Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 02:13

Aujourd'hui ce ne fut pas une journée facile, elle était riche en émotion de tristesse.  Ce matin mon mari me demande s'il va acheter de la nourriture sèche à Maggy notre petite chienne ou si je me décide pour la faire euthanasier.  Je lui demande de me laisser réfléchir un moment et que je lui transmettrai ma décision.

 

Il revient environ 30 minutes plus tard et je lui réponds que je décide d'acheter de la nourriture.  Ce qui était pressant c'était la fermeture du bureau de la vétérinaire à midi le samedi.  Comme c'est à cet endroit que nous achetons sa nourriture pour chiens qui ont des malaises gastriques, je devais me décider.

 

Je me suis mise à réfléchir un moment et à vraiment être prête de prendre une décision pour l'euthanasie.  Je lui avoue que ce sera l'euthanasie et je lui demande d'aller tout jeter ce qui appartient à Maggy parce que je ne veux plus rien voir à notre retour, ce serait trop difficile.  Je l'ai fait manger, son dernier repas et elle avait un très bon appétit.  Elle a pratiquement mangé la grosse portion que je lui ai donnée ainsi que sa petite gâterie qu'elle aimait tant.    J'ai pleuré en lui disant à quel point nous l'aimions, qu'elle avait été un si bon petit chien, un adorable petit chien qu'on prenait plaisir à faire voyager avec nous lorsque nous partions pour le week-end. Sincèrement je souhaite un petit chien tel que Maggy à tous ceux qui désirent un petit compagnon de vie pour mettre de la gaieté dans la maison, à prendre plaisir à faire prendre de longues marches, elle adorait. 

 

Mon mari avait même très peur que je change d'avis lorsque je me suis dirigée au sous-sol pour vérifier si tout avait été enlevé par mon mari.  Je n'ai pas changé d'idée contrairement à ce qu'il pensait, et je sais qu'il voulait la faire euthanasier depuis un bon moment et je n'étais pas prête.  Tout le monde m'en voulait, ma soeur ne voulait plus qu'on en discute, elle se fâchait et même chose avec ma mère.  Hier, je suis justement allée chez ma soeur et mon mari l'avait avisée de ne pas m'en parler et elle a respecté parce qu'elle me l'a dit précédemment, ne m'en parle pas, tu n'as aucun bon sens de la garder en vie, elle fait pitié.  On me disait qu'elle souffrait, mon mari aimait dire que notre Maggy souffrait, que je la laissais souffrir et moi je ne crois pas qu'elle souffrait autant qu'il le pensait. 

 

Elle faisait de l'arthrose j'en suis presque certaine mais elle marchait tellement dans une journée, c'est presque impossible qu'elle ait autant souffert.  Elle est tombée 2 fois au sous-sol dans les derniers mois, elle tombait de haut, il y a 9 marches d'escalier pour être au sous-sol.  La dernière fois qu'elle est tombée, nous étions certains qu'elle se tuerait, mais non, elle s'est relevée comme si rien n'était arrivé.  Elle a eu très peur, mon mari qui la tenait dans ses bras  pour la réconforter de sa chute, a eu la surprise qu'elle fasse  une selle.  Elle était en état de choc et c'est arrivé.  Il n'était pas question de la réprimander, elle venait de subir un gros choc, elle a eu très peur.  Elle avait l'instinct de survie j'en suis certaine parce qu'elle est tombée au sous-sol 3 fois pendant sa vie qui a duré 16 ans.  Et dans ma tête, un petit chien qui marche autant dans une journée, qui a bon appétit, ne souffre pas suffisamment pour le faire euthanasier.  Par contre, sa surdité, sa cécité, et sa difficulté à marcher sans tomber, c'était suffisant pour procéder.  Ça aurait été plus facile de prendre la décision si elle ne s'était plus nourrie, qu'elle perde du  poids, mais ce n'était pas le cas.

 

Donc ce matin j'ai pris rendez-vous chez la vétérinaire pour une euthanasie.  Elle a complété le formulaire au téléphone plutôt que de le faire à la clinique. 

 

 Elle avait de plus en plus de difficulté à se tenir debout pour manger, elle tombait régulièrement depuis quelques jours, elle ne voyait plus rien, et cette semaine elle s'est cognée la tête trop souvent.  Elle ne nous entendait plus lorsque nous lui parlions, c'était triste à voir. Elle marchait dans son bol d'eau ou de nourriture,  elle marchait dans ses selles parce qu'elle ne voyait plus du tout, elle marchait également dans son urine.  Je passais une grande partie de mon temps à nettoyer les dégâts.

 

Alors ce matin je me suis dit qu'il fallait que je cesse de penser à moi et à la tristesse que j'éprouverais et de penser à elle qui avait grand besoin qu'on la délivre.  Mon mari qui voulait tant que je prenne cette décision s'est mis à pleurer et il n'a pas cessé jusqu'au moment où nous sommes arrivés chez la vétérinaire.  Il ne m'a pas accompagnée pour assister et être près d'elle.  Il n'était pas question que je ne sois pas près d'elle pour son dernier voyage.  Il fallait que la technicienne en médecine vétérinaire lui tienne la patte pour que la vétérinaire puisse introduire l'aiguille afin qu'elle reçoive le médicament pour l'euthanasie.  Elle chialait, elle n'a jamais aimé dans toute sa vie qu'on touche  à ses pattes.  Comme elle avait beaucoup de poil, il a fallu raser un peu sa petite patte pour bien voir l'aiguille.  Elle a plus chialer  à se faire tenir la patte qu'au moment où l'aiguille a pénétrée. 

 

Je trouvais qu'elle faisait pitié parce que le poil de ses pattes était très long, que son petit visage avait plein de poil.  J'avais la pensée que la vétérinaire et la technicienne se disent que nous la négligions, pourtant je lui ai donné un bain il y a deux semaines et je lui lavais les pattes immédiatement après qu'elle ait marché dans ses plats ou ses selles.  J'ai tenté souvent de la tondre, de lui  couper les poils autour de sa gueule, de ses yeux, mais elle ne se laissait pas faire.  Nous la faisions toiletter régulièrement jusqu'à il y a quelques mois où il n'était plus possible de le faire, elle se mettait dans un état extrême d'anxiété à un point tel que l'animalier qui procédait à sa toilette nous a dit qu'il ne le  ferait plus dorénavant car il avait peur qu'elle fasse un arrêt cardiaque.  C'est à ce moment que par la suite, c'est moi qui faisait du mieux que je le pouvais pour entretenir son joli et doux poil.

 

Le médicament coule dans sa veine, elle commence à être calme.  La vétérinaire m'a dit que ce n'était pas douloureux, c'est comme si elle s'endormait profondément et ensuite une fois que le médicament a suffisamment coulé, elle est de plus en plus détendue.  C'est suite à ce qu'il reste de médicament à irecevoir,  qu'elle fait un arrêt cardio-respiratoire.  La technicienne lui parlait en la tenant et en lui flattant sa petite tête, elle lui disait bientôt tu verras les papillons, les petits oiseaux et tu seras bien.  Ta maman est près de toi.  Et moi je pleurais, pleurais en la caressant aussi.  Ce fut rapide, j'ai remarqué que sa petite langue pendait à l'extérieur de sa gueule, et j'ai dit:   Elle est morte???? 

 

 La vétérinaire l'auscultait et elle me répond que son petit coeur battait encore mais très faiblement.  Nous l'avions mise dans son petit lit pour l'amener et nous l'avons laissée dans son lit pour l'euthanasie.  Je voulais qu'elle soit dans son lit qu'elle affectionnait, je tenais à ce qu'elle se sente bien dans ses choses.  J'ai alors pris le lit au moment ou la vétérinaire m'a dit qu'elle n'était pas décédée.  Je l'ai amenée dans la salle d'attente retrouver mon mari et lui me disait NON, je ne veux pas la voir ainsi, retourne dans la salle où tu étais.  Je suis retournée et la vétérinaire l'a auscultée à nouveau pour me dire cette fois-ci,  elle est décédée, son petit coeur ne bat plus. 

 

J'ai tellement pleuré.  On m'a demandée si je voulais demeurer avec elle et ma réponse fut immédiatement oui.  J'étais septique, je voulais écouter afin de savoir si son petit coeur battait encore.  Je ne voulais pas la laisser tant qu'elle ne serait pas décédée. Au début j'avais l'impression de l'entendre très faiblement, j'entendais aussi son abdomen et son estomac qui gargouillaient.   Je lui ai donné plein de bisous, j'ai tenté de lui fermer les yeux qui étaient demeurés entrouverts, mais il n'y avait rien à faire, ils ne se fermaient plus tout comme sa petite langue  qui pendouillait, j'ai tenté de lui remettre dans la gueule et cela aussi sans résultat.  Lorsque je fermais doucement ses paupières, elle était jolie et semblait en paix, mais dès que je retirais ma main, ses yeux demeuraient entrouverts et je ne la trouvais pas jolie ainsi, j'avais l'impression qu'elle me regardait.  Je me suis remise à la flatter, à lui parler et lui dire qu'elle nous avait rendues très heureux,  qu'elle nous manquerait beaucoup,  que la maison était remplie de bons souvenirs d'elle.  Qu'elle méritait de reposer en paix même si nous avions énormément de peine.

 

Contrairement à une amie  qui a fait euthanasier son chien il y a environ 3 mois, qui me disait que son chien était si calme chez la vétérinaire comme s'il voulait la remercier de l'amener à son dernier repos, j'ai eu une impression totalement contraire.  Elle chialait et le son de ses gémissements était ceux d'un chien qui pleure et je me demandais si elle m'en voulait de lui avoir fait subir ça.  J'aurais voulu qu'elle soit calme, mais le calme est arrivé au moment où son petit coeur faiblissait, elle n'avait plus la force d'émettre aucun son.  Elle est décédée à 12h55 ce 11 janvier 2014.

 

J'ai énormément de peine en écrivant ce texte, les larmes coulent sur mes joues, et je souhaite que nous puissions seulement garder les bons souvenirs.  Que cette image qui me revient sans cesse en tête est celle de sa petite langue qui pendouille et de ses yeux ouverts avec ses cataractes.  C'était triste à voir, triste de lui dire adieu, mais il fallait que je la quitte après15 minutes passées avec elle.  J'avais besoin de ce moment avec elle.  Adieu ma belle petite poupée, je t'aime.

Partager cet article

Repost 0
Published by bfrance
commenter cet article

commentaires

Kelly 14/03/2014 10:16


J'ai pensé bien fort à toi quand j'ai lu ton article. Quelques jours après c'était ma fille qui faisait endormir son vieux chien. Je pense encore bien souvent à mon chien parti fin 2012.


Il en est surement de même pour toi. De gros bisous

bfrance 14/03/2014 18:34



J'avais tout terminé mon commentaire pour répondre au tien et avec le pavé tactile sur le portable, mes poignets ce sont retrouvés au mauvais endroit et tout est devenu très gros, la page
était disparue je dois recommencer lol. J'ai vraiment hâte d'apprécier mon laptop, car pour l'instant je ne suis pas en amour avec le clavier du portable.


Ta fille a vécu un moment très difficile et je compatis avec elle, c'est un moment vraiment triste mais nous devons le faire pour leur bien.  C'est un acte d'amour envers eux de le
faire, mais nous ne le voyons pas de cette façon.


J'ai eu ma crise de larmes cette semaine, dès que je pense combien elle a sûrement souffert alors que moi je disais le contraire par pur égoïsme de ma part, je la voyais comme un chien
âgé qui ne voyait plus, qui n'entendait plus et l'amour que je lui donnais n'était pas suffisant pour l'empêcher de souffrir et je m'en veux terriblement.  C'est difficile de faire mon
deuil, mais je dois laisser le temps faire les choses.  On ne les oublieras jamais, mais la peine s'estompera au fil des années j'espère.  Je suis vraiment contente que tu sois passée
par ici ça me manquait tes commentaires si gentils et te lire est toujours un plaisir. 


Je t'embrasse et vient nous voir un peu plus souvent.  J'espère que tu vas bien, tes longues absences me font m'inquiéter, tu me connais bien maintenant et la première fois que je
t'ai dit que j'étais inquiète tu te sentais mal à l'aise, mais maintenant que je sais que je m'inquiete tjrs pour rien, je vais tenter de corriger ce problème lol.  Je t'embrasse ma belle
Kelly et j'espère que tu vas bien.  Tu transmettras à ta fille que je lui souhaite bon courage et que le temps apaisera sa tristesse.  À bientôt ma belle! xxx



chahinda 01/03/2014 17:39


Toutes mes condolénaces France pour la petite Maggy! quelle repose en paix! je déteste la mort même si elle fait partie de la vie! je la déteste!! je te comprends! je comprends ta tristesse!! en
plus du cancer qui trône sur nos têtes!!  la séparation n' est pas facile! que ça soit pour un être humain ou un animal!! 


 


Repose en paix petite Maggy! tu es au Paradis et tu ne souffre plus.


Bisous France.

bfrance 03/03/2014 23:25



Merci chahinda, cela n'a pas été facile, elle me manque et chaque fois que je tombe sur un souvenir qui lui appartenait, les larmes coulent.  Mais  elle n'avait plus de qualité
de vie, elle était aveugle, sourde, avait de la difficulté à marcher sans tomber et moi j'étais égoïste de vouloir la garder, j'aurais du la laisser partir avant même si c'est difficile de
prendre cette décision.  Bisous chahinda



Mary 12/01/2014 14:37


Oh France que je sympatise avec toi, notre Sheeva qui avait 15 ans est partie il y a 3 mois aujourd'hui et je suis tellement triste pour toi, le depart de notre belle Sheeva c'est fait avec
douceur et tellement vite... elle a recu un calment avant et une fois l'aiguille installer ce fut instant, elle a fermer les yeux et est partie comme un petit papillion sans aucun bruit, je suis
desolee que Maggy a souffert comme tu dis, et une fois l'injection donne que tu as eu le temps de retrouver ton mari il y a quelque chose de pas correct,  c est la deuxieme fois que nous
assistons et la premiere fois fut la meme chose... mais c'est certain que vous vivez un deuil, nous aussi avons beaucoup pleure et nous la cherchons encore apres 3 mois elle a ete avec moi tout
au long de mes traitements elle a toujours su quand j'etais triste ou que je ne me sentais pas bien elle me suivait partout.  Quand nous allons marcher il nous manque un gros morceau, elle
etait toujours heureuse dehors avec nous c'est comme perdre un ami tres cher...je te souhaite bon courage mais ne te culpabilise pas sa prend beaucoup d'amour pour les laisser partir maintenant
elle ne souffre plus elle est bien.  Bon courage. Xxx



bfrance 12/01/2014 20:33



Bonjour Mary, merci pour ton commentaire, il est touchant.  On n'a pas administré un calmant à Maggy, en fait tout était dans le même médicament.  Au début elle s'endort
doucement et une fois qu'elle est dans les vaps, l'arrêt cardio respiratoire se fait.  Je ne l'ai pas vu sursauter ou suffoquer, tout s'est fait dans la douceur aussi.  Tu crois que
puisque j'ai eu le temps de retrouver mon mari que Maggy a souffert?  La vétérinaire m'a dit que son petit coeur battait faiblement et que ça arrive lorsque les chiens ont un problème au
coeur.  Maggy avait un souffle au coeur.  Elle était très calme, je ne crois pas qu'elle souffrait, sa petite langue était déjà sortie de sa bouche, et ce ne fut pas long, je dirais 1 à
2 minutes le temps de sortir   pour la montrer à mon mari et la vétérinaire l'a auscultée tout de suite après et elle était décédée. 



caro 12/01/2014 05:08


Chère France je suis tellement de tout coeur avec vous, cela me rappelle mon chein Souky un chien ressemblant à la tienne, je compatis sincièrement et en lisant ton texte je n'ai pu m'empêcher de
verses des larmes, j'ai pas pu lire ton dernier paragraphe. Mais sache que bien sincèrement je compatis et je comprends cette peine mais je crois que tu as pris lameilleure décision pour elle,
comme nous aussi dans le temps. Je t'embrasse très fort et te fais un gros calins, j'arrive pas à sortir tous les mots que je voudrais te dire. Gros bisous mon amie xxxxxxxxxxxxxxxje suis avec
toi.

bfrance 12/01/2014 20:25



Coucou Caro, je me demandais où tu étais, tu ne venais plus commenter.  Hier lorsque j'ai vu ton message il était temps lol j'étais pour t'écrire et prendre de tes nouvelles. 
Je n'ai plus skype à cause de mon ordi qui a un problème, il rejette skype, ça me dit comme message qu'il manque de mémoire.  Je magasine un portable, je vais pouvoir à nouveau communiquer
avec mes amies. Je te remercie pour ton commentaire, c'est vrai que c'est très difficile d'assister à leur décès, j'ai pleuré énormément, la technicienne me communiquait son empathie.  Ils
m'ont laissée avec elle après et j'ai pleuré fort il parait car mon mari m'entendait dans la salle d'attente, mais moi je ne me sens pas mal pour cela parce que c'était normal de pleurer
autant.  Dis-moi qu'est t'il arrivé pour que tu  ne puisses pas lire le dernier paragraphe, tu ne le voyais pas?  Moi aussi je te fais un gros calin et je te dis merci et à
bientôt! xxx



Miss France 12/01/2014 05:03


très triste...je pense à toi...

MissFrance 12/01/2014 05:01


Très triste...je pense à toi...

bfrance 12/01/2014 20:20



Merci France c'est gentil.  As-tu remarqué que tu as envoyé ton message 2 fois:) ça arrive parfois tu n'es pas la seule.  À bientôt mon amie.



Profil

  • bfrance
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. 

Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.
  • Je suis une femme de 60 ans, née au Québec le 7 décembre 1956. Je suis mariée et mère d'une fille de 37 ans. Mon cancer a été diagnostiqué en janvier 2009. Je continue d'aimer la vie, je la vois différemment maintenant mais je suis positive et je trouve toujours la vie belle.

Rechercher

Archives