'avoir autant de patients afin de leur permettre de mieux gérer leur clinique et les rendez-vous afin que ce
soit des rendez-vous de qualité.  Bisous bisous à toi aussi !


 



margareth 02/12/2011 08:45

Je pense que, comme la France, le Canada manque de médecins et d'infirmières. Comment leur en vouloir quand ils sont à ce point submergés de travail ? Il y a peu mon médecin généraliste s'est
absenté (je pense qu'il était malade car sa secrétaire n'était pas sûre de la date de son retour) et sa consoeur, qui partage le même cabinet, bien que travaillant à temps plein, ne pouvait pas me
fixer de rendez-vous. Il a fallu que je téléphone au Centre de Traitement du Cancer pour obtenir un renouvellement du femara.

bfrance 02/12/2011 17:32



Oui une pénurie de médecins et d'infirmières est aussi un problème ici, mais à la clinique où je me faisais soigner auparavant avant de trouver mon nouveau médecin, mon médecin qui était
présente 1 journée et demie par semaine devrait prendre la quantité de patients dont elle est capable de s'occuper plutôt que de prendre encore plus de patients et de ne pas s'en occuper comme
elle le devrait.  Tu sais Margareth les médecins en sont venus à ne plus penser à la vocation de leur profession mais à l'argent qu'ils font.  Plus ils ont de patients et mieux est leur
salaire et  c'est révoltant.  Qu'ils prennent plus de patients je n'ai rien contre, mais qu'ils les prennent en charge totalement et ne  pas les laisser en plan comme mon ancien
médecin a fait avec moi.  Pourquoi sa conseur qui  était à la même clinique n'a t'elle pas pu te le prescrire ton femara plutôt que de te laisser t'arranger seule en téléphonant au
centre de traitement du cancer?  Je ne sais même pas ici si nous avons un centre pour nous aider dans pareill cas.  Bonne journée et prions pour que le système de santé
s'améliore.



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives